Free yourself

Vivre et grandir au coeur de l'Alaska

 

Cure de sève de bouleau

aKenny Lake, 13 mai 2017

20170508_105648 Une perceuse, un embout, un tuyau et un sceau. Tout ce qu’il vous faut pour extraire de la bonne sève toute fraîche!

Pour la première fois cette année, nous avons tiré de la sève de bouleau. Quel délice ! Il en faut des quantités énormes pour faire du sirop, mais nous l’avons bu tel quel, c’est encore mieux. C’est clair comme de l’eau et ça un petit goût sucré très agréable je trouve.

Ce fût toute une aventure pour aller l’extraire ! Il n’y a pas de bouleaux sur Kenny Lake. Il faut aller vers Chitina, à 20 minutes de route. J’avais repéré un coin depuis un moment, mais les arbres sont sur les hauteurs. Une fois garé sur le parking de Liberty Falls, il faut monter une pente très raide pour atteindre un petit plateau qui surplombe la chute d’eau. Un très beau coin qui se mérite avec de très jolis bruits d’eau. C’est toujours bien de trouver un endroit isolé et tranquille quand on fait ça pour ne pas que quelqu’un vienne déranger les sceaux situés sous les arbres. La montée fut rude pour Evan mais Tim s’est bien amusé. Monter le matériel était amusant aussi…

Mes amis m’ayant prêté deux embouts spéciaux et avec le petit tuyau de raccord pour faire couler le jus dan le sceau, j’ai donc trouvé deux beaux gros arbres. J’aime demander permission à l’arbre, même s’il ne me répond pas, je respecte et remercie la Nature pour tous les bienfaits qu’elle nous donne. A l’aide d’une machine je creuse un trou de 6 cm environ. Le jus coule de suite. Il faut préciser que c’est uniquement à cette période de l’année que l’on peut tirer la sève de l’arbre. Ici, c’est vraiment le mois d’Avril l’idéal, là j’étais un peu tardive et n’ai pas récolté autant sur une journée complète. Une fois le trou percé, on met l’embout et voilà ! Il faut revenir 24h plus tard pour la collecte (pour ne pas que le sceau déborde et avoir un jus frais). Avec deux arbres, j’ai récolté 12 litres environ. Pas mal ! En pleine saison ça pourrait être deux fois plus. Le plus dur était de les transporter pour redescendre à la voiture, avec un petit dans le dos et deux sceaux lourds et encombrants ! On s’est bien amusés avec les garçons mais l’année prochaine, j’irai trouver un endroit plus facile…

Pendant quelques jours, plutôt que de voire de l’eau, je n’ai bu que ça !! On garde le jus dans des bouteilles en verre, au frais (sinon ça fermente). Même les enfants ont fait une petite cure.

C’est bourré de vitamines, potassium, magnésium, calcium, oligo-élements… Tout ce qu’il faut pour se remettre  d’aplomb après un long hiver, et gratuitement en plus !! J’ai vu que dans les magasins bio, ça coûte une fortune ! Donc voilà une nouvelle tradition que je ne manquerai pas l’année prochaine, avec la possibilité d’en congeler pour profiter de ses bienfaits toute l’année.  

Bien sûr, une fois que l’on  a terminé d’extraire, il faut reboucher le trou pour ne pas que l’arbre se vide de sa sève!

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 14 mai, 2017
A 7:22
Commentaires : 0
 
 

Mai, le mois de tous les possibles !

Kenny Lake, Alaska – 13 mai 2017

IMG_5542 Herbe encore gruillée dans la cours mais après l’apparition des premiers brins d’herbes il y a une semaine, ça devrait aller vite maintenant.

IMG_5543 Premières feuilles vertes : vendredi 12 mai, premier brin d’herbe vert : vers le 6 ! Des dates importantes dans notre calendrier ! On attend ce vert avec tant d’impatience !

Bientôt deux mois que je n’ai pas écrit un mot dans le blog. Désolée pour cette longue absence. Nous étions en vacances en France tout le mois d’Avril. Un temps pour se déconnecter, s’entourer de la famille et des amis de toujours et aussi de faire le plein en pâtisserie et fromages !

Comme chaque année, cette coupure permet de prendre du recul avec mon quotidien. Cela fait le plus grand bien et permet de faire le point. Je suis rentrée boostée par toute l’énergie printanière de France. Ici le vrai Printemps commence à peine, mais c’est une période excitante, d’être au cœur de la Nature pour voir chaque plante, chaque brin d’herbe, chaque feuille faire son apparition. C’est comme le début d’un spectacle que l’on attend avec impatience. On sait que ça va commencer et on bouillonne de joie.

Nous sommes rentrés depuis 2 semaines et que de choses nous avons déjà réalisé, que de projets nous avons à accomplir cet été ! C’est le mois de tous les possibles, où l’on peut enfin être dehors sans la neige ou la boue, au soleil (pas encore très chaud, mais qui nous donnent déjà de belles couleurs). LE grand mois où on fait des listes de projets pour nos trop courts 4 mois de l’année où nous pouvons faire des choses dehors (mai-septembre) sans risquer la neige ou le gel. C’est à la fois excitant et paniquant ! Par quoi commencer ? Quelles sont nos priorités ? Bien sûr un été ne sera pas suffisant mais chaque petit pas compte.

Le jardin est au top de la liste car c’est lui qui nous nourrit pour le reste de l’année ! Nous mangeons encore, 8 mois plus tard, nos carottes de l’été dernier !!! Conservées dans des containers en plastiques ou alu dans des couches de mousse des bois. Un vrai miracle. Nos pommes de terre germent un peu mais sont encore mangeables aussi. Et il nous reste encore des brocolis, haricots verts, choux frisés au congélateur. Matt est le chef des opérations, je suis la petite main pour le jardin. Ma spécialité : le désherbage, la récolte et la conservation…. Matt quant à lui sait ce qu’il faut planter, où et comment. Ces jours-ci il arrache à la main de grandes quantité de racines de trembles qui se faufilent partout et sont très dur à déraciner.

Il fallait aussi faire un grand ménage de printemps dans le jardin et la cours. Après presque 8 mois de neige, il y a du boulot… Plastiques qui traînent, bois à ranger, plumes de dindes qui volent partout, sans oublier le nettoyage/curage du coin des chiens, poules, lapins… Un vrai chantier. En même temps cela fait plaisir de redonner de la vie autour de nous, à rendre notre petite ferme belle. Nous avons récupéré nos poules (5) et avons entre 3 et 5 œufs par jour, parfait. Nous aurons bientôt des canards (une première) et des poussins (futures pondeuses et poulets à rôtir). Et puis sans doute un cochon (on essaye une année sur deux).

Côté projets extérieurs, la liste est longue, mais côté priorité ce mois-ci : le ponçage + huile de protection du bois de la maison (partie nouvelle), qui n’avait pas encore été fait. Je mettrai des photos bientôt (avant-après). C’est moi qui m’y attèle. J’aime les projets où l’on voit des résultats immédiats ! Matt a acheté le matériel et fait les plans d’un poulailler dont j’ai la tâche de construire ! Dans le même temps, je fini d’aménager mon atelier bois et suis très contente d’avoir enfin un espace bricolage rien qu’à moi !! Quand c’est projets là seront accomplis, je pourrai penser à la cabane des enfants, continuer de réparer le bateau, aménager la petite maison pour les invités…

A peine rentrés, j’ai recommencé mon boulot d’été de l’année dernière : je suis responsable météo de Kenny Lake ! Deux fois par jour, le matin entre 7h30-8h et l’après midi 13h30-14h, je vais à vélo à la mini station météo faire les relevés pour Department of National Forestry (l’équivalent de l’ONF). La station est à un peu plus d’un kilomètre, donc pas loin, mais deux fois par jour, ça fait du sport ! Rien de mieux pour commencer la journée. Il gèle encore le matin, donc ça revigore avant le p’tit déj! J’y vais avec les enfants l’après midi, Timothy sur son vélo, Evan à l’arrière du mien. J’aime ce petit boulot, c’est intéressant d’observer le temps, et puis sur le trajet nous sommes en forêt et il y a toujours beaucoup à voir et à entendre. C’est 7jour/7, donc c’est un engagement sur tout l’été, mais le jour où on voudra faire du camping, je demanderai à une amie de prendre le relais pour quelques jours.

Je viens aussi de démarrer un groupe d’enfants pour les petits de Kenny Lake : tous les mercredis, 10h-12h, les enfants de 0 à 5 ans se retrouvent à la salle des fêtes et j’organise jeux, travaux manuels, chansons, goûté… On commence tout juste mais c’est prometteur ! Cela me demande beaucoup de logistique pour le moment (j’apporte tout le matériel et prépare le programme pour chaque semaine) mais je vais prendre mon rythme…Il y avait 7 enfants mercredi et je pense que nous serons entre 6-8 en moyenne sur la saison. J’en reparlerais prochainement.

Un autre boulot d’été qui va bien m’occuper également d’ici 15 jours: je vais être Guide Naturaliste sur Kenny Lake ! Une à deux fois par semaine, un tour de 4h. Il me faut apprendre et réviser un tas de choses !! J’essaye d’étudier un peu tous les jours… J’appréhende la première sortie mais il me tarde aussi de pouvoir échanger avec des visiteurs sur la région.

Les enfants sont fous de joie d’être dehors tout le jour et aiment nous aider dans nos projets. Je dois arracher Evan à la terre en début d’après midi pour qu’il aille se reposer, sinon les fins d’après midi sont fatigantes pour tout le monde ! Le petit bout, 22 mois, découvre qu’il peut aller faire ses besoins dehors et s’en donne à cœur joie ! Donc fini les couches de jour ! Encore des accidents, mais ça va de mieux en mieux.

Timothy a reçu une vraie boîte à outils avec de vrais outils taille enfant et se fait un plaisir de bricoler à mes côtés. Il range avec soin sa boîte sur mon établi. On essaye de trouver le temps chaque jour pour une demi-heure de leçon autour de la lecture/écriture et chiffres. Nos petites leçons semblent efficaces et le reste de la journée, il touche à toutes les autres matières !

20170501_102510 The boy and their bike!

20170513_064930 Notre pain de ce jour, au levain maison. La boule bizarre est un assemblage de boules (une d’Evan, l’autre de Tim), malaxée avec amour et pas trop cuite car ils n’aiment pas la croûte!

20170503_075033 Un aigle royal s’invite dans notre cours depuis notre retour. Il grogne des morceaux de caribou (carcasse à l’arrière du jardin) mais bizarrement n’attaque pas les poules (charognard seulement). J’aime l’observer mais je ne le laisse pas trop rester près des poules, ça les rend nerveuses et bruyantes!

20170505_100945 20170505_101017 Timothy construit un pot à crayon, son premier projet réalisé tout seul presque. Sa petite scie coupe mais mini-dents donc ça lui prend un temps fou et demande beaucoup de patience!

20170505_101402 20170505_110245 Pendant que le grand frère bricole, Evan « cuisine » ou monte à cheval!

20170510_115713 Notre « Tot Time » à la salle des fêtes. Les enfants essayent leurs nouveaux crayons, réalisés avec des vieux bouts de crayons fondus dans le four dans des moules à madeleine. Un grand succès! On en mangerait! Du coup la semaine prochaine ils veulent faire de vraies madeleine! ça tombe bien, il y a une vraie cuisine sur place!

20170513_101119 Ce matin, ramassage des ordures le long de la route, avec les enfants. C’est un jour spécial qui a lieu chaque année dans tout l’Alaska. « Spring Clean Up Day ». On a ramassé un sac énorme de plastique (beaucoup de bouteilles jetées), pas mal de cannettes de bière et même une batterie de voiture! On a bien bossé!

20170513_132816 Timothy et son nouveau matériel Montessori: l’alphabet mobile. Super chouette pour écrire des mots facilement. Il connaît maintenant son alphabet. Le b et le d portent encore à confusion mais donnent l’occasion de s’amuser. Je sens que l’on va beaucoup s’en servir et pouvoir faire un ta d’activités autour.

 

 

 

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le
A 6:47
Commentaires : 0
 
 

L’école à la maison

Kenny Lake, Alaska, 26 mars

Pas d’école maternelles par chez nous. Timothy ne peut entrer à l’école (Kindergarten) que lorsqu’il aura presque 6 ans, à la rentrée 2018 seulement. Evidemment, on ne va pas attendre tout ce temps là pour lui apprendre à lire et à écrire et autres bases de mathématiques, géographie… L’école à la maison me semble une évidence mais c’est aussi délicat pour l’instant avec Evan autour, dans une maison sans pièce fermée. Donc le meilleur moment que j’ai trouvé pour être posés et apprendre tranquillement, est durant la sieste du petit frère, entre 13h et 15h. Souvent, il ne dort qu’une heure, donc notre temps est limité. En fait, j’ai trouvé qu’une demi-heure à une heure par jour suffisait pour lui faire apprendre beaucoup, en s’amusant. D’ici peu, Evan sera assez grand pour se joindre à nous. ça ne veut pas dire qu’on n’apprend pas le reste de la journée car le matin, on lit et on s’installe pour une activité manuelle/artistique (pas tous les matins, mais assez souvent).

Timothy suit aussi un programme de lecture en ligne: un leçon par semaine (10 en tout), avec un prof en vidéo conférence et un groupe d’enfants de tout les Etats-Unis. C’est très moderne et très chouette de voir des enfants d’autres cultures et d’autres environnements. Il y a un nouveau livre chaque semaine et des jeux à faire à la maison. Cela me donne des idées et une bonne base. Comme Tim adore lire, il apprend vite. Il faut juste que je me donne un petit temps chaque soir pour penser à l’activité du lendemain. Avec un peu de pratique, je pense que ça sera de plus en plus simple. Il y a tellement de choses que l’on peut faire à la maison! Petit à petit, je vais nous constituer une bonne collection de matériel d’apprentissage. C’est quelque chose qui m’enthousiasme beaucoup et gratifiant, comme quand on voit son petit gars lire ses premiers mots tout seul.

20170316_143018_001 Presque chaque après midi ce mois-ci, après la sieste d’Evan, on se fait une grande balade avec goûter à mi-chemin. Ici avec nos amies Willow, Persefania et Miles. Petit feu de camp pour se réchauffer (les enfants ramassent le bois eux-mêmes, tandis que je leur montre comment démarrer un feu). Thé chaud et petits gâteaux sont toujours de règle et bien attendus!

IMG_5519 J’écris des mots sur des fiches, je sors des objets par thème, et Tim doit retrouver où vont les étiquettes.

IMG_5522 Les vêtements. On apprend à lire en anglais pour l’instant. Quand il saura lire, on passera au français. C’est juste plus simple pour l’instant.

IMG_5530 IMG_5531 Tim replace les noms de sa famille et amis. La prochaine étape sera de lui donner une fiche, et qu’il retrouve la personne dans l’album photo.

IMG_5534  Tim apprend à compter jusqu’à 20 pour l’instant. Mais ce jour-là il a replacé tous les chiffres de 1 à 100. Je lui avais juste préparé les dizaines par petits tas, pour l’aider un peu. Les petits bâtons regroupent une dizaine. C’est pour lui montrer visuellement les quantités. Exercice d’inspiration Montessori.

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 27 mars, 2017
A 8:11
Commentaires : 0
 
 

Ice Fishing Day

Kenny Lake, Alaska, 26 mars

Vendredi 17 mars, nous sommes allés pêcher la truite à Silver Lake, un lac du bout du monde. 18km de piste passé le village de Chitina, soit une bonne heure de route de chez nous, Into the Wild! On voit très souvent des animaux et cette fois-ci, c’est un coyotte qui mange sur la Copper River que nous pouvons observer un moment. Le temps est au grand bleu, mais glacial, dans les -15°C surtout avec ce vent du Nord… On décide d’y aller car c’est notre seule chance avant notre départ pour la France (le 30 mars). Nos amis Paul et Janelle nous on invité à venir avec eux, ils ont un chalet au pied de Silver Lake et on sait que nous pourrons nous y réchauffer.

Aussitôt arrivés, on s’emmitoufle autant que possible. Bien sûr, j’ai oublié la combinaison d’Evan, et donc on le vêtit de couverture et pull en laine de Tim. A découvert sur le lac, le vent est impitoyable et il faut se mettre le vent au dos pour ne pas geler sur place. Mais allez, on se motive, on est venu pour pêcher et on a bien l’intention de rentrer avec notre dîner! Matt recreuse un trou dans la glace déjà existant avec un hogger à main. Machine très efficace pour creuser un trou dans la glace, épaisse de près d’un mètre. Les enfant s’amusent à retirer la glace en surface avec une louche passoire. Tim pêche quelques minutes, moi aussi. C’est très difficile de savoir si ça mord car le fil gèle en surface, se recouvrant de glace instantanément. On n’arrive difficilement à savoir si l’hameçon touche le fond. Il st midi passé et l’appel du chili con carne nous amène vite à l’intérieur du chalet! Paul a fait un bon feu, il ne fait pas chaud dans le chalet, mais juste parfait après être restés un moment dehors.  Janelle a cuisiné un super chili et nous avons apporté le pain de mais fait maison (à trempé dans la soupe). Après s’être réchauffé, Matt retourne pêcher, tandis que les enfants jouent un peu à l’intérieur. Nous voyons Matt de la fenêtre et on le voit remonter des truites! On se rhabille pour le rejoindre et le féliciter de ses 3 truites, en 15 minutes à peine! Il me laisse essayer et après 5 minutes, ça mord encore! Ma canne ne marche pas (moulinet cassé!) et Matt m’aide à remonter la truite en tirant sur le fil directement car je panique! Yes, la plus grosse truite de la journée! On reste encore presque 1 heure dehors jusqu’à ce que Tim demande à rentrer. On est tous bien contents de s’arrêter là et de ne pas rentrer bredouille. Quatre truites, pêchées bravement et par ordre de taille (de la plus petite à la plus grande!). Après être restés aussi longtemps dans le froid, les enfants s’endorment dans la voiture pour une bonne sieste, les joues bien roses.

On décide de manger 3 poissons le soir-même et de garder la plus grosse pour une autre fois. J’ai oublié de prendre des photos de notre belle pêche! Il faisait tout simplement trop froid pour enlever les gants trop souvent. J’espère qu’on y retournera cet été, depuis le ponton de nos amis, sous un soleil chaud et en t-shirt cette fois-ci!

20170317_110748_001 Sur le pont qui traverse la Copper River, près du village de Chitina. La rivière est en partie gelée et on aperçoit dans le fin la chaîne de Wrangell. Nous avons observé un coyotte sur la rivière qui mangeait une carcasse près du pont mais je n’ai pas réussi à prendre une belle photo avec mon téléphone.

20170317_121917 Evan et Janelle

20170317_122447 Tim pêche la truite

20170317_122504 Matt et Evan retire la glace qui se reforme à la surface de l’eau en quelques minutes à peine.

 

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le
A 7:39
Commentaires : 0
 
 

On bosse!

Kenny Lake, Alaska, 26 mars

20170313_101302

Petite photo clin d’œil d’Evan qui travaille sur son ordi à côté de sa maman, très sérieusement! Il aime taper des lettres sur un petit ordinateur, tandis que je relis la dernière édition du Copper River Record avant d’envoyer la version finale à l’imprimeur. Le mardi est le seul jour de la semaine où les enfants me voient passer du temps sur un ordi alors ils demandent à chaque fois à « travailler » eux aussi.

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le
A 7:10
Commentaires : 0
 
 

Matt’s Birthday

Kenny Lake, Alaska, 26 mars

20170312_154841_001 20170312_160723 IMG_5504 IMG_5508 IMG_5515 IMG_551620170312_174036

Le 12 mars dernier, Matt fêtait ses 42 ans. Nous avons fêté ce jour joyeusement en invitant nos nouveaux amis, Jolene, Joe et leurs trois enfants (Miles 6 ans, Persefania 5 ans, Willow 4 ans) à se joindre à nous pour une balade et goûter d’anniversaire au Tonsina Bluff, au pied de notre arbre préféré (un vénérable sapin sans doute plusieurs fois centenaires). Il y avait un peu de vent ce jour-là et le glaçage du gâteau s’est recouvert d’une couche d’épines de sapins et terre au premier coup de vent, mais ça ne nous a pas empêché de de dévorer (Pound Cake). Il fallait remettre les gants aussitôt fini de manger car le vent glacial ne pardonnait pas plus de quelques minutes sans protection! C’était drôle de voir la compagnie marcher dans la forêt, surtout les grands souvent dans les luges (2 garçons dans une, 2 filles dans une autre) tandis que le plus petit, Evan, marchait fièrement en tirant sa luge! C’est lui qui imposait le rythme, soit très très lent, mais tellement mignon.

 

 

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le
A 7:06
Commentaires : 0
 
 

Toujours froid!

Kenny Lake, Alaska – 13 mars

Mars est d’habitude un mois fantastique côté températures pour profiter des sports d’hiver, mais cette année il fait encore très froid!! On a encore des nuits -30°C! Et les matinées tardent à se réchauffer, même si le ciel est grand bleu depuis le début du mois. On attend toujours un peu le matin avant de sortir. Généralement, à partir de 11H, il fait « bon » (genre -10°C, plus froid à l’ombre).

Notre printemps semble donc encore loin, même si on gagne en lumière plusieurs minutes chaque jour, ça va très vite ces temps ci. Il fait maintenant jour vers 6h et nuit vers 20h. Nos matinées d’hiver sont agréables et on a trouvé une petite routine sympa: on joue et on lit des histoires bien au chaud, on traîne en pyjama, on fait une activité manuelle et on va généralement jouer dehors pendant 1h avant le déjeuner. En ce moment on évite de démarrer la voiture le matin (trop froid) alors on fait la lessive et les courses dans l’après midi.

En début d’après midi, pendant la sieste d’Evan, on en profite avec Tim pour faire quelques exercices/jeux autour de la lecture, écriture, chiffres. On en fait peu mais c’est efficace un peu tous les jours et les progrès de Tim sont rapides maintenant. Lorsqu’Evan se réveille, on va jouer dehors, parfois toute l’après midi: soit on retrouve des amis pour une petite aventure en forêt, marche ou ski, soit on va faire du patin à glace, jouer au parc de jeux de l’école ou faire du chien de traîneau. Il y a beaucoup à faire autour de Kenny Lake et pas besoin d’aller loin pour s’amuser.

On essaye de dîner tôt, vers 18h30 dans l’idéal, mais plus souvent vers 19h. Cela permet aux enfants d’aller au lit pas trop tard (20h pour Evan, 20h30 pour Tim dans l’idéal), après un rituel du soir qui dur souvent plus longtemps que prévu… Comme ça on peut profiter avec Matt de notre soirée un minimum, sachant que 3 soirs par semaines sont consacrés à bosser pour le journal (pour moi le seul temps de la journée où je peux travailler sur l’ordi).  Mon défi chaque soir est de trouver un peu de temps posé pour réfléchir au programme du lendemain. J’aime savoir un peu à l’avance ce que l’on peut faire (en fonction de la température souvent) et trouver des idées de jeux/activités pour les enfants. Cela n’est pas difficile mais comme je n’ai pas de magasin à côté pour acheter du matériel, ça demande de s’organiser à l’avance. J’aime aussi trouver quelques heures par semaine pour bricoler, ça me fait du bien et j’ai l’impression d’avancer dans les travaux de la maison.

Il me tarde maintenant que la neige fonde, de retrouver de la chaleur et de ne plus avoir à porter toutes ces couches de vêtements à porter dès que l’on sort un pied dehors… Les enfants sont rapides maintenant pour s’habiller mais ils ont hâte aussi de ne plus avoir à porter mitaines et bonnets!

IMG_5439 Pippen Lake, à 10 minutes en voiture. Super beau lac qui par beau temps offre une vue splendide sur la chaîne des Chugach et Wrangell. Paisible et de toute beauté.

IMG_5460 IMG_5461 Evan le futur hockeyeur professionnel. Ce petit à une passion pour ce sport, je n’ai jamais vu un tel entrain si jeune (20 mois), c’est assez surprenant. Il parle encore peu, mais le mot « hockey » est l’un de ses favoris et il demande à dormir avec son palet… dès le réveil il veut aller dehors y jouer! Pour l’instant, il utilise les patins de Tim et je le tiens par derrière pour ne pas qu’il tombe. Il avance par lui même. La saison prochaine, je lui achèterai tout le matériel, un casque en priorité! Je me demande si c’est une brève envie ou le début d’une vraie passion… Quant à moi, je skate mais doit encore apprendre à freiner! Les patins de hockey n’ayant pas de freins!

IMG_5464 IMG_5465 Timothy est ses nouveaux amis (Persefania, Miles, et Willow).

IMG_5492 Salle de jeu. Jolie lumière du matin. Timothy écrit dans son carnet.

IMG_5483 Brossage des dents avant les histoires du soir. Coin douche opérationnel (avec un sac de douche solaire), coin lavabo des enfants.

IMG_5490 Croissants frais imaison éclairés par une belle lumière de soleil levant. Rien de tel pour bien commencer la journée! C’était une première, réussie, et je pense que ça deviendra une tradition, peut être une fois par mois? Pas difficile à faire mais il faut se lever tôt pour démarrer le four à bois dehors!

IMG_5499 Petit atelier aquarelle dans la chambre de jeux.

IMG_5500 Notre nouveau compagnon: un mulot! Je l’ai sauvé après qu’il soit resté plusieurs jours coincé dans un sceau. J’ai décidé de l’adopter pour ce mois-ci seulement. Nous avons préparé avec les enfants son nouveau nid douillet et le petit veinard est bien nourri et à l’abri du froid pour un temps!

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 14 mars, 2017
A 7:19
Commentaires : 0
 
 

Technologie dans les bois

Kenny Lake,  Alaska, 13 mars

IMG_5468 Matt inspecte la première tournée de vaisselle propre: moment historique chez les Lorenz!

Il y a encore quelques mois à peine, jamais je n’aurai pensé avoir un lave vaisselle ici en Alaska… du moins pas avant les 10 prochaines années… Cela me semblait un luxe et compliqué au niveau de l’ installation, vivant hors du réseau électrique et n’ayant pas encore de vraie canalisation/évacuation. Et puis à Noel, des amis et voisins des parents de Matt m’ont demandé ce qui pourrait vraiment aider à rendre ma vie plus facile au quotidien. J’ai répondu un lave vaisselle, car c’est vrai que je passe bien 1h par jour à laver/sécher/ranger vaisselle et casseroles… Aussi tôt dit, aussitôt mon souhait s’est réalisé! Paul et Margaret nous ont offert le lave vaisselle, restait à Matt à trouver celui qui nous convient et à l’installer bien sûr!

Cela voulait dire d’abord repenser notre petit espace cuisine et réarranger pour que tout rentre. Cela a permis de faire un peu de vide et de finir d’arranger notre garde-manger (petite pièce derrière la cuisine) en construisant de nouvelles étagères. C’est incroyable dans cette maison comme chaque cm2 compte! Nous avons donc gagné en espace et en organisation.

Côté évacuation, c’est du temporaire pour l’instant: l’eau va dans le sceau sous l’évier de la cuisine (notre canalisation ayant gelée pour l’hiver)… nous sortons le seau quand il est plein pour le jeter dehors. Cet été, Matt trouvera un meilleur système pour évacuer l’eau loin de la maison et pour que les tuyaux ne gèlent pas, toujours un gros défi en Alaska chez tout le monde.

On fait une tournée tous les deux jours, et maintenant que je passe moins de temps derrière l’évier, je peux profiter un peu plus de mes soirées, être plus disponible pour les enfants et même faire travailler les autres: Matt aime charger le lave vaisselle et Tim aide à ranger les couverts! Ma foi, la technologie à du bon!

Prochaine étape: la salle de bain! Du tout fait main, alors ça prend du temps mais mon objectif est d’avoir fini d’ici à fin mai le plus gros des travaux.

 

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le
A 6:32
Commentaires : 0
 
 

Confort Rustique

Kenny Lake, Alaska- 3 mars  2017

Je parle peu de notre quotidien côté « vie pratique », alors voici un petit état des lieux de notre installation… Aucune touche de confort n’est jamais complètement acquise il semblerait dans ce pays, ou plutôt dans ce mode vie qui est le notre au cœur des bois… Bon, vous allez dire que je cherche à me faire plaindre, mais pas vraiment, je suis habituée à tout ça. Enfin des fois je craque un peu, mais c’est vraiment quand je suis très fatiguée ! C’est seulement quand je retrouve la civilisation que je me dis : « le confort moderne à du bon quand même ! »

Chauffage au bois : notre principale source de chauffage dans le chalet. Ça marche super, c’est économique mais c’est aussi du boulot quand il faut le couper soit même. Cet hiver, on troc du bois contre de la publicité dans le journal, facile. Mais Matt doit toujours couper les troncs à la tronçonneuse, et souvent fendre à la hache les buches qui sont trop groses pour le poêle ou pour brûler plus efficacement. Dehors, pas de bâtiment à bois ni de bois de stockage pour la saison entière. C’est mon rêve d’avoir tout notre bois bien coupé et à l’abri pour l’hiver !  Aussi pour ne plus être dépendante de Matt qui coupe souvent juste assez pour 2-3 jours. Là, notre stock se fait ensevelir sous la neige, il faut le déneiger petit à petit, et parfois la neige fond et forme de la glace dessus… donc bois mouillé. Enfin, cela demande une attention régulière et de savoir gérer la température car on peut vite suer ou cailler. Les matins sont froids au réveil quand il gèle sévère dehors mais c’est rare que le feu soit complètement mort. Aussi la chaleur monte au plafond et les coins au sol sont nettement plus froids, voir il gèle.                 

L’évier de la cuisine : seule source d’eau pour l’instant. L’évacuation gèle dehors en hiver, donc retour au seau sous l’évier d’octobre/novembre à avril environ. Youpi… vive les seaux qui débordent d’eau croupie et le seau de 20 litres à vider à bout de bras dehors. C’est plus souvent Matt que moi qui le sort, mais comme je fais la vaisselle, je suis économe pour éviter des allers-retours en plus.  En gros on vide un seau par jour, mais on utilise plus d’eau que ça entre l’eau à boire et l’eau de cuisson.  Mise à jour ! Lire prochaine entrée de blog : l’arrivée du lave-vaisselle depuis quelques jours !

L’eau du puits de Kenny Lake : on va chercher l’eau au puits communautaire environ tous les 15 jours en hiver (1000 litres). Petite conso car on se douche peu et on ne veut pas vider le seau d’eau 3 fois par jour !

C’est la meilleure eau au monde, pure et fraîche, sans ajout de chlore, directement des entrailles de la terre. Mais qu’est-ce qu’elle est froide !! Tout juste au dessus de zéro ! Comme ces temps-ci on n’utilise pas le chauffe-eau (grand consommateur d’énergie), ça veut dire rincer la vaisselle à l’eau glacée et les mains froides dès que je rince quelque chose.

L’électricité : Solaire en été, quasi essentiellement, sauf pour les gros outils (scies électriques..). Nous ne sommes pas sur le réseau électrique, donc nous avons un gros générateur alimenté en essence. Nous avons acheté 3 générateurs cet hiver ! Deux d’occasions (super puissants) pour alimenter maison et installation hydroponie, un plus petit pour « back up » . Le premier d’occasion est à plat pour l’instant, il nécessite une réparation coûteuse et cela demande de déplacer le générateur en ville… pas facile vu son poids. Le second gros générateur ne marche pas à plein régime pour l’instant, donc en attendant d’avoir les bonnes pièces de rechanges, on consomme moins. Comme on est loin de tout, il faut toujours attendre 10-15 jours pour faire réparer ou faire avancer les projets de bricolage dès qu’il manque une pièce spécifique… Donc pour l’heure, on n’utilise plus le chauffe-eau, la température du petit Toyo-stove (chauffage au fuel) est réglé au minimum dans la pièce et si je veux passer l’aspirateur, je dois aller éteindre tout le système hydroponique dans le semi-remorque à côté.   

Le chauffage dans la pièce des enfants : chauffage au fuel dans la chambre des enfants qui marche super bien, mais consomme aussi pas mal donc on le règle souvent au minimum. Aussi il y a une perte de chaleur au niveau de notre future porte vitrée (porte en bois temporaire pas isolée), plus autres petites fissures dans les murs qu’il faut boucher pour éviter tous les courants d’air glacial!

La douche : Notre salle de bain n’étant toujours pas terminée, nous utilisons le drain de la future douche (qui heureusement ne gèle pas car plus en surface) avec une poche de douche solaire de  15  litres. On chauffe l’eau à la bouilloire puis on mélange avec de l’eau froide pour trouver la bonne température. C’est largement assez d’eau, mais il n’y a aucune pression et pour les cheveux longs, c’est pénible à laver. Les enfants se baignent dans des bassines, installés près du chauffage quand il fait trop froid. On espère s’y mettre au printemps (mai) pour finir d’installer la vraie salle de bain : vraie douche, lavabo, WC.  

Les toilettes : Nous utilisons les toilettes sèches dehors avec Matt, par tous les temps. Les enfants utilisent le pot à l’intérieur à cette saison. Pareil, c’est une question d’habitude. Il faut se motive le matin quand il fait en dessous de -15°C. Le plus dur c’est de sortir. En fait, une fois dehors, c’est agréable de se frotter aux éléments pour faire ses besoins naturels. On a la vue sur la forêt et on sent que l’on fait partie de la Nature.

Le couchage : Evan dort seul dans sa petite chambre en bas (future laverie). Il y fait plus froid que dans notre loft mais il est bien habillé. Il ne se réveille plus qu’une fois la nuit pour téter. Timothy dort depuis peu tout seul dans l’autre loft que nous avons construit à l’automne. Il lui aura fallu du temps pour y aller (et ne plus dormir dans notre loft) mais il semble aimer son petit coin à lui de plus en plus.

L’espace:  la maison n’est pas grande mais cet hiver on se sert nettement plus de la salle de jeux des enfants et c’est plus facile à vivre même quand on passe beaucoup de temps à l’intérieur. Il faut gérer en permanence les espaces de rangement et faire le vide au fur et à mesure (livres, jouets, vêtements, coin cuisine…). C’est l’avantage d’une petite maison : on ne garde que l’essentiel, le superflu est donné et ce qui ne sert pas souvent va au « school bus », notre grenier. En même temps, j’ai l’impression de passer ma journée à ranger, mais c’est vital pour moi. Mon cerveau ne peut pas fonctionner quand tout est sans dessus-dessous.

La lumière/électricité : C’est nettement mieux que les années passées maintenant que nous avons installés plus d’éclairage dans la pièce principale. Je n’ai plus l’impression de vivre dans une cave les longues soirées d’hiver. Je laisse Matt gérer le générateur pour l’électricité. Pour autant l’éclairage reste limités et nous veuillons à être économes et à éteindre toute lumière inutile. On n’a pas de facture d’électricité, mais nous devons acheter régulièrement de l’essence pour le générateur et c’est une grosse dépense en hiver, surtout ces mois-ci avec le semi-remorque où pousse nos salades vertes (en hydroponie).  

Le froid : Il peut faire -30°C dehors mais on peut être en t-shirt dans la maison. C’est ça l’essentiel pour moi ! Savoir que quelque soit les conditions extérieures, on peut être bien au chaud chez nous. Parfois il fait froid dans la maison, le feu met du temps à redémarrer, je n’ai alors envie de rien faire que de rester sous les couvertures. Pour bien débuter la journée, il me faut un poêle bien chaud sur lequel faire toaster mon pain… Tartines beurre/miel de chez nous et c’est parti!

 

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 4 mars, 2017
A 8:09
Commentaires : 0
 
 

En attendant la fin de l’hiver…

Kenny Lake, Alaska – 23 février

Les « vacances » sont finies! Deux semaines sans publier notre journal, le Copper River Record! Cela fait du bien de n’avoir plus de « deadline », de passer quelques longues soirées sur l’ordi pour rédiger un article de dernière minute, ou encore de mettre les étiquettes le mercredi soir sur 500 journaux à poster aux abonnés… Pour autant, ça n’était pas non plus ambiance « farniente » car nous ne sommes pas partis au soleil sous les cocotiers, mais sommes restés à la maison avec les enfants et des températures assez froides.

Je dois dire qu’à cette époque de l’hiver, j’ai envie que ça se termine! Je m’habitue vite au redoux (genre 2-3°C, c’est le bonheur) mais dès qu’il refait -15°C, c’est dur pour le moral! Les journées sont nettement plus longues (nuit vers 18h maintenant) et le soleil quand il se montre semble « chauffer », enfin un peu. On a eu une bonne neige suivie d’un « Chinook » (vent du Sud chaud) et du jour au lendemain, les enfants étaient presque en t-shirt dehors! Oui, après des journées à -20°C, quelques degrés positifs semblent chauds! Tellement agréable de sortir sans gants et sans surcouche, Evan ne voulait plus rentrer et se baladait sans pantalon dehors!

Nous continuons le chien de traîneau à 3 chiens (deux sont blessés- le vieil âge, pas parce que je les fais courir). Je pense en emprunter un ou deux à mon voisin qui ne fait pas courir ses jeunes chiens. Les enfants aiment et s’endorment même dans le traîneau si nous partons en début d’après midi. Même s’il fait froid, on sort quand même faire une petite aventure par jour. Ski de fond ce matin sur le lac de Pippen Lake, au soleil et avec la vue sur les deux chaînes de montanges (Wrangell et Chugach) de toute beauté. Je tirais les enfants dans la luge. J’ai même perdu Evan en route, Tim regardait ailleurs et on s’en est rendu compte loin! Le pauvre courait derrière nos traces, sans pleurer. Cette après-midi, grande balade derrière l’école pour voir la Tonsina River. J’y suis allée avec une amie et ses 4 enfants qui ne connaissaient pas encore le lieu. Super de découvrir avec un groupe d’enfants ce lieu magique. Ils avaient tous les mains glacées mais ne voulaient pas rentrer!

Bref, la seule façon de rester « sain d’esprit » est de sortir au maximum! Cela m’évite aussi de penser au ménage, rangement, nettoyage de toute sorte, quasi permanent dans notre petite maison de 2 pièces. Mes travaux d’agencement avancent peu, mais on ne peut pas tout avoir. Je compte sur les douces journées de mars pour m’y remettre (étagères, tipi d’intérieur, meuble de rangement et mur de la salle de bain..).

J’aime le mois de mars, mon mois préféré de l’hiver car là normalement, il fera nettement meilleur côté températures et on pourra rester de longues heures dehors sans se refroidir. Et puis dans 5 semaines… on décolle pour la France! Visite annuelle, cette fois-ci au Printemps, pour changer! J’ai déjà hâte de voir des fleurs et du vert tendre!

IMG_5390 Grimper sur le canapé et la fenêtre, un classique à toute heure de la journée.

IMG_5392 IMG_5395

Séance peinture sur visage, un grand favori des enfants qui aiment aussi continuer sur leur ventre quand il n’y a plus de place sur le visage.

IMG_5399 Séance dessins. Tim aime dessiner des dragons. Evan aime essayer toutes les couleurs et remettre les bouchons.

IMG_5401 IMG_5403

Moment historique dans la maison Lorenz: l’installation en cours du lave-vaisselle, gracieusement offert par nos amis Margaret et Paul (amis et voisins des parents de Matt). Il a fallu faire un peu de place et découper un peu la cuisine, mais y a de la place! Je vous direz quand ça sera officiellement « en marche ». Pour l’instant, la plomberie n’est pas terminée.

IMG_5404 Construction d’un semi-igloo… la neige ne tient pas. A défaut, un mur circulaire et un coin pour s’assoir nous aura occupés une matinée.

IMG_5411 Avant de partir en balade (le mot préféré d’Evan après « Hockey »). Chacun avec son sac contenant leur doudou: Tim et son dragon, Evan et son bébé.

 

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 24 février, 2017
A 8:35
Commentaires : 0
 
12345...62
 
 

Les voyages d'Esteban |
Randonnée Roumanie |
runireland |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jrny
| lacharbonnerie
| Le grand voyage