Free yourself

Vivre et grandir au coeur de l'Alaska

 

Another fishing hike

Kenny Lake, 31 septembre

L’automne s’installe irrémédiablement. Les couleurs deviennent fantastiques dès qu’un rayon de soleil perce les nuages pour illuminer la vallée. Premières nuits où il gèle. Les légumes résistent bien si ce n’est quelques « frost bites » qui ont achevé les plants de pommes de terre. Nous avons donc déterré une partie de la récolte et rempli deux gros paniers.

Il y a quelques jours, j’ai emmené mes amis Karin et Vincent pour une partie de pêche à la Copper River. Matt doit rester pour aider Rod et travailler sur notre future serre. Je ne suis encore jamais allée à la rivière sans Matt mais nous y sommes allés suffisamment cet été pour se souvenir de la piste.  

img2849.jpg Juste au cas où, Matt nous montre comment se servir du revolver… On sait qu’il y a un ours qui se ballade dans le coin, autant être prévoyant!

Je retrouve le chemin de la rivière sans difficultés. Nous alternons les tours au dipnet.

img2862.jpg Karin attend son premier saumon.

Au moment où nous arrivons à la rivière, surprise: quelques bisons ruminent sur la plage de la rive d’en face! Il y a dans la vallée un troupeau sauvage, introduit il y a une trentaine d’années. Ils sont rarement observables, vivant cachés dans la forêt du Parc National de Wrangell-St.Elias.

img2853.jpg img2854.jpg img2857.jpg img2858.jpg

Les trois bisons sur la plage disparaissent après quelques minutes. Nous nous estimons déjà chanceux d’être arrivés au bon moment, quand dix minutes plus tard, c’est tout un troupeau qui sort des sous-bois pour grimper la pente raide qui les séparent du plateau. Il y a en fait deux groupes, chacun d’une dizaine de bisons. Il y a même 3 petits (photo à droite). Un groupe semble grimper à toute allure les pans de la vallée abrupte, sans montrer aucunes difficulté. L’autre groupe, avec les petits, prend son temps et broute tandis qu’il grimpe doucement. Ils sont juste en face de nous et restent ainsi visibles près d’une demi-heure. Avec les jumelles c’est du grand spectacle.

Côté pêche, nous rentrons bredouilles hélas! La saison se termine.

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 31 août, 2011
A 18:58
Commentaires : 0
 
 

Visitors

Kenny Lake, 30 août

Beaucoup de visites ces temps-ci et peu de temps derrière l’ordi! Après le départ d’Augustin (wwoofer pendant 1 mois), Vincent, un pote « bateau », est arrivé pour 10 jours, puis Rod le père de Matt, suivie de Karin, le grand écrivain du Manguier! 

Vincent, ancien marin de Karrek Ven, le thonier breton sur lequel nous avons chacun navigué à des époques différentes, revient d’un tournage vers Prudhoe Bay (tout au Nord de l’Alaska). Il suit en tant que cameraman la nouvelle expédition du français Sylvain Roubinet, qui tente de rejoindre l’Alaska à la Norvège en passant par le Pôle Nord à bord d’un voilier unique (genre catamaran avec skis qui peut naviguer sur l’eau et sur la glace!).

img2844.jpg  img2847.jpg 

Karin, qui vient de passer 3 mois à bord du Manguier à naviguer autour de l’île de Kodiak (Sud de l’Alaska) et les côtes aléoutiennes, revient avec un carnet de voyage long de plusieurs mètres, couvert de croquis et pensées de voyage. Elle nous a aussi déballé, telle une petite fille à la fin des vacances, un sac bourré de trésors glanés sur les plages (poil de grizzly, peau et os de baleine, fleurs séchées, écorses fossilisées et fossiles de végétaux…) et présenté ses grigris taillés dans de l’écorce flottée.  

Dany, notre ami Couch Surfer piano man est de passage pour une nuit, sur son chemin de retour de McCarthy où il a passé une semaine dans la brousse. Toujours la même pêche, toujours aussi drôle. J’ai d’ailleurs écrit un article sur lui dans le Copper River Record que Matt a mis en première page du journal! Dany était excité comme une puce, un nouveau projet en tête: amener son truck rouge sur un glacier!! Il est prêt à dépenser toutes ses économies pour faire déposer en hélicoptère truck, piano et chien sur un glacier alaskan, juste pour le « fun »! Il continue sa route vers Fairbanks mais nous sommes sûrs que nous entendrons encore parler de lui!

img2832.jpg  img2835.jpg img2839.jpg img2833.jpg

De gauche à droite: Dany dans le jardin, pendant une session « création ». Les 12 chiens s’assoient et écoutent. Un beau moment de poésie musicale. Puis Vincent et Rod s’essaient au piano une minute… pendant que Karin se lave pieds et chaussettes!

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le
A 4:44
Commentaires : 0
 
 

Veggies, veggies…

Kenny Lake, 23 août

Je reviens de mon 9° marché de l’été! Encore un succès puisque qu’il ne reste que 5 choux et 9 sachets de salades, que l’on peut vendre à l’épicerie locale. Plus besoin d’arroser ou de désherber, le jardin pousse tout seul, les légumes semblant se hâter de mûrir, sentant l’air frais du matin (5°C au réveil aujourd’hui).

img2642.jpg img2643.jpg img2789.jpg

Choux, brocolis et carottes sont à leur pic. Nous gardons un tiers de chaque pour l’hiver. Les carottes se vendent comme des petits pains et il n’y en a jamais assez!

img2806.jpg img2814.jpg 081111kennylake135.jpg

Bien sûr, on continue de se faire plaisir côté repas… pas besoin d’acheter, suffit de se baisser pour cueillir dans le jardin! A gauche, poelée de carottes, courgettes, brocolis, ail du jardin. Au centre, pizzas du chef. A droite, saumon sauvage fraîchement pêché, saumon façon suchi (cru) sur riz complet, mixed greens du jardin et petite poelée de champignons de la forêt.

img2572.jpg img2808.jpg

La cuisine n’est pas encore terminée que Matt attaque d’autres projets: après avoir déboisé un peu de terrain derrière la cour, Matt passe la pelleteuse pour retourner les racines afin de préparer le sol d’un troisième jardin (et ainsi pouvoir tout cultiver sur place). Matt prépare également le terrain pour l’agrandissement de la maison (pour deux petites pièces en plus, plus une salle de bain, et une serre accolée à la maison). On ne commencera véritablement les travaux qu’au printemps prochain.

img2825.jpg img2826.jpg

Rod le père de Matt est à Kenny Lake depuis 2 jours. Il reste un mois pour travailler sur son chalet et est arrivé les bras chargés de cadeaux dont…. 2 caisses pleine de tomates et des pêches du jardin en Illinois. Karin (son épouse) a enveloppé chaque fruit un par un dans des chaussettes, puis tassés le tout dans une valise! Tout est arrivé intact! Il vous faut vivre en Alaska pour comprendre le bonheur de manger des tomates fraîches et des fruits, (non traités) pour la première fois de l’été! Chaque fruit est comme une pépite d’or que l’on contemple longuement… avant de manger! J’espère stériliser une partie des tomates pour cet hiver.

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 24 août, 2011
A 3:00
Commentaires : 0
 
 

Kenny Lake Fair (part 2)

Kenny Lake, 21 août

Dimanche dernier, une semaine jour pour jour, nous avions droit à l’une des plus belles journées de l’été… Etait-ce la dernière? Dans l’après midi, il y avait autour du soleil, un immense « Sun Dog » (parhélie), généralement anonciateur de changement de temps. Cela a été en effet radical: dès le lendemain, froid et grisaille, et… les premières feuilles jaunes ici et là!! En une semaine, on peut définitivement dire qu’une page s’est tournée et nous voilà en Automne, tout soudainement! Tout va à une vitesse ahurissante. On pourrait presque s’assoir dehors et observer à vue d’oeil la métamorphose des arbres.

img2702.jpg Matt à l’arrivée de la course (en faux plat! Dur dur).

 Il y a une semaine donc, grande fête au village, qui débute par la « Fun Run » annuelle, à 9H. C’est une course à pied de 5km, ouverte à tous, sans limite d’âge, qui peut se faire en marchant ou en courrant… l’important est de participer! On décide donc de courir avec Matt et Augustin (notre Wwoofeur). Aucun de nous ne court jamais mais chacun fait une belle course. Augustin termine dans les 12-15 premiers (environ 25min), moi environ 28 minutes, et Matt 32 environ. La surprise est que Matt et moi terminons premier de notre catégorie (30-40ans et 20-30 ans respectivement). Nous avons donc eut droit chacun à une belle médaille!

Ensuite, place à la fête! Kenny Lake célèbre cette année ses 60 ans de communauté! Il y a 60 ans, les premiers « Homesteaders » arrivaient seul ou en famille pour s’installer dans le coin.

Petit rappel historique: en 1862 est voté le Homestead Act qui permet à chaque famile pouvant justifier qu’elle occupe un terrain depuis 5 ans d’en revendiquer la propriété privée (dans la limite de 65 hectares). Ou bien, si la famille y vit depuis au moins 6 moins, elle peut aussi sans attendre acheter le terrain à un prix relativement faible de 1,25 dollar par acre (soit 308 dollars pour 1 km²). C’est comme ça que la conquête de l’Ouest s’est faite et idem en Alaska. Cette loi a été abrogée définitivement en 1976, avec une exception pour l’Alaska, jusqu’en 1986.

img2770.jpg Voici une photo historique de nos Kenny Lake Homesteaders toujours en vie, plus quelques enfants et petits enfants!  Ce sont les pionniers de Kenny Lake. A leur arrivée, il n’y avait que la route principale (la Old Edgerton), pas de puits ni d’infrastructures. Ils se sont installés là où ils le souhaitaient, et ont tout fait de leur main. Il en fallait de la volonté pour déboiser son terrain  et construire sans machine moderne!

img27421.jpg Petits stands installés tout autour du Community Hall. Beaucoup, beaucoup de nourriture (crêpes, glaces, tartes, hot dogs, chili,…) de quoi se faire plaisir toute la journée! Des concerts de musiques, des danses, des jeux partout. Une bonne ambiance kermesse!

img2721.jpg img2723.jpg Peinture sur saumons et autres poissons de mer ou de rivière! Ce sont de vrais poissons, vidés! Chacun peut peindre dessus puis poser un morceau de tissu pour imprimer sa création. Je trouvais l’idée un peu bizare au début, mais c’est en fait très drôle à faire! Il suffit de laisser sécher le poisson et c’est reparti pour un tour!

img2775.jpg img2781.jpg Les jeux pour les enfants. Il y avait aussi le fameux lancé d’oeuf qu’il faut rattraper sans faire éclater par terre ou entre ses mains, le jeu des fléchettes (éclater les ballons pour gagner une vieille peluche). Egalement un jeu chouette que je ne connaissais pas: « the Cake Walk »: pour 1$, on choisit un numéro posé sur le sol. 28 numéros en tout. La musique joue et l’on marche d’un numéro à l’autre. Quand la musique s’arrête, tirage au sort d’un numéro. Si on est debout sur celui qui est tiré, on remporte un bon gâteau fait maison!  

img2761.jpg La photo de groupe des Kenny Lakers devant le Community Hall bâtit dans les années 60. Bien sûr il manque du monde (dont Matt!). Nous sommes environ 300 habitants à l’année.

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 22 août, 2011
A 3:38
Commentaires :1
 
 

Kenny Lake Parade and Fair

Kenny Lake, 19 août

Le week end dernier, c’était la fête au village! Une belle fête annuelle, entre voisins et amis. De beaux moments! L’une des fêtes de village les plus sympas qui existe.

Vendredi soir, parade à travers le village (enfin, sur l’unique route!), entre l’école et la salle des fêtes. Notre ami Dany inaugure la parade, Matt au volant… tandis que je prends des photos de tout le monde pour le journal. Sachant comme Matt apprécie de se montrer en public, c’est comique de le voir en chef de file de la parade!!

081211kennylake069.jpg 081211kennylake072.jpg 081211kennylake083.jpg 081211kennylake116.jpg img2652.jpg

La parade remonte l’interminable et si droite Edgerton Road. Dany joue des musiques jazzy entraînantes, invitant ici et là des gens à monter jouer à bord. Les petites filles du vieux Sam (chez qui nous empruntons un jardin), ont créées leur propore cariole. Une petite famille a redécoré une de leurs vieilles bagnoles, Marlene et Goat Man (le doyen de Kenny Lake, 93 ans), à pieds avec leurs chèvres (Keith a marché les 3 miles à pieds sans assistance!! Sacré papy!). En tout, une 12° de véhicules, dont pas mal de vieux tracteurs (véritables antiquités).

img2692.jpg img2698.jpg

Arrivés au Community Hall, barbecue-salade pour tout le monde, offert par la Chapelle locale! Le repas en plein-air est suivit d’une enchère: des gâteaux fait maison mis à la vente, les bénéfices allant aux bourses d’études des jeunes de KL. Certains gâteaux ont la côte (fait par decélèbres cuisinières locales), les prix montent hauts (50$ et plus)!

 img2681.jpg Tout le temps du dîner, Dany propose aux gens de jouer du piano. Une petite touche en plus pour l’ambiance déjà festive. Une vraie soirée d’été, ensoleillée et chaude…

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 20 août, 2011
A 2:54
Commentaires : 0
 
 

The Traveling Piano

Kenny Lake, 19 Août

Il fallait attendre un jour de pluie pour trouver un moment pour écrire…

Nous avons fait la connaissance le week end dernier d’un personnage qui mérite d’être présenté!

Dany et Mo, son chien, son arrivés chez nous grâce au « Couch Surfing » (site internet qui permet d’accueillir ou d’être hébergé chez de parfaits inconnus, le temps d’une nuit ou quelques jours, aux quatre coins du monde!) Depuis mon installation en Alaska, ce doit être la 4° fois que nous hébergeons un voyageur. Nous recevons peu de demandes comme nous vivons à l’écart des routes principales. Toujours de bonnes surprises!

Dany voyage depuis 6 ans au volant de son « Traveling Piano »: un truck rouge vif avec à l’arrière, un piano, comme seul bagage! Musicien de formation, il a joué des années dans les piano-bars, jouant inlassablement les mêmes chansons… Jusqu’au jour où il en a eu mare et a tout plaqué: boulot, maison, confort. Depuis, il roule à travers les States et joue du piano, au fil des routes et des rencontres. Il a réapprit à « jouer » de la musique, non plus en répétant les mêmes morceaux, mais en créant quotidiennement, suivant l’inspiration que lui apporte un lieu, une rencontre. Comme il dit: « mon âme s’exprime à travers ma musique ». Dany ne possède rien d’autre que son truck et voyage en se faisant principalement héberger chez l’habitant, grâce au Couch Surfing et à d’autres sites communautaires. Il vit de ses économies (la vente de sa maison), qui fondent comme neige au soleil, mais il en profite et songe déjà à une reconversion quand il aura vidé sa tirelire: sortir des CDs de musique, écrire un livre, et… créer une émission TV où il pourrait continuer à vivre son aventure sur la route tout en la partageant à un plus grand nombre. Dany est un « talker » (comme on dit ici), il a la tchatche et l’énergie pour emmener les foules dans son enthousiasme et sa folie douce. Cette expérience est sa « Renaissance », ce qui l’a sauvé de la déprime. Il n’a jamais été aussi heureux de sa vie et partage son aventure avec des yeux qui pétillent, appréciant le moment présent intensément et accueillant toute nouvelle expérience comme un cadeau. Un vrai plaisir de l’avoir parmi nous!

img2661.jpg 081211kennylake1261.jpg

Dany est arrivé par hasard juste la veille de la parade de Kenny Lake! Samedi dernier, c’est donc Dany qui a ouvert le bal, Matt au volant! A droite, Judith au piano, tandis que la parade approche de l’arrivée. Mo toujours assis bien sagement sur le piano!

J’allais oublier de préciser: Dany ne fait pas que jouer du piano. Sa façon d’aller à la rencontre des autres et d’inviter les personnes qui le croisent à monter à l’arrière du truck et à jouer, même ceux qui n’ont jamais mis les doigts sur un clavier! Son truc et de faire jouer tout le monde durant 1 minute, disant à chacun de jouer les notes qui l’inspire, sans peur ni complexe. Il veut montrer que l’on peut tous apprendre à jouer de la musique, en laissant jouer son coeur et recevoir la joie que cela apporte.  

Autant dire que cette rencontre m’a beaucoup inspirée, comme ça doit être le cas pour bien des gens qui croisent la route de Dany! Quelle plus belle façon que de voyager!? Sans attaches, sans grosses valises, sans planning ni durée, en suivant son coeur, se laissant porter par les rencontres, les évènements, les pieds dans le présent, ouvert aux autres! Quelle liberté! Quelle belle invitation à la vie nomade, au lâcher-prise… Un hymme à la vie!

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le
A 2:21
Commentaires : 0
 
 

Salmon Fishing 3

Kenny Lake, 15 août

Pour la troisième fois de la saison, nous sommes allés pêchés à la Copper River, jeudi après-midi. Augustin nous accompagne et nous porte chance puisqu’il pêche 3 saumons à lui tout seul, Matt en pêche 1, et moi… zéro! J’attends toujours d’attraper mon premier! Un jeu de patience avec cette épuisette géante… C’est bientôt la fin de la saison pour les saumons et nous sommes chanceux d’en attraper des beaux. Les derniers à remonter la rivière étant souvent diformes et de moins bonne qualité gustative.

img2628.jpg img2629.jpg 4 beaux saumons (Pink Salmon).

  img2614.jpg Gobi et Sherley font la sieste le temps de la pêche dans des positions toujours inconfortables.

img2621.jpg En tête-à-tête avec ma tendre amie Gobi.

Ce que je préfère dans la pêche, c’est faire cette belle randonnée sauvage pour rejoindre la rivière, un bon feu de bois et une grillade de saucisses de renne, agrémentées de salades du jardin… Me poser au bord de l’eau pour regarder le Grand Spectacle de la Nature, toujours aussi beau. Un couple d’aigle royal volent au dessus de nos têtes, sans battre des ailes; des bourrasques de vent font s’envoler des masses de poussières bien haut dans le ciel; le courant de la rivière, toujours aussi puissant, hypnotise et apaise.

Nous connaissons désormais bien le chemin de la rivière et ne nous perdons plus dans la forêt dense. J’aime suivre les pistes des animaux… Il semble toujours y avoir un ours dans le coin et nous poussons des cris dès que nous entrons dans des zones plus denses, juste pour montrer notre présence et ne pas le surprendre. Le troupeau de bisons sauvages de la région (une 20° d’animaux) semblent avoir emprunté le même chemin (crottes ici et là) et le castor du petit étang nous fait l’honneur de se montrer avant de disparaître sous l’eau. Les premières « cranberries » (canneberges) sont arrivées et nous remplissons nos sacs de baies sauvages. Je viens de terminer 12 pots de confiture et espère bien en faire une deuxième tournée car la saison est courte. La canneberge a un petit noyau central et c’est un long procédé pour le retirer, donc une confiture qui se mérite! Déjà 45 pots de confitures dans le cellier (sans compter celles déjà dévorées): fireweed, rhubarb-strawberries, black currant and cranberries. Demain au retour de Valdez, nous irons cueillir les « blueberries », mes préférées! Avis aux intéréssés, nous sommes prêts à échanger des confitures du coin contre toute autre confiture de France ou d’ailleurs!

J’espère que nous aurons encore le temps de pêcher avant la fin de l’été. Nous n’avons pas encore fumé de saumon ou fait des conserves, ce qui est bien pratique quant le congelateur est plein et… pour faire des cadeaux de noel alaskans!

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 15 août, 2011
A 20:07
Commentaires :1
 
 

Matinée d’été…

Kenny Lake, 14 août,

img2612.jpg img2613.jpg Vue sur le Mount Sanford depuis le jardin de Sam (environ 5000 mètres d’altitude).

En allant de bon matin (10h!) faire les mauvaises herbes au jardin chez le Vieux Sam, une vue superbe nous attend. La chaîne de Wrangell est complètement dégagée… ça faisait bien longtemps! Une journée de pur ciel bleu, comme nous n’en avions plus depuis quelque temps.

Une fin de semaine bien intense et bien sympathique… le temps de sélectionner les photos parmis une centaine et d’ordonner les idées… les news devraient être en ligne très bientôt!

 

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le
A 7:30
Commentaires : 0
 
 

Harvest Day

Kenny Lake, 9 août

Chaque lundi, c’est reparti pour la récolte de la semaine… Une journée intense où l’on est content le soir de poser la tête sur l’oreiller!  

Le programme en quelques lignes du ce lundi: vers 11H, on décolle avec Augustin (notre wwoofeur Français!) pour le jardin de Sam où nous avons une grande partie de nos légumes (à 10 minutes en voiture). 1H30 de récolte de « mixed greens » (mélange de petites salades), pois, radis, salades, brocolis, épinards. Il a tellement de choses dans ce jardin qu’il est difficile de garder le rythme: la roquette est montée en fleur avant d’avoir eu le temps d’être récoltée et certaines salades commencent à monter…. Par contre, sur les 200 pieds de brocolis et choux-fleur, il y a de la perte à cause d’un sale vers qui mange les racines. Plus d’un tiers des plants ont crevés! Un peu la déception, mais bon, il y a encore de quoi faire!

Après la récolte chez Sam, nous allons remplir notre citerne d’eau au puits communautaire (80 gallons nécessaire pour le lavage des légumes dans une grande baignoire en acier, deux bains différents). De retour et après un bon  »lunch » énergétique (soupe vitamines du jardin), on attaque la récolte de nos deux autres jardins, sur place. Encore 2H-2H30 de récolte: épinards, carottes, pois, salades et mixed greens, roquette, betteraves, kale (choux frisé), oignions verts, herbes aromatiques. Petite pause goûter avant d’entreprendre un autre gros morceau: le lavage des légumes, la pesée et la mise en sachet! En Août, c’est la folie: tout arrive en même temps! Il nous faudra plus de 4H non-stop pour en terminer!

Voici la récolte de la semaine:  (1 pound = 0,450 grammes) 7 1/2 pound de choux frisé; 28 pounds de mixed greens (!!!), 31 pounds de mixed salads (3 variétés de salades lavées ensemble et réunies dans un même sachet, coupées); 4 1/2pounds de roquette (la meilleure au monde!); 6 pounds d’épinards (la saison se termine pour nos délicieux épinards); 8 1/2 de pois (en fait plus, mais nous en gardons pour nous!), 4 gros bouquets de persil, 3 pounds de betteraves (c’est le début); une 10° de tête de brocolis, 18 1/2 de carottes (le début aussi); 7 bouquets d’onion; une 10° de choux; quelques bottes de radis (c’est la fin et on en vend peu ces temps-ci car ils se font visiter par les vers, donc pas très jolis).

La récolte est longue, mais le lavage prend encore plus de temps… La dernière heure est toujours dure:  dos qui commence à se faire sentir et après avoir passés des heures les mains dans l’eau froide de la baignoire, les mains s’engourdissent, L’eau de source n’étant qu’à quelques degrés. Ces dernières semaines, nous avons en plus droit à quelques bonnes averses durant l’étape du lavage/mise en sachet, ce qui raffraîchit l’air sacrément et nous avec!

C’est la semaine du « journal » (une semaine sur deux). Matt bosse quasiement 24H/24, les dernières 48H pour boucler dans les temps, le mardi midi. Qui plus est, cette édition est double (+ 16 pages de journal à créer, consacrées aux écoles du coin)!  Ce qui fait que l’aide d’Augustin pour la récolte est bien nécessaire!

Ce matin, direction Valdez où j’ai enmené toute la récolte pour vendre au marché. Peu de clients aujourd’hui, il pleut averse pendant tout le temps que nous sommes dehors, heureusement protégés sous une tente. Malgré tout, nous vendons la plupart de la récolte, repartant avec environ la moitié de nos mixed greens et mixed salads. Vue les quantités du départ, c’est plutôt pas mal! Je savais que l’on ne vendrait pas tout, mais préfère donner à cette bonne verdure une chance d’être mangée. J’ai finalement apporté quelques cartons à Marlène, la propriétaire de l’épicerie de Kenny Lake, qui est très contente de vendre nos légumes, d’autant que les touristes sont en demande constante de produits « Alaska Grown ». Nous baissons les prix de 30% au moins, d’une part parce que c’est une autre clientèle qui ne s’attend pas à payer plus cher pour des produits locaux de qualité, et aussi parce que l’on souhaite vraiment vendre le reste de la production… Inch’Allah! Sinon, Miss Piguy sera très heureuse de manger de be beaux sachets de salades lavées et préparées!

Nous en sommes au 7° marché de la saison, il en reste encore 5, jusqu’à mi-septembre. A partir de là, on se gardera au cellier tout ce qui reste, plus quelques conserves et congélation.

img2600.jpg img2602.jpg img2603.jpg

Les premiers brocolis et choux arrivent… Nous allons en avoir des tonnes! Heureusement, ils se conservent bien au cellier et nous prévoyons d’en vendre également à l’épicerie de Kenny Lake. Une heure de soleil, revenu soudainement, avant que les nuages gris et la pluie ne reviennent!

img2605.jpg Récolte des mixed greens: un mélange de roquette, moutarde, bette, mini romaine et mini merlot (feuille rouge). Plantés très proche les uns des autres, il suffit de couper au ciseau, comme on couperait de l’herbe. C’est long car il faut retirer quelques tiges de fleurs de moutarde ou roquette (bien que nous gardions les fleurs, très bonnes) et puis il faut être délicat sous peine d’arracher les plantes dont les racines sont très courtes. Ce mixed greens les amis, c’est la meilleure verdure au monde! Explosion de saveurs dans le palais! Après ça, impossible de manger des grosses feuilles de laitues, dures, insipides ou amères! Ce mix m’a réconcilié pour toujours avec la salade! Nous en mangeons tout les midis comme plat principal ou bien juste une salade de roquette. Cette roquette aussi est unique. Je n’avais jamais mangé de cette variété: Astro Arugula. Epicée et piquante, pleine de goût! On en mange comme des chips!  (sur la photo, à droite: une partie de notre rang de roquette ayant monté en fleurs, pour le plus grand bonheur des abeilles!)

 img2606.jpg Augustin récolte les carottes. Il inspecte chaque pied pour choisir les plus grosses. Nous allons aussi avoir une tonne de carottes, de quoi tenir jusqu’au printemps!

 

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 10 août, 2011
A 18:31
Commentaires : 0
 
 

Juma more beautiful every day!

Kenny Lake, 2 août

Même si j’ai parfois l’impression que les travaux n’avancent pas et que ça va être chaud de finir pour la fin de l’été, ces deux photos misent côte-à-côte me mettent du baume au coeur…

bateauavantaprescopie.jpg A gauche: le bateau l’année dernière en juin. A droite: Juma il y a quelques jours. Oui, je sais, Matt le géant à l’air bien grand, ou plutôt, Juma à l’air bien petite! Je mettrai d’autres photos en ligne bientôt, en comparant avant-après.

Peinture intérieure finie, isolation mise en place, sol linoleum collé, trou dans la coque rebouché, plus mille détails que je passe mais qui m’ont pris tant de temps! Les parois sont prêtes pour la couverture bois! (du sapin de la scierie de Kenny Lake). Je m’y attaque la semaine qui vient et j’ai déjà hâte de voir le résultat. Restera à terminer l’électricité, faire les matelats et une table à carte et ça sera bon pour l’intérieur! Côté coque, j’attends une nouvelle tête pour ma ponceuse pour poncer mes réparations. J’ai rebouché les érraflures avec une pâte « spéciale » polyester et une fois ce gros morceau fini, je pourrai enfin peindre la coque. Juma ne sera pas prête pour autant: il y aura tout le gréement à réviser, une barre à faire (dans du bois de saule), et bien sûr la quille à réparer… et ça, on ne sait pas encore comment on va s’y prendre!

 Bref, y a du boulot, mais le coeur y est, comme toujours!

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 3 août, 2011
A 7:41
Commentaires :1
 
12
 
 

Les voyages d'Esteban |
Randonnée Roumanie |
runireland |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jrny
| lacharbonnerie
| Le grand voyage