Free yourself

Vivre et grandir au coeur de l'Alaska

 

Home sweet home

Kenny Lake, 14 décembre 

Je n’ai jamais autant imprégné le sens de cette expression « Home sweet home » que depuis que j’habite en Alaska, surtout durant les longs mois d’hiver. Il fait froid et noir et la maison est notre refuge. On y passe le plus clair de nos journées et lorsque l’on sort même pour quelques minutes nourrir les poules ou chercher du bois, on est toujours tellement heureux de retrouver la douce chaleur de la maison avec son poêle à bois.

C’est drôle comme j’oubli chaque année comment les journées sont courtes à cette époque et comme il fait sombre, même dans la maison en pleine journée, il faut garder quelques lumières, surtout par  temps gris. Le soleil se lève à peine au dessus des montagnes de Chugach et certaines maisons de Kenny Lake ne voient même plus le soleil du tout pendant 1 mois (étant plus proches des montagnes que nous)! Chaque matin je me laisse surprendre quand à 9h30 il fait encore si sombre. J’attends toujours le soleil pour me donner le signal « l’heure de commencer nos leçons ». Au lieu de ça, on bouquine dans le canapé. Pas de stress pour autant, lire fait partie des choses essentielles de nos journées et temps d’apprentissage.

On est bien installés même si le chalet est petit et que j’ai l’impression de passer la journée à ranger. Vient toujours un moment dans l’après midi où l’enfermement devient pesant et la maison devient prison, surtout lorsqu’il fait bien froid comme aujourd’hui. Ce soir, il y avait un match de hockey à Kenny Lake et nous sommes restés longtemps dehors par -20°C. Sans bouger, on se refroidit vite!  Retrouver la maison chaude et la soupe encore fumante, quel bonheur!

20181203_134830 Andrew, Kim et Evan. Jeux durant nos rencontres mensuelles avec le groupe de « homeschoolers » (les enfants qui font l’école à la maison comme nous). Evan découvre « Pierre, caillou, ciseau »). 

20181206_074236 Tim apprend à tricoter avec les doigts, Evan invente pour copier son frère. 

20181206_195536 Histoire du soir avec Matt. 

20181207_191159 Pizza maison. Les garçons ont étalé la pâte et aide à la garniture. 

20181209_075738 Puzzles en hiver… des heures d’occupations. J’adore!

20181208_082340 Sablés de noël. Les enfants m’aident à mettre le « frosting » (sucre glace). Chaque Week end de décembre, une petite douceur… Demain ça sera la maison de pain d’épice! 

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 15 décembre, 2018
A 8:11
Commentaires : 0
 
 

Hockey season!

Kenny Lake, 13 décembre

J’ai été bien occupé ces derniers mois en préparation de la saison de hockey! Le grand sport d’hiver pour les jeunes ici. Malheureusement depuis quelques années, le club local est un peu tombé à l’eau car les familles fan de hockey sont parties en ville (vers Anchorage) pour suivre la passion de leurs enfants à un plus haut niveau. Il nous faut donc recommencer à zéro. Comme personne ne semblait intéressé, je me suis dis que même sans être joueuse de hockey, l’important c’était que les jeunes soient sur la glace cet hiver avec le bon équipement. Donc j’ai aidé a relancé le club pour les 3-12 ans. Deux cours par semaine, le lundi et jeudi. Le plus dur est de motiver les parents, et de les faire venir après l’école pour équiper les enfants. Cela prend au moins une heure pour trouver tout le matériel, car il y a un paquet de protection à mettre! On a enfin 13 enfants d’inscrits et nous avons eu notre premier cours la semaine passée. C’était un chaos pas possible mais au moins les enfants se sont bien amusés!

La saison a tardé a démarrer car il faisait trop doux pour créer la glace de la patinoire. Et puis cette semaine nous n’avons pas le droit d’utiliser la patinoire pour les préparatifs d’un match vendredi soir.

Bref, comme j’aime bien organiser, j’ai fait un grand ménage dans le bâtiment où les enfant se changent et un grand tri dans tout l’équipement.

Depuis, il y a un jeune père qui a passé la formation d’entraîneur et c’est une bonne nouvelle car je me sentais un peu limitée! Je peux apprendre les bases en patinage après avoir pas mal bouquinée, mais il me manque la pratique et surtout je n’ai jamais joué au hockey! Donc c’est parfait d’avoir quelqu’un de motivé et ancien joueur de hockey expérimenté.

Maintenant je pars en vacances l’esprit plus tranquille pour passer la main en mon absence. Nous serons partis de Noel jusqu’à mi-février (entre Illinois et France). Nous ratons une bonne partie de la saison de hockey, mais les derniers mois d’hiver sont parfaits pour pratiquer dehors.

Les garçons aiment être sur la glace et sont de plus en plus à l’aise à chaque sortie. Je me suis aussi bien équipée pour me sentir à l’aise sur la glace sans risquer de me faire mal. C’est chouette d’être rembourré de partout, on se sent invincible!J’ai très envie d’apprendre avec eux même si j’y vais mollo car c’est très physique et dur sur les genoux. Il ne leur faudra pas longtemps pour dépasser le « petit » niveau de confiance de leur mère sur la glace.

20181202_141345 Les Lorenz boys tout équipés! Tellement mignons avec tout cet attirail! On va s’améliorer avec le temps mais pour l’instant, il faut bien 15 minutes pour habiller chacun de la tête aux pieds.

20181202_142613 La patinoire vient tout juste d’être terminée et nous sommes les premiers à l’inaugurer! Youpi!

20181209_171736 Cette semaine, un groupe d’une dizaine de personnes sont venus aider à installer les lignes de hockey. C’était sympa de participer et de voir comment ça se passe. Beaucoup de calculs et de minutie pour faire du bon boulot. Fatiguant aussi car beaucoup sur les genoux pour dérouler les rouleaux de papier. Il faut faire ça pendant le bon créneau météo: il faut qu’il fasse très froid pour que l’eau posée sur le papier gèle rapidement.

20181209_172700 Les « old-timers » font les mesures pendant que les jeunes installent les bandes là où il faut.

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 14 décembre, 2018
A 9:09
Commentaires : 0
 
 

Drôle d’automne

Kenny Lake, 13 décembre

De mémoire, personne n’a jamais eu aussi « chaud » au moins d’automne dans la région. A se demander si les ours ne se promènent pas encore. Avec des températures à peine en dessous de zéro et 2 jours à peine à -15°C (début novembre), on commençait à se demander si l’hiver allait enfin arriver. Personnellement, je ne me plains pas de la douceur (toute relative) de cet automne, mais c’est vrai qu’à cette époque, on devrait déjà vivre dans les -15°C en permanence et voir du -30°C régulièrement, en tout cas la nuit.

D’un coup, cet après midi les températures ont baissé rapidement et nous voilà à -23°C ce soir (22H). Comme s’est arrivé vite, ça fait un petit choc thermique je dois dire! Cela n’a pas empêché les jeunes joueurs de hockey de s’entraîner dehors cet après midi après l’école! On devait aller faire de la luge, mais comme il nous manquait quelques couches en plus, on a fait autre chose.

Quelques photos commentées de fin novembre:

20181120_120348 Un pic-vert (Downy Woodpecker femelle) vient s’accrocher à la mangeoire des petits oiseaux de temps à autre. C’est assez rigolo à voir car avec son grand corps et sa grande tête, il doit se contorsionner pour réussir à attraper une graine.

20181124_160247 Depuis l’installation des toilettes à la maison et de la douche, nous allons au puits environ tous les 10 jours. 900 litres dans la citerne, un peu moins l’hiver car en fait il reste toujours un peu d’eau dans le fond et la glace finie par s’accumuler et réduire notre capacité. Il suffit de brancher le gros tuyau, tourner une clé et le miracle s’accompli! De l’eau de source délicieuse, sans ajout, 100% pure! La grosse arrivée d’eau que l’on voit au dessus de truck, c’est pour remplir la citerne des pompiers en quelques minutes. C’est là que le gros puits communautaire est situé. On paye aux pompiers 280$ par an pour l’accès à l’eau, illimité.

J’ai fait quelques petits calculs à partir d’une statistique. La consommation moyenne d’eau par jour/habitant en France est de 148 litres. Have no fear, aux Etats-Unies, la conso est de 80-100 gallons par jour (entre 360-450 litres)!!! Disons que l’on va au puits tous les 9 jours, ça fait du 100 litre par jour à 4, soit 25 litres par personne. Une bonne moyenne! On est plus consommateur maintenant que le confort moderne nous a rattrapé: lave-linge, lave-vaisselle, douche et WC. Avant on pouvait tenir jusqu’à 3 semaines sans aller au puits! Evidemment, on reste économe et le (mini) bain des garçons se fait une fois par semaine, tandis que les WC (essentiellement pour les enfants car Matt et moi aimons toujours aller aux toilettes sèches dehors) ne sont tirés que 2 fois par jour par soucis d’économie. Tout le monde va encore dehors pour les scelles car nous n’avons pas encore de sceptique enterré (au printemps prochain?), juste un grand trou couvert par l’instant, loin de la maison :-)

20181126_153059  Encore peu de neige, contrairement à d’habitude alors on fait de la luge avec une fine couche. Ici une mini descente pas loin de la maison, une bonne excuse pour marcher dehors par tous les temps.

20181127_125712 Les enfants tournent autour du cercle en écoutant une chanson. Quand la musique s’arrête, ils doivent se figer et lire le chiffre (Tim) ou la couleur (Evan) sur laquelle ils se retrouvent. Un mini-bonbon pour chaque bonne réponse, ça motive :-) Comme on passe beaucoup de notre temps à l’intérieur à cette saison, il faut chaque jour trouver de quoi occuper les garçons de façon « active » et canaliser leur trop plein d’énergie! Il y a toujours le trampoline pour se défouler dehors mais ils y restent moins longtemps par ce froid.

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le
A 8:25
Commentaires : 0
 
 

Tremblement de terre

Kenny Lake, 6 décembre

Il y aura une semaine demain que nous avons ressenti le tremblement de terre dont l’épicentre était situé tout proche d’Anchorage. A plus de 300 kilomètres, nous avons pu sentir la terre vibrer dans la région. C’était l’heure du petit déjeuner et nous étions tous à table quand ça a commencé à trembler de partout. C’était impressionnant de sentir comme des vagues sous les pieds. On a tout de suite deviné de quoi il s’agissait. Mon réflexe était de sortir de la maison avec les enfants, au cas où ! Cela ne vibrait pas au point de perdre l’équilibre ou faire tomber de la vaisselle, mais on pouvait voir tout bouger un peu, surtout les choses suspendues (casseroles, miroir). Matt a dit qu’il n’y avait rien à craindre mais je suis sortie quand même ! Dehors, c’était encore plus impressionnant : les arbres se soulevaient par vagues légères, la maison aussi ! C’est très bizarre à voir de voir la terre « bouger » et sur le coup je n’ai pas eu peur pour nous vraiment, mais de penser à ceux qui étaient près de l’épicentre à ce moment là. Je me suis dis que ça devait être énorme et que ça allait faire de gros dégâts humains.

Le tremblement de terre n’aura duré qu’une minute, mais ça parait long quand on ressent chaque seconde et que l’on ne sait pas combien de temps ça va durer. On se sent infiniment petit, sans contrôle de rien. Les hommes peuvent contrôler pas mal de choses, mais ça c’est plus fort que nous et ça rend humble face à l’incroyable force de la Nature. Ça nous rappelle notre condition de petites créatures qui habitent sur une planète qui « vie » et en sont dépendent. Nous ne sommes pas grand-chose face à cette force incontrôlable.

Heureusement, malgré des dégâts en ville, pas de victimes, et c’est l’essentiel.

Je connais des gens qui étaient sur Anchorage ce jour-là et tous on eu une belle frayeur !

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 7 décembre, 2018
A 7:11
Commentaires : 0
 
 

Settling into winter

Kenny Lake, 18 novembre

On arrive à cette période de l’année où le temps passé dehors est sérieusement raccourci. Nous avons quelques grands froids début novembre, puis il a neigé et nous avons pu faire un peu de ski/raquettes, avant que ça fonde pour laisser une patinoire. Pas mal de ciel gris ces temps-ci aussi et donc il fait nuit encore plus tôt. Dès 16h maintenant et il fait à peine jour à 8h30.

On s’habitue à cette saison où la maison devient notre cocon. Avec le rythme de l’école à la maison, on a une certaine routine qui permet d’alterner activités scolaire, temps libre, temps « fous » pour les garçons, cuisine, bricolage, jeux de cartes et bien sûr des heures lecture…

Il me tarde juste d’avoir un bon paquet de neige maintenant, qui tienne, pour aller faire de la luge, du ski  dans la forêt, et commencer le hockey sur glace. Je bosse pas mal le soir pour me former, puisque je vais être bénévole pour apprendre à un groupe d’enfants de Kenny Lake les bases. Vivement que la patinoire soit prête! Cela prend un temps fou de faire la glace et surtout nous sommes dépendent de la météo. Il faut maintenant attendre jusqu’à vendredi prochain pour qu’il fasse assez froid.

J’aime avoir le temps de faire tout ces bricolages, dessins, arts plastiques avec les garçons. Ils sont concentrés et heureux du résultat.

20181104_102244_001 Timothy perce sa planche avec une chignole pour tracer la lettre I. Il plante ensuite ses clous juste un peu et tisse de la laine autour des clous.

20181104_103300 Evan à la chignole. C’est fait pour les petites mains et le bois est tendre.

20181104_103906 Plantage des clous.

20181108_103623 Activité Montessori sur les 4 éléments. Evan doit retrouver la bonne image pour chaque élément (eau, feu, terre, air), représenté dans chaque bocal.

20181114_095036 Tangram, un grand favori. Ici Timothy a crée un bateau romain, déguisé en Hercule.

20181114_122330 20181114_122407 Le tipi dans la maison pour quelques jours. Les garçons y ont joué pendant des heures, arrangeant leur coin de façon évolutive. Ils y ont même mangé « couché » comme des romains (leur passion du moment grâce à Astérix).

20181110_141430 Les garçons font du cheval sur un banc! Durant l’un de nos rassemblement 4H. Patty, qui a 3 chevaux, a apporté le matériel pour que les enfants le nettoie et pour comparer les différents styles de scelles.

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 19 novembre, 2018
A 5:15
Commentaires : 2
 
 

Wood carving club

Kenny Lake, 18 novembre

Le club de sculpture sur bois à repris courant octobre avec notre ami John, sculpteur professionnel et super prof. Le club a lieu un samedi sur deux à la salle des fêtes avec un petit groupe de 3 ou 4 amateurs. C’est parfait de faire ça l’hiver, cela me sort de la maison, sans enfant et j’apprécie de créer avec mes mains sans me prendre la tête, juste avec un couteau et un bout de bois.

Après avoir fait pas mal de cuillère en bois la saison dernière, nous avons travaillé sur notre premier visage, en suivant les conseils de John étape par étape. C’est agréable d’être guidés, on ose plus rentrer dans le bois avec le couteau. Nous utilisons de l’écorce de peuplier sec, une espère qui peut avoir 8cm d’épaisseur, très agréable à tailler car bien plus tendre que du sapin par exemple.

John nous apprend à regarder un morceau d’écorce quelconque et de « voir » quelque chose. Samedi j’avais une belle écorce fendue dans la hauteur et je pouvais imaginer un hibou et son petit. Heureusement, John était là pour me guider pas à pas. Cela n’est pas parfait bien sûr, mais je m’amuse bien et j’aime travailler sur les détails de plumes.

Au déjeuner, chacun sort quelque chose à partager et c’est toujours chouette de pique niquer avec des recettes de chacun. Samedi, quelqu’un avait apporté une sorte de pâté de cœur d’élan! Franchement bon!

Timothy aimerait bien nous joindre. Bientôt. Pour l’instant il fait des pointes en bois avec son couteau Suisse. Quand il aura un peu plus de force dans les mains il pourra sculpter de petits objets. C’est un art parfait par là où on habite. Il y a du bois partout et nous n’avons pas des tonnes de distraction en hiver.

20181117_123949 Durant le club: j’entame le petit hibou avant de revenir sur les détails du grand (griffes, branches, queue).

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le
A 4:52
Commentaires : 0
 
 

Les 6 ans de Tim

Kenny Lake, 13 novembre

Comme l’anniversaire de Tim tombe le lendemain d’Halloween, cela fait 2 bonnes raisons de se déguiser! Le 31 octobre, nous sommes allés au Carnaval d’Halloween à l’école. Les enfants organisent des jeux dans l’après midi pour tous les âges. Puis nous sommes allés à Glennallen « Trick or Treating » pour la première fois vraiment. Les garçons étaient fiers de leur costume et avaient cousus le matin leur petit sac à bonbons en forme de citrouille. Nous n’avons pas fait du porte à porte, mais nous sommes arrêtés dans les magasins participants.

Nous avons fêté l’anniversaire le 2 novembre (Tim est né le 1er) avec un groupe d’amis à la maison. Le thème cette année était « La Grèce Antique » vu que Tim est à fond Grecs en ce moment, après sa période « Romains »! J’ai organisé des jeux olympiques dehors, mais comme il faisait bien froid (dans les -8°C), ça a été rapide! Course à pied, javelot, saut en longueur, disc (frisbee), saut en hauteur (dans le trampoline). Je n’ai pas pris de photos des jeux, dommage, trop occupée par l’organisation et un peu pressée par le froid!

Il y avait jusqu’à 10 enfants au cœur de la fête plus 5 adultes, ce qui faisait une maison bien remplie pour un si petit espace!

20181031_151906 En costume pour Halloween: Tim en Heracles, Evan en Jules César (leur héro respectif), et moi en Athéna. Nous avons fait un masque en papier mâché sur mesure pour Tim, style Grec plus un beau bouclier.

20181101_195509 Make a wish!

20181102_152848 La Grèce Antique à la maison: tous en draps de lit. Matt en Zeus avec son éclair dans le dos.

20181102_153131 Tim et son gâteau en forme d’épée.

20181102_154117 Evan, Monica, Dominic et Andrew.

20181102_171210 Mon amie Hannah et son petit Zébédée, 3 mois.

20181102_171225 Dans la chambre de jeux, les Playmobil sont de sortis.

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 13 novembre, 2018
A 18:18
Commentaires : 0
 
 

Premiere neige

Kenny Lake, 13 novembre

La neige a déjà fait son apparition par chez nous. On s’attend toujours à de la neige dès le début du mois d’octobre. Cette année, octobre étant étonnamment doux et ensoleillé, on était un peu plus surpris de passer d’un jour à l’autre à un univers blanc. Il faut toujours quelques jours pour s’habituer aux changements de couleur, le changement vestimentaire.

Depuis 2 jours c’est le redoux et les 10 derniers centimètres de neige ont presque disparu pour faire place à une patinoire géante dans la cours. On a rangé skis et raquettes pour l’heure et on espère maintenant une bonne chute de neige pour reprendre les jeux d’hiver.

20181018_112529 Dernier jour avant la première neige.

20181022_144847 Dernière grimpette dans les arbres.

20181024_125825 Notre groupe d’amis, les 5 enfants Bryan (entre 3 et 11 ans) et petite Noel (2 ans) pour l’anniversaire de Martin. La neige est arrivée 2 jours plus tard.

20181019_091614 Première neige vers le 25 octobre, humide et donc lourde, parfaite pour les boules de neige géante.

20181104_092434 -25°C dehors début novembre. De petits « Chickadee » viennent manger des graines de tournesol toute la journée sous la fenêtre pour faire le plein de graisse et survivre aux nuits glaciales.

20181104_092636 Les enfants observent les oiseaux bien au chaud depuis le confort de la maison.

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le
A 17:58
Commentaires : 0
 
 

8 ans de mariage

Kenny Lake, 10 novembre 

Il y a 8 ans, le 24 octobre 2010, nous nous marions avec Matt au « Wedding Bluff », en pleine nature. Depuis la maison, un chemin à travers bois de 2.5km qui mène à une vue imprenable sur la Copper River et les montagnes de Wrangells.

Depuis, chaque année, c’est une petite tradition d’aller célébrer au même endroit en apportant un bon pique nique. Evan (3ans) peut y marcher tout seul maintenant et son jeu préféré en chemin est de se cacher derrière les arbres pendant que nous autres faisons semblant de ne pas le voir.

Il y a 8 ans, il faisait -15°C ! Cette année, il devait faire -3°C, plus agréable ! Une aussi belle journée : pas de neige, un froid sec et un grand ciel bleu parfait !

 

20181026_115302 Evan le lutin caché près du chemin.

 

20181026_124155 Un petit feu pour griller des saucisses et rester chauds.

20181026_130933 Un feu de camp se termine toujours par des shamallows évidemment.

20181026_131920 Mont Wrangell, le seul volcan actif de la chaîne.

20181026_131933 Vue sur la vallée Copper.

20181026_132105 20181026_132514

20181026_133510 20181026_133639 20181026_133722

20181026_135458 Deux koalas d’Alaska.

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 11 novembre, 2018
A 9:12
Commentaires : 0
 
 

Le monde moderne chez nous

Kenny Lake, 10 novembre

Octobre a été un mois riche en progrès pour notre confort quotidien! Après 10 mois sans douche à la maison, Matt a fini le nouveau coin douche! Youpi! Cela aura pris beaucoup de temps, mais Matt a la fierté d’avoir fait tout lui même. Tout devait être du sur mesure puisque nous n’avions pas de place pour une baignoire, et un espace plus large qu’un carré de douche, alors c’est un peu entre les deux pour utiliser l’espace que l’on a. Les garçons peuvent même prendre un bain même si on ne peut pas se permettre un bain « profond » car notre chauffe eau se limite à 20litres d’un coup.  Faire sa toilette au gant et se laver les cheveux dans une bassine utilise certes moins d’eau, mais c’est plus long et ça ne remplace pas le plaisir de l’eau chaude qui coule dans le dos quand dehors il fait si froid.

Autre élément « de luxe » dans la salle de bain: des toilettes! Oh la la, on est vraiment gâtés maintenant, plus besoin de sortir aux toilettes sèches par -40°C! Enfin, comme on n’a pas installé de sceptique, pour l’heure c’est juste pour uriner. Le reste se fait encore dehors. J’avoue que ça fait bizarre, encore maintenant. Je me dis encore que quand il ne fait pas si froid dehors, c’est abuser d’aller dans la maison, autant sortir et économiser de l’eau. Question d’habitude. Evidemment, on ne peux pas tirer la chasse d’eau à chaque fois, sinon il nous faudrait aller au puits communautaire 2 fois par semaine! Les règles d’économies s’appliquent donc encore. Même pour la douche, on n’en abuse pas!

Maintenant, c’est à moi de faire les finitions: étagères bois, cabinet de lavabo, mosaïque, finition peinture… Il reste pas mal de choses à terminer pour que ça soit tout beau, mais comme c’est l’hiver ici déjà et que je n’ai pas de garage chauffé pour couper mes planches, tout prend plus de temps pour avancer… Rien ne presse, l’essentiel est là. Je n’ai pas habité dans de telles conditions depuis mon arrivée en Alaska. Le confort à du bon! Mais rien de tel qu’une ballade matinale aux toilettes pour se rafraîchir les idées, même par -20°C, comme il y a quelques jours!

Certaines choses ne sont cependant pas prêtes de changer: nous n’avons pas de ligne de téléphone (portable seulement), ne sommes pas connectés au réseau électrique (générateur au gas), n’avons pas d’accès à l’eau illimité (citerne de 200 gallons- 900 litres, il faut aller à 5km en voiture pour aller au puits s’approvisionner), nous nous chauffons au bois principalement et n’avons pas de télévision (Dieu merci)! Une certaine forme de liberté pour nous même si j’aimerai que nous ne soyons pas si dépendent du pétrole!

20181020_180608 Une photo banale pour la plupart d’entre vous, mais un saut dans la modernité pour nous: des toilettes dans la maison!

20181020_180618 Une douche enfin à la maison! Je commençai tout juste à désespérer.

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le
A 8:43
Commentaires : 0
 
12345...72
 
 

Les voyages d'Esteban |
Randonnée Roumanie |
runireland |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jrny
| lacharbonnerie
| Le grand voyage