Free yourself

Vivre et grandir au coeur de l'Alaska

 

Learning at home

Kenny Lake, 15 avril

Notre petit rythme « maternelle à la maison » est désormais bien installé et c’est une joie chaque matin de s’installer à la table avec les enfants pour nos activités. Je vois en quelques mois les bonnes habitudes qui s’installent et ça fait plaisir à voir. On commence généralement vers 10h et les enfants savent qu’avant ça ils doivent être habillés, plus petite toilette du matin (main, visage, cheveux). Je dois encore rappeler Evan bien sûr mais Tim gère tout seul.

On commence sur le tapis avec un petit rituel sympa où l’on allume une bougie et on chante des chansons et récitons de courts poèmes. Ils sont demandeurs et commencent sans moi si je traîne à la cuisine! Cinq minutes par jour leur suffisent pour apprendre un tas de jolies chansons et courtes poésie.

La veille je prépare une liste de petites choses à faire avec Tim autour de l’écriture/lecture/math et une activité spéciale pour Evan (souvent une activité Montessori). Tim apprend à lire en anglais pour l’instant et connaîtra bientôt tous ses phonèmes. Il peut vraiment lire la plupart des mots et c’est un plaisir de le voir progresser à son rythme sans effort. Souvent Tim veut faire ce que son frère fait donc on fait une pause.

Maintenant que les températures sont agréables en fin de matinée, ils finissent la matinée dehors avant l’heure du déjeuner. Tim est responsable des lapins et ça le rend fier! Evan va chercher les œufs avec moi.

On a décidé avec Matt de faire l’école à la maison pour Tim la rentrée prochaine. ça ne sera peut être pas pour toujours, mais c’est ce qui nous semble le mieux pour l’heure. La petite école de Kenny Lake est sympa mais malheureusement les enfants font beaucoup d’ordinateur dès le CP (en gros près de la moitié de leur temps à l’école). J’aimerai éviter les écrans aussi longtemps que possible!

20180327_102332 20180327_102524 20180327_103031 Confection de cookies maison et ensuite la boulangerie.

20180328_184634 Le pain maison que les garçons ont pétrit et la quiche qu’ils ont faites.

20180331_140537 Jeu préféré des garçons: les magna tiles (plastiques aimantés pour construire ce que l’on veut) et Playmobil.

20180409_113503 Tim apprend ses chiffres. Il a compté jusqu’à 100 pour la première fois ce mois-ci.

20180411_095620 Le tipi des indiens… avant de pouvoir l’installer dehors à nouveau!

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 15 avril, 2018
A 18:13
Commentaires : 0
 
 

Break up

Kenny Lake, 15 avril

Yahoo!!! C’est la fonte depuis une semaine! Comme nous avons eu des tonnes de neige cette année, ça prend du temps et on ne voit pas encore d’herbe dans la cour mais bientôt! Il va y avoir des tonnes d’eau et de boue et déjà de belles flaques dont les enfants raffolent.

Je n’ai pas hâte de la boue mais ça veut dire aussi que le Printemps est là que l’on pourra bientôt reprendre tous nos travaux extérieurs.

Cette année en plus nous avons investi dans un nouveau truck (pour nous)! Il est de 2001 mais en super état. Il n’a pas énormément de kilomètres et semble carrément neuf dedans et pas une égratignure non plus. Notre vieux truck ne servira donc plus que pour aller chercher de l’eau au puits. Celui-là va bien nous servir les semaines boueuses où l’on ne peut pas rouler jusqu’à chez nous sur la piste. Sinon pour aller sur Anchorage faire de gros achats où l’hiver quand il y a trop de neige.

20180408_170732 Le nouveau truck tout beau.

20180412_115758_001 Tim et Evan jouent des les flaques. Le test pour savoir si les bottes sont encore étanches!

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le
A 17:18
Commentaires : 0
 
 

Lait de chèvre

Kenny Lake, 15 avril

Depuis cet hiver nous avons la chance de boire du lait de chèvre que nous allons chercher à pied chez des voisins une fois par semaine. Ce mois-ci, nous y sommes allés en chiens de traîneau et ça faisait notre petite aventure du jour. Avec Evan assis à l’avant du traineau et Tim à l’arrière avec moi, on prend le chemin de la forêt avant de retrouver une piste voiture. Deux chiens suffisent à nous tirer car ça va très vite sur la piste gelée. C’est agréable d’aller musher avec des chiens qui écoutent bien et en qui j’ai confiance. 

Une fois sur place, j’attache les chiennes et elles s’installent pour nous attendre sans aboyer sur les animaux ou les enfants, ce qui est chouette.

La famille a 5 enfants, non scolarisés, qui vivent beaucoup dehors. Les grandes filles s’occupent de la traite des chèvres. Ils ont un petit troupeau de 8 chèvres pour l’instant, dont 3 chevreaux nés il y a un mois.

C’est l’occasion pour les garçons de jouer avec d’autres enfants, ce qui n’arrive pas souvent, surtout l’hiver, pendant que je discute avec Lisa.

C’est un coin des Etats-Unis où il y a encore beaucoup de liberté et c’est pour ça que les gens aiment vivre ici et sont différents. Ici on troque encore beaucoup et il n’y a personne pour forcer à mettre les enfants à l’école. Je ne sais pas si c’est un bien ou un mal, mais j’observe que beaucoup de ces enfants qui sont éduqués hors système savent faire beaucoup de leur main et sont débrouillards.

Notre lait est frais du jour, non pasteurisé et tout simplement délicieux. On en achète un litre seulement car il coûte cher et c’est un petit plaisir. Cela permet aussi d’aider la famille de Lisa.

Cela donne envie d’avoir des chèvres quand on voit leur beau troupeau mais c’est un gros travail de s’en occuper en hiver quand il faut aller traire par -30°C dans la petite étable à peine chauffée.

20180327_141920 Tom le chat super calin et social, Bella la petite chèvre et Teagan l’ainée des enfants.

20180327_141925

20180403_143049 Les chevreaux sont toujours à monter sur nous Celui-là est nourrit à la bouteille et quémande toujours du lait. Il aime mâcher mes lacets, mon écharpe, mes cheveux ou tout se qui dépasse!

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le
A 16:47
Commentaires : 0
 
 

Ice fishing Day

Kenny Lake, 14 avril

Une fois par an début avril a lieu une grande journée pêche sur Silver Lake, sur la route de McCarthy. L’Ong WISE organise la rencontre et fournie cannes à pêche, appâts, nourriture et activités pour les enfants. Petits et grands pêchent et le plus gros poisson de la journée remporte un prix.

Cette année nous y sommes allés avec 2 chiens (Diamond et Jenny que l’on nous a prêté pour quelques semaines). Pendant que je faisais de la luge avec Evan autour du lac, Matt a pêché une belle truite qui nous a nourrit le soir même et assez grosse pour nous nourrir au déjeuner du lendemain. Elle faisait 16 inch (40cm) et la plus grosse prise du jour, 22 inch!

Magnifique soleil ce jour-là. Il faut bien s’habiller encore mais on sent que le soleil commence à chauffer. Le lac est immense et même s’il y a du monde dessus, il y a de la place pour que chacun trouve son coin.

20180407_124716 Le traîneau et les chiennes sur Silver Lake

20180407_124731 Bien installés sur la glace. La canne à pêche se pose à même la neige, le trou ne fait que 20cm de diamètre environ. Epaisseur de glace, 40cm environ, pas autant qu’en pleine hiver, mais pouvant largement supporter notre poids

20180407_131244 Un pêcheur a attrapé une truite qu’il a mis dans une piscine entourée de glace pour que les enfants puissent l’observer en vie. Le poisson ne peut aller nul part, les trous ne dépassant pas toute la surface de glace.

20180408_131934 Le lendemain de la pêche, journée sur le canapé pour les garçons et moi. Malades et fiévreux, nous avons alterné lectures et siestes.

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le
A 7:31
Commentaires : 0
 
 

Pâques dans la neige

Kenny Lake, 14 avril

Il y a 2 semaines nous fêtions Pâques par une froide matinée (environ -5°C). La neige était encore haute même si la fonte avait déjà commencé. Pour les garçons, rien de plus normal que d’aller chasser les œufs à la fraîche. Je pensais au contraste avec l’année dernière où nous étions en France à la même époque, au milieu d’un gazon bien vert et de Jonquilles par dizaines.

Une belle journée ensoleillée où nous avons dès 10h30 retrouvé tous nos amis pour une grande balade pique-nique en forêt. Trois familles: 3 mamans et 10 enfants de 2 à 11 ans! Une belle ribambelle d’enfants joyeux courant sur le chemin qui mène à la Copper River. Tous les enfants ont super bien marché, même les petits. Evan a dû faire 10min de luge en tout et marché le reste des 5 kilomètres. Arrivés au dessus de la vallée surplombant la rivière, grand pique-nique et nous avons eu la chance de voir des bisons de l’autre côté de la rivière. C’est très rare de les voir et c’était une belle surprise.

20180401_084923 20180401_085251 Timothy a veillé à un partage équitable entre les différents œufs (durs peints en or, chocolats, et plastiques cachant des mini chocolats).

20180401_085656 Œufs vidés et décorés par les enfants.

20180401_130407 Le groupe des enfants au complet. Miles dans la luge, les pieds gelés car ses bottes étaient mouillées. La neige était profonde mais gelée et les enfants pouvaient courir dessus. Petite brise glaciale par contre qui fait qu’on n’a pas trop traîné au Bluff. On aperçoit la Copper River derrière, gelée en partie.

20180401_134939 Andrew super copain avec Evan.

20180401_135035 Mon amie Jolene.

20180401_135904 Willow, Evan et Adrew.

20180401_144924 Le trampoline avec 9 enfants dessus! Pas un seul bleu, le miracle.

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le
A 7:05
Commentaires : 0
 
 

Vive le yoga!

Valdez, 24 mars

Etre maman à plein temps est déjà bien prenant mais j’ai décidé d’ajouter une corde à mon arc et depuis septembre ai débuté une formation de 200H pour devenir professeur de yoga. Je vais donc une fois par semaine sur Valdez (tous les jeudis), dors sur place le soir chez une amie qui suit la même formation, et rentre sur Kenny Lake le vendredi matin. Une fois par mois, je suis un long week end (du jeudi au dimanche après midi). Valdez étant à 2h de route en passant par un col souvent enneigé, c’est beaucoup de temps sur la route, mais je suis contente de pouvoir le faire maintenant. Je pense que c’est bon aussi pour les garçons de se retrouver seuls avec leur père et d’apprendre à pouvoir se détacher de moi. On est tellement tout le temps ensemble qu’un petit break une fois par semaine fait du bien à tout le monde. 

En plus de mes cours, je dois étudier à la maison et y consacre presque toutes mes soirées. Voilà pourquoi je néglige mon blog ! Je ne peux vraiment étudier que lorsque les enfants sont couchés, et j’ai donc 1-2h le soir pour m’y mettre (beaucoup de devoirs à rendre et de lectures), sans oublier la pratique ! Il y a beaucoup de théorie mais il faut aussi pratiquer autant que possible et j’essaye de faire au moins une demi-heure de yoga un jour sur deux. Plus je découvre la philosophie du Yoga, et plus je découvre l’immensité de la connaissance : sans fin vraiment ! Le Yoga est loin de se résumer à connaître des poses (Asanas)… ce n’est que la première étape en fait! La seconde est la respiration. Asanas et respiration amènent le corps et l’esprit à se préparer pour la méditation, qui est vraiment le but du yoga. On étudie à tous les niveaux : anatomie, poses, comment apprendre aux autres, techniques de respiration, pratique de la méditation, plus l’étude des textes tels que la Baghavad Gita ou les Yoga-Sutras de Patanjali. Des textes spirituels qui sans être religieux raisonnent avec toutes les religions du monde dans leur message de base. Dans le fond, le yoga apprend à devenir de meilleurs êtres humains et le monde en a bien besoin.

Cette formation est vraiment un travail sur soi complet et j’en retire déjà des bénéfices au quotidien sur tous les plans : physique, mental, spirituel. Je me sens vraiment en forme physiquement (plus de mal de dos, musclée), meilleures postures au quotidien, plus calme et patiente avec les enfants. Les bénéfices sont incalculables en fait et le yoga devient un vrai style de vie. 

Mes cours se terminent début mai. D’ici là, j’ai 3 cours à préparer pour la classe, dont le dernier d’une heure et demi ! Le challenge ! Ensuite il faudra encore que j’assiste à une 15° d’heure de cours avec ma prof (observatrice et assistante) pour obtenir la certification (Yoga Alliance 200H). 

Pour l’instant j’apprends pour moi. Plus tard j’espère avoir la connaissance suffisante et l’envie d’enseigner pour transmettre une partie de ce savoir, d’autant qu’il n’y a pas de prof de yoga dans la région. Matt dit en rigolant que c’est son « plan retraite ». C’est vrai que c’est quelque chose que l’on peut faire n’importe où mais ici il n’y pas assez de gens pour en faire un travail. Pour l’heure, j’ai encore beaucoup à apprendre et à intégrer, mais je suis motivée ! 

Je mettrai prochainement une photo de notre classe ! On et un petit groupe sympa de 5 élèves plus notre prof.

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 27 mars, 2018
A 7:08
Commentaires : 0
 
 

Mars en images

Valdez, 24 mars

J’ai moins de temps pour écrire, mais je prends toujours pas mal de photos, alors voici un petit « best off » du mois de Mars.

20180227_161416 L’heure du thé à la bibliothèque. Tous les mardis, les garçons m’accompagnent à la biblio où je suis bénévole ce jour là entre 16h-19h. On commence toujours par le goûter. Cette fois-ci j’avais carrément amené le service à thé! On lit des histoires pendant une bonne heure et puis je les laisse jouer un peu pour travailler pour la biblio (il y a toujours des choses à faire même s’il y a peu de visiteurs). Souvent, la dernière heure, les garçons peuvent regarder quelques dessins animés si besoin. L’une des rares fois de la semaine où ils sont autorisés.

20180301_163602 Une jolie vue sur les montagnes, en passant le col de Thompson Pass, sur la route de Valdez. Toujours très venteux mais paysages spectaculaires (quand ça n’est pas la tempête de neige en cette saison).

20180305_144618 Balade sur les hauteurs de la Copper River. Au loin on aperçoit notre « Wedding bluff ». L’une de nos randos à raquettes avec mes amies Linda et Janelle.

20180305_161206 20180305_161223 Mon rêve: un bâtiment pour ranger le bois! Chez mon amie Janelle, ils sont super organisés et le bois est coupé avant l’hiver, bien arrangé et au sec. Le bonheur! Chez nous, Matt aime couper petit à petit, le bois est sous une bâche, les morceaux coupés dans la neige (donc couvert de neige et de copeaux)… Matt dit que comme ça on brûle moins de bois que si c’était tout prêt! Sans doute vrai, mais j’aime bien avoir du bois sec et plus ou moins propre quand on le rentre dans la maison et ne pas avoir à attendre qu’il aille en couper quand notre réserve à l’intérieur est épuisée.

20180311_115538 Timothy raconte des histoires à Evan dans le hamac rapporté du Mexique.

20180316_200812 Histoires du soir avec un lapin sur les genoux… avant qu’il me pisse dessus!

20180316_192644 A chacun sont lapin! Fraîchement rapportés du magasin local. 5$ pièce, je ne pouvais pas résister! Ils ont passé leur première nuit au chaud et puis sont maintenant installés dehors dans le clapier. Je compte sur Tim pour en être responsable (eau/nourriture). Ils sont assez dociles et j’espère construire au printemps une petite cage en forme de toit pour mettre les lapins dans l’herbe et que les enfants puissent leur rendre visite dans la journée.

20180317_130436 Club gravure sur bois (wood carving), à la salle des fêtes, une fois tous les 2 semaines. John à gauche, notre prof, et Jim. Je mettrai mes créations en ligne bientôt.

 

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 25 mars, 2018
A 7:31
Commentaires : 0
 
 

Playing outside

Kenny Lake, 23 mars

Après des mois confinés à l’intérieur à cause du froid extrême et des journées très courtes, on revit! Une bonne partie de nos journées est passée dehors à s’amuser. Souvent juste dans le jardin (il y a de quoi faire entre le trampoline, escalader les piles de neige, le hamac, faire bonhommes de neige et château de neige).

Ce que je préfère c’est quand on part en aventure à quelques kilomètres de la maison, en skis ou en raquettes avec Tim (parfois avec une luge à tirer pour Evan ou parfois juste dans mon dos). On aime le chemin qui part derrière l’école pour rejoindre la Tonsina River. Personne ne l’utilise en hiver, je suis toujours étonnée. C’est nous ouvrons la piste à chaque fois, parfois avec difficulté dans la neige profonde. Maintenant nous avons un beau chemin et on se sent chez nous car on n’y croise jamais personne. Il y a deux belles descentes avant d’arriver à notre arbre préféré, un grand sapin sur lequel les enfants peuvent faire les écureuils. Descentes que je prends en ski de fond et comme il n’y a pas moyen de freiner, c’est toujours drôle à voir! Les garçons aiment descendre en roulant ou sur le fesses. La luge va trop vite à leur goût!

Bien sûr, l’élément essentiel de la balade est d’emporter un bon goûter et boisson chaude. On s’installe sous notre arbre, on boit notre thé ou chocolat et on lit un bon livre ou plus souvent maintenant de la poésie. La poésie est devenu une habitude pour le goûter et Timothy aime écouter. Evan aussi, pour moins longtemps bien sûr.

Le temps s’arrête et on est bien, dans le présent et proche de la nature. Les bénéfices de ces ballades sont incalculables. Les enfants sont heureux, pétillant de joie et de vie, infatigables (même Evan peut marcher 3km sans problème sur un chemin de neige à escalader à droite à gauche!)  et on sent là tout le bienfait que la nature apporte à notre âme. Des moments magiques et précieux.

20180226_155211 Avec les boys, Evan et Timothy

20180315_143619 20180315_143634 Grimper dans notre sapin, une activité favorite. Ils apprennent à mesurer les gestes et à gérer leurs limites. L’un comme l’autre ne monte pas plus haut que leur zone de confort.

20180318_151452 Après midi luge et jeux derrière l’école avec les enfants de mon amie Jolene (Miles, Willow et Perséphone).

20180319_141103 Le petit copain d’Evan, Nathan. Super mignons tous les deux!

20180315_160031 Au Tonsina Bluff, construction de bonhomme de neige. Les conditions étaient idéales, ce qui est rare chez nous! (La neige est généralement trop légère/poudreuse).

20180319_121628 Jeux chez mon amie Sharon, qui a 5 enfants (dont 4 garçons!). Epées ballons.

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 24 mars, 2018
A 17:45
Commentaires : 0
 
 

Matt’s Birthday

Kenny Lake, 24 mars

Le 12 mars nous avons fêté les 43 ans de Matt! Eh bien, ça nous rajeuni pas mais ce qui est réconfortant, c’est que je serai toujours 8 ans plus jeune que lui! Haha!

Nous avons eu magnifique journée ensoleillée, sans doute la plus belle journée de notre hiver et un soleil qui « chauffait » dans l’après midi (au soleil bien sûr). Notre coutume maintenant est d’aller célébrer les fêtes au Wedding Bluff, à environ 2.5km à pied de la maison en traversant la forêt. Pour son anniv, Matt a reçu de toutes nouvelles raquettes ce qui était bien pour pouvoir marcher sur le chemin encore frais (après le passage de la moto neige une semaine plus tôt). J’y suis allée en ski, Timothy aussi (même s’il a préféré marcher la plupart du trajet) et Evan en luge pour l’aller.

Il y avait tellement de neige au Bluff (un promontoire où l’on peut voir la chaîne de Wrangell et la rivière Copper) que Matt a préféré rester debout pour le pique nique de peur de ne plus pouvoir se relever (ou d’être assis avec les jambes plus hautes que les fesses!). J’ai amené le cidre pétillant et quelques douceurs de France (envoyées par maman dans son dernier colis).

Les garçons ont marché tout le trajet retour et se sont bien amusés à plonger dans la neige en s’enfonçant profondément jusqu’à disparaître parfois presque complètement. On a joué à cache-cache aussi et c’est toujours excitant de se cacher quand on peut s’enfonce autant dans la neige ou de faire semblant de ne pas voir les enfants cachés sur les bords du chemin (avec leur veste bleu fluo!).

Une de ces belles journées d’hiver où il fait bon vivre en Alaska et être toute la journée dans la nature.

20180310_193038 Délicieux gâteau à la banane + frosting pour reprendre des forces après notre grande marche.

 

20180312_132232 Au Wedding Bluff.

20180312_132840 20180312_132949 Jeux dans la neige.

20180312_141553 Petit tour en luge. Pas pour longtemps car les garçons n’arrêtaient pas de mettre de la neige lourde dans la luge et ça devenait impossible pour moi de tirer!

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le
A 17:26
Commentaires : 0
 
 

Mushing season

Kenny Lake, 23 mars

Depuis début mars, nous avons récupéré 2 chiennes pour faire du chien de traîneau. Sur les 12 chiens que nous avions à mon arrivée en Alaska en 2009, il n’en reste plus qu’un, Dewy, qui va sur ses 15 ans, bon pied bon œil. Comme ça n’est pas un leader, il nous faullait emprunter des chiens pour musher cette année! L’ami de Matt, Dennis, nous a prêté 2 chiennes, Diamond et Jenny, qui sont « âgées » pour lui (7 ans seulement) qui fait de la compétition. Diamond est une super leader et écoute parfaitement les ordres de direction, c’est génial! On peut aller partout, même rendre visite aux voisins à l’autre bout de notre subdivision, pas de problème pour tourner au bon endroit.

Toutes deux sont douces et gentilles avec les enfants et tout ceux qui s’en approchent. Notre ami Ralf nous a ouvert une piste dans la forêt en moto neige pour aller jusqu’au Wedding Bluff qui domine la Copper River. C’est un chemin de 5km aller/retour, pas super loin, mais en pleine forêt et plein de courbes, descentes et montées, de quoi s’amuser. Au début c’était du sport pour moi car la neige était encore fraîche malgré tout et le traîneau avait tendance à s’enfoncer dans la neige profonde sur les côtés dans les virages. Je devais descendre du traîneau pour le remettre sur la piste, m’enfonçant jusqu’à mi cuisse parfois tellement il y a de neige!

Comme on a que 3 chiens, j’utilise le sled de course super léger. Les garçons alternent: soit assis devant, soit debout derrière avec moi. A l’arrière, ils ont sur une petite marche que je leur ai faite pour être au dessus des patins. On partage la barre pour les mains mais je suis seule sur les patins et pour gérer le mini frein.

En ce moment, la piste est gelée et parfaite et l’on va vite en forêt, presque trop vite même! Faut s’accrocher dans les virages et freiner dans les descentes si l’on ne veut pas aller plus vite que les chiens et leur rentrer dans les pattes avec le traîneau. Evan a un peu peur parfois mais aime bien ça.

Ce qui est chouette aussi c’est qu’ils peuvent être seuls sur le traîneau en s’entraînant sur la piste voiture, en ligne droite. Matt attend le traîneau à un bout, moi à l’autre et on fait tourner les chiens pour qu’ils repartent sur la piste. Les enfants font des aller/retour et alternent leur position.  Même Evan peut se faire tirer tout seul, avec 2 chiens. C’est vraiment super mignon à regarder un p’tit bout de 2 ans sur un traîneau! Et puis tous les deux encouragent les chiens: « come on Diamond! Good dog! »

Bref, c’est le sport d’hiver idéal pour nous, gratuit et sans prendre la voiture! J’essaye de sortir aussi souvent que possible avec les chiens car nous devons les rendre bientôt!

Je ne sais pas s’il nous restera un chien l’année prochaine, mais il faudra recommencer car c’est vraiment génial!

20180307_172255 20180307_172525 En forêt avec les enfants. Il faut toujours se méfier des branches basses qui peuvent fouetter le visage ou le jambes en passant. 20180316_134511 Musther Tim. Diamond, la chienne noire, et Jenny, la blanche.

20180316_135004 Evan le musher et Leslie notre voisine (bientôt 4 ans).

20180317_155427 Les mushers au Wedding Bluff.

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le
A 6:55
Commentaires : 0
 
12345...68
 
 

Les voyages d'Esteban |
Randonnée Roumanie |
runireland |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jrny
| lacharbonnerie
| Le grand voyage