Free yourself

Vivre et grandir au coeur de l'Alaska

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 2 novembre 2010

Family week end

Family Week End 

Kenny Lake, 1er Novembre

Jeudi 21 octobre ont débarqués de Boston et Chicago, Rebekah et Kate, les sœurs de Matt ainsi que Small Matt et Steve, leur compagnon respectif. Quatre jours intense, comme nous allons le voir, en plusieurs épisodes…

dscn5172.jpg L’équipe, de gauche à droite : Tall Matt, Kate, Rebekah, Small Matt, Steve, depuis le balcon du chalet de leur parent, encore en constuction.

dsc0017.jpgdsc0031.jpg Merci à Rebekah pour toutes les magnifiques photos paysages de ce récit!

Ils sont arrivés un soir de pleine lune, par une magnifique fin d’après midi. L’une de ces journées de froid sec où le ciel est « cristal clear », comme on dit ici. J’avais préparé du bon pain maison, des lasagnes « tradition Puzzuoli » et un gâteau à la banane, histoire d’apprivoiser les appétits et faire oublier un peu du confort rustique à nos invités de la grande ville. Nous avons joué aux cartes toute la soirée, sur une table improvisée faite de caisses et de planche.

Nous passons la journée de vendredi à Valdez.

dsc0082.jpg Le vent est toujours aussi violent en haut du col de « Thompson Pass » pour rejoindre la mer de l’autre côté.

Un ciel voilé mais une lumière incomparable. Nous laissons la voiture à l’extrême sud ouest de la bourgade, pour emprunter un chemin qui nous amène au pied de Prince William Sound. Une baie immense, en forme de puzzle éclaté en un grand nombre d’îles et îlots. Le Chugach National Park borde toute cette zone qui est absolument vierge de civilisation. L’autre petite ville que l’on voit sur la carte, Cordova n’est accessible que par bateau ou avion. Partie de ricoché dans l’eau, où Steve excelle. A une distance raisonnable, un groupe de phoques curieux observe le jeu.

map.jpgdsc0164.jpg dsc0143.jpg dsc0114.jpg

Samedi, direction Mc Carthy. Un bout du monde, un No Man’s land digne d’un grand film d’aventure. D’ailleurs, il faut zoomer de très près sur Google Map pour voir apparaître ce bled perdu. La Edgerton Road prend fin à Chitina (25 miles après Kenny Lake), village d’une trentaine d’habitants, aux maisons peintes en vert éparpillées dans la forêt. En été, les touristes curieux s’arrêtent dans ce village d’irréductibles, notamment pour prendre un verre dans l’un des bars les plus célèbres d’Alaska : « Uncle Tom’s Tavern ». Si vous venez me rendre visite un jour, c’est un MUST ! Un bar-musée, sombre, couvert du sol au plafond de photos et objets anciens des premiers chercheurs d’or, de plaques d’immatriculation d’un peu partout. Un billard au milieu de la petite pièce et une 10° de tabourets le long du comptoir. Pas de table. Le vieux Tom – longue barbe grise et chemise à carreau- nous montre avec fierté la peau d’un ours récemment empaillée, avec fausse dents et fausse langue… Un pauvre vieil ours qu’il a tué il y a deux ans. Il espère vendre la bête à bon prix.

Matt a travaillé dans ce bar il y a plusieurs années et garde quelques bons souvenirs des personnages qu’il servait. Nous sifflons sec un shot de whiskey et jouons aux dés en misant chacun notre dollar sur le comptoir : derrière le bar, un bocal de verre remplit de billet de 1$. Plus de 500$ selon Tom. Le jeu consiste, en 1 seul lancer de dé, à obtenir les 5 mêmes numéros !! Mission impossible… Mais apparemment, une fois tous les 3 ans environ, un heureux chanceux remporte le pot ! Le dernier à empoché 3500$ ! ça fait un sacré paquet de joueurs.

dscn5212.jpg Le flacon de pépites, face aux verres de Whiskey.

Tom nous montre aussi secrètement sa récolte de pépites d’or : un petit bocal, caché derrière un bazar du bar, remplit à moitié de paillettes. 3 ans de longues recherches dans une concession qu’il a achetée pour un certain nombre d’années, accessible par avion uniquement. Je suis fascinée qu’il existe encore des chercheurs d’or… même si Tom le fait plus par passion et pour arrondir ses fins de mois.

map2.jpg Nous reprenons la route vers Mc Carthy. A partir de là, c’est une piste de terre et il vaut mieux venir avec un bon truck. A un endroit nous traversons la Copper River. Ambiance fantomatique où des dizaines de machines abandonnées jonchent la rive. Elles servent en été à attraper les saumons. Sorte de plate-forme flottante où un système à aube entraîne une roue avec le courant. Les poissons sont entraînés dedans et atterrissent piégés dans  un panier sous l’eau. Chacun peut fabriquer sa propre machine, il suffit d’acheter son permis de pêche. Facile et très efficace. Les pêcheurs vident leur panier toutes les 5-6 heures.

 dscn5184.jpg Epaves échouées en hiver, les « Fish Weels » reprennent du service en été. En hiver, les pêcheurs les démontent en partie pour réparer des pièces ou améliorer le systyme.

Notre excursion se termine au dessus du pont de Chistochina, construit en 1911 pour transporter, par train, le cuivre des mines de Mc Carthy. Ce pont impressionne autant que de voir une Tour Eiffel au milieu du désert. Il traverse une falaise vertigineuse au dessus d’une rivière de glacier. 40 miles plus à l’Ouest, le hameau perdu deMc Carthy  et sa dizaine de fous. Car pour habiter là, il faut vraiment le vouloir ! La civilisation se limite au courrier qui arrive par avion et à la voiture, indispensable pour aller faire ses provisions à Kenny Lake (à 70 miles !). Inimaginable en hiver avec toute cette neige ! En été il y a peu plus de trafic, car les curieux viennent visiter les anciennes mines de cuivre et d’or. J’ai hâte d’y faire un tour aussi!

 dsc0283.jpgdsc0258.jpgdsc0271.jpgdscn5200.jpg   La piste passe au dessus, mais nous pouvons grimper sur les piliers et rejoindre le « Catway », sorte de passerelle qui longe la structure et où l »on peut ainsi marcher juste au dessus du vide. Vue plongeante sur la rivière, environ 70 mètres plus bas.

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 2 novembre, 2010
A 9:14
Commentaires : 0
 
 
 

Les voyages d'Esteban |
Randonnée Roumanie |
runireland |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jrny
| lacharbonnerie
| Le grand voyage