Free yourself

Vivre et grandir au coeur de l'Alaska

 
  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2011

Retour au bercail

La Haye de Calleville, France – 21 décembre

C’est en voyageant que je réalise comme on habite loin de la France, après un long trajet de 33H, de porte-à-porte. Mais, il n’y  a pas à se plaindre ! Si j’avais vécu là-bas il y a moins de 100 ans, il m’aurait fallu plusieurs mois pour rentrer, sans compter les tempêtes en mer, les attaques des bandits dans les trains, les maladies diverses et autres imprévus !

De retour à la civilisation et au confort moderne !

Je retrouve des habitudes oubliées et pose les yeux dessus comme si j’arrivai d’une autre planète : tirer la chasse-d’eau, allumer un interrupteur, prendre une bonne douche chez soi (quand ça me chante), tourner le radiateur pour se chauffer, utiliser une bouilloire, un toasteur, une cafetière et tous ces appareils électriques qui rendent la vie facile…

Tant que l’on n’a pas connu autre chose, je ne crois pas que l’on réalise à quel point la technologie fait partie de notre quotidien et si on sait l’apprécier à sa juste valeur. Je me dis que cela serait un devoir citoyen si chacun pouvait allait faire un petit séjour dans la Nature, loin de tout ce confort. On apprendrait tous à moins gaspiller, et à vivre avec  l’essentiel. Si j’apprécie beaucoup de retrouver tout ce confort, je pense aussi que je ne pourrais plus retourner vivre dans un quotidien dans tant d’excès.  

Il y a d’autres plaisirs incontestable cependant… acheter une bonne baguette chez le boulanger et baver dans la vitrine des pâtisseries, marcher dans une petite ville à taille humaine avec tous ces petits commerces (boulanger, libraire, charcutier, pharmacie, vendeur de chaussures, fleuriste…), croiser des gens que l’on connaît… tout cela est tellement plein de charme et de vie. A Kenny Lake, nous avons aussi des petites boutiques locales, très bien achalandées, mais il n’y a pas cette diversité bien sûr et dès que l’on approche d’une ville, les magasins deviennent plus grands et il faut prendre la voiture d’une boutique à l’autre car tout est distant.

J’aime ouvrir la grande armoire dans la cuisine et le frigo pour redécouvrir toutes les merveilles qui s’y cachent : fromages, gâteaux, yaourts, charcuterie… une telle variété !

Le fromage me manque beaucoup en Alaksa et j’en déguste ici chaque bouchée !

Noël en famille après 2 ans. Cela fait du bien de retrouver les siens, de se poser devant la cheminée, de n’avoir rien d’autre à faire que se balader, apprécier des bons repas, bavarder…

 Nous restons un mois en France et je ne pense pas avoir beaucoup le temps pour écrire, alors en attendant, je vous souhaite à tous un très beau Noel, bien entouré, plein de paix et d’amour.

 

 

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 21 décembre, 2011
A 6:47
Commentaires :1
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2011

C’est déjà Noel!

Kenny Lake, 12 décembre

Le Père Noel a déjà commencé sa tournée dans le Grand Nord! Et c’est avec surprise que nous avons découvert une montagne de cadeaux sous notre sapin! La tentation était trop forte, nous n’avons pas attendu le jour J! Merci Karin et Rod!

 img3527.jpg img3533.jpg

Le sapin de Noel 100% écolo: pas d’arbre coupé, pas de plastique produit, pas de dépenses, réutilisable année après année! Naturel et beau, tout simplement!

Nous laissons pousser gentiment une paire de sapins (une petit coupe au printemps pour qu’ils ne s’étalent pas trop et gardent une belle forme ronde). D’ici à ce qu’ils atteignent 15 mètres de haut, d’autres petits sapins auront poussé ailleurs dans la cours.

 

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 13 décembre, 2011
A 0:52
Commentaires : 0
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2011

Full Moon

Kenny Lake, 12 décembre

 img3543.jpg img3549.jpg

Samedi dernier, la pleine lune se lève direction Nord-Est au dessus de la chaîne Wrangells. Après plusieurs essais de réglages de l’appareil, j’obtiens enfin une image qui ressemble « presque » à la réalité. La lune était en faite jaune dorée.  J’aime l’effet ombre-chinoise des branches.

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le
A 0:37
Commentaires : 0
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2011

Long nights

Kenny Lake, 8 décembre

On voit peu le soleil ces temps-ci. Les jours raccourcissent encore (il fait à peine jour à 9H) et avec les ciels couverts de ces derniers jours, il semble que nos après midi se terminent vers 15h30. Le reste de la journée ressemble à de longues soirées où chacun vaque à ses occupations. Un petit rituel quotidien s’installe. Je lis et tricote beaucoup, Matt écoute de la musique et travaille sur l’ordi (ou fait semblant). On se fait de bons petits plats - le bon goût de nos carottes ne cesse de nous émerveiller de même que notre saucisse- et on se regarde un bon film (choisi démocratiquement sur Internet ou loué à la librairie).  Aussi, on apprécie nos 10H de sommeil!  

img34872.jpg Notre cuisine avance. Le plan de travail est maintenant bien en place et nous l’utilisons depuis quelques jours. Nous avons récupéré un évier en porcelaine dans une foire-à-tout. Il n’est pas encore raccordé à notre citerne d’eau, ça attendra le printemps. La gazinière aussi est second-hand. Il reste pas mal à faire mais c’est déjà un grand pas! La table en plastique sera bientôt remplacée par un beau tronc d’arbre coupé dans sa tranche, posé sur deux autres troncs. Il y aura aussi un carrelage et d’autres étagères. Je suis en charge de faire les tiroirs pour le rangement des casseroles.

img3490.jpg img3502.jpg img3504.jpg J’ai récupéré gratuitement dans un « thrift store » des carreaux de salle de bain. Vive le recyclage!  Après plusieurs jours de travail à décaper les carreaux un par un, la récompense: les mettre en place, en alternance avec de jolis carreaux mexicains.

img34861.jpg Notre grande bassine trône sur le poêle toute la journée. Nous faisons fondre une dizaine de litre d’eau par jour pour nourrir les chiens. Cela fonctionne bien mais ça demande de s’y prendre tôt.

img34691.jpg  Sur le point de nourrir les affamés! Avec 14 chiens, deux grands sceaux plusqu’à demi-plein sont nécessaires. C’est bon pour les bras! Le plus dur est de se motiver à sortir, mais Sherley et Gobi sont là pour me rappeler ma besogne.  

img3391.jpg Un peu de vert au milieu de ce blanc…

img32021.jpg Matt travaille sur le Journal, aidé de son indispensable café et parfois des cookies maison.

img33833.jpg Coucher de soleil sur la chaîne de Wrangell.

img3520.jpg Coup de vent sur la région. La neige glisse des toits, les bâches claquent et s’envolent… Matt essaye de limiter les dégâts en rattachant ce qu’il peut.  

img3524.jpg Après le coup de vent (Chanook), les 2/3 de notre belle épaisseur de neige s’est envolée. Un bon coup de gel par dessus et le sol est maintenant une vraie patinoire! Plus de dog mushing jusqu’à la prochaine neige donc car trop risqué. Il doit être 15H, la lune se lève et je profite de la dernière heure de jour pour couper quelques planches pour ma future commode. J’en suis à la coupe des tiroirs. Que de calculs! Mon pauvre cerveau n’est pas habitué mais ça me plaît!

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 9 décembre, 2011
A 4:39
Commentaires : 0
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2011

Keeping busy

Kenny Lake, 1 décembre 

Les jours raccourcissent toujours et nous sommes maintenant habitués à allumer les lumières dès 15H30. Nous avons eu deux bonnes semaines de grands froids : entre -39° et -25°C. Souvent dans les -30°C. Peu de dog mushing donc, car c’est dur pour les chiens (et mes extrémités !) dans ces conditions, -25°C étant généralement la limite.

J’ai noté avant-hier qu’il faisait encore nuit noire à 8h, jour vers 8h45. Le soleil est apparu de derrière les montagnes vers 10h50 seulement. Il suit la cime des arbres et retourne à nouveau se cacher derrière d’autres montagnes vers 14h30 !! Ce qui nous fait en tout 3h30 de soleil par jour, quand il n’y a pas de nuage ! D’ici le solstice, nous allons sûrement encore perdre une bonne heure. Et encore, il n’y a pas à se plaindre : les Kenny Lakers qui habitent du côté Est de la route ne voient plus du tout le soleil entre le 20 novembre et le 20 janvier (ils sont trop près de la montagne) !

Enfin, le Chinook, vent du Sud est venu s’infiltrer jusqu’à chez nous depuis hier et nous voilà de nouveau à 0°C, +2°C dans la journée ! On sent la différence ! Je ne pensais pas pouvoir dire un jour que 0°C est en fait « chaud » ! On peut sortir dehors en t-shirt sans frissonner !

Nos heures de lumière réduites ne signifient pas que l’on chôme pour autant. On se lève plus tard parfois, mais on garde un bon rythme de fourmis besogneuses! J’ai Yoga tous les matins depuis bientôt 15 jours, Matt s’active sur la cuisine quelque soit l’heure de la journée et j’ai commencé la construction d’une commode pour ranger mes affaires. Je pourrais en acheter une toute faite qui serait bien plus belle au final, mais j’ai le temps de construire de mes mains et j’apprends beaucoup. De projets en projets, on se sent capable de tout !  

Depuis 2 mois, je donne des cours de Français une fois par semaine à des lycéennes de Kenny Lake. On vient de me proposer pour le prochain semestre de devenir la prof de français « officielle » du district (ça inclut Glennallen et Kenny Lake). Il n’y a qu’une 10° d’enfants qui étudient le français, mais ça pourrait être une expérience sympa ! A voir!

Les lundis, j’ai repris les cours de tricots avec les gentilles dames de Kenny Lake. Aussi, je continue d’aller à la libraire une fois par semaine et m’investis de plus en plus dans leurs activités annexes. J’aime toujours autant y aller. Il fait chaud, c’est cosy, il y a une bonne lumière pour lire et je connais un peu plus de monde chaque semaine. J’ai maintenant mes « habitués » du mardi !

Nous avons fêté Thanksgiving avec nos amis de Willow Creek (la banlieue de Kenny Lake, comme on dit). Notre match de football américain était super cette année. Pas de nez cassé ! Ça n’est que la troisième fois que je joue, mais je commence à apprécier ce jeu et me place désormais en défense pour éviter d’être dans les mêlées (et recevoir de mauvais coups de coudes !) Il faisait -25°C ce jour là ! Ces alaskans, ce sont de vrais Vikings ! Peur de rien ! Tous les visages étaient bien rouges, les cils, les cheveux et les barbes couverts de gel, mais pas un ne s’est plaint du froid ! Et c’est vrai que quand on court dans de la neige fraîche jusqu’à mi-genoux, on reste chaud !

Comme chaque année, le repas était gargantuesque, chacun apportant un plat de sa spécialité ! Nous étions 31 dans la petite maison de Doug et Marnie ! L’après-midi s’est terminée par un grand tournoi de poker avec une 10° de joueurs pour démarrer. Chacun à mis sur la table 20$ pour débuter, échangés en jetons de 5, 1 et 0,5$. A la surprise générale, c’est moi qui est fauchée tous les joueurs, même les bons ! J’avais ma petite feuille sur la table pour me rappeler l’ordre des valeurs des plis gagnants et sur les conseils de Matt, je n’entrais dans le jeu que lorsque j’avais une vraie bonne main pour démarrer. Au fur et à mesure, certains joueurs fauchés rajoutaient 20$ ce qui faisait grossir les mises et les gains. On pouvait quitter le jeu quand on voulait, et donc, j’ai choisi de me retirer avant que ma chance ne tourne, en empauchant 120$ ! Matt était fier de moi, mais il a perdu tous ses jetons vers le début et a refusé que je lui prête des miens ! A partir de maintenant, il ne veut plus me donner de conseils au Poker !

Il faut nuire noire un peu après 16H, donc les fins d’après-midi sont longues. Non pas que l’on s’ennuie, mais il semble qu’à 20h, notre soirée a déjà bien durée, surtout avec un éclairage limité. Matt vient d’installer deux lampes qui marchent sur 12 Volt directement sur les batteries, ce qui fait que nous n’avons plus besoin d’allumer le convertisseur pour s’éclairer. Une mini-révolution ! Ça n’éclaire pas suffisamment pour lire des heures, mais on y voit déjà mieux et on n’entend plus le bruit dérangeant du convertisseur.

Comme nous sommes rôdés dans la préparation du journal, il ne me faut qu’environ 3 journées de travail pour faire ma part (une fois tous les 15 jours), donc je n’ai vraiment pas l’impression d’avoir un « vrai » boulot, d’autant que je choisis mes heures ! Et pourtant, le journal nous rapporte bien et je n’ai pas la nécessité de chercher un autre travail. J’ai donc beaucoup de temps libre, sans me sentir un instant inactive ! En fait, on travail pour nous, pour nos projets, tout en ayant le temps de s’investir dans la communauté de façon bénévole (secouristes, libraire, prof). On n’a pas de pression ! Que ce soit d’un supérieur, ou d’avoir à travailler jusqu’à pas d’heure pour rendre un travail, ou d’avoir peur de ne pas vendre notre marchandise… Nous ne sommes pas « pollués » par la télé et les soucis de la crise. Autant de poids en moi sur notre mental. Autant de temps en plus pour faire des choses! Aucun mode de vie n’est parfait (nous n’avons pas d’assurances par exemple), mais nous sommes infiniment libres et comptons bien le rester !  

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 1 décembre, 2011
A 21:54
Commentaires :Commentaires fermés
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2011

Going to Yoga

Kenny Lake, 1 décembre 

Ce matin, cours de Yoga à 9H00. Deux semaines de cours quotidien avant que ma prof ne s’envole pour le Mexique. Aujourd’hui c’est aussi la livraison du journal et Matt est parti en ville avec la voiture à 7H00. Je décide donc d’aller au yoga avec le traîneau ! Annie, ma prof, habite à 3 kilomètres à peine. Une petite course matinale idéale.

Je me suis réveillée tôt, vers 5H00 peut-être, à force d’entendre des aboiements dans mon rêve. J’écoute en silence en espérant que ça s’arrête. J’ai la flemme de sortir du lit pour aller voir ce qui se passe dehors. Un élan dans le jardin ou un chien qui s’est détaché. Ça attendra quelques heures…

Je me lève à 7H00, quand Matt s’en va. Il a neigé 15 bons centimètres et je me demande si je vais réussir à aller chez Annie avec les chiens. Et si je prenais plutôt les raquettes ? Mais l’envie est trop forte de tester ce nouveau parcours. Je déjeune en vitesse pour avoir le temps de préparer mon équipement. Il me faut nettoyer le sled couvert de neige, raccourcir ma ligne principale (car je ne vais prendre que 4 chiens), chercher une corde avec laquelle j’attacherai le sled à un arbre une fois sur place, une pelle (pour ne pas laisser de crottes chez Annie), un sac de croquettes, mon matelas de yoga, ma frontale, mon portable. 

Il fait à peine jour lorsque je m’apprête à atteler les chiens. J’ai vu des traces de chien partout dans la cours et je cherche des yeux le coquin qui s’est libéré : Magellan ! Encore une fois, elle a réussit à ouvrir son crochet. Trop maline ! Elle a fait un carnage : déchiré une de nos poubelles pleine, étalant toutes les ordures (elle a même apporté des boîtes de conserves vides aux copains !) ; sorti tous les harnais, et s’est même acharnée sur l’un d’eux (foutu) ; a tourné autour de l’enclos des poules et il fait trop sombre pour que je sache si elle en a tué ou pas… Et je dois maintenant réussir à l’attraper avant de partir sans me mettre en retard !

J’attèle toujours les autres chiens : ma fidèle Sherley, Doc et Muskee en wheel. J’appâte Magellan avec la promesse d’une caresse. Elle approche timidement et je l’attrape au collier juste avant qu’elle ne bondisse sur le côté! Ouf ! Je l’attache à côté de Sherley. Et c’est parti !

Jamais je ne fais de course de si bonne heure. L’aube se lève tout juste. On y voit juste assez mais je porte la frontale pour que les voitures me voient une fois le long de la route. Avec cette neige fraîche, le paysage et les couleurs sont fantastiques. Nous partons en direction de la route. Les chiens ont du mal à me tirer et je cours derrière le sled régulièrement. Une bonne suée pour commencer la journée ! D’habitude j’en prends 6, mais là, 4 est plus manœuvrable pour ce que je dois faire. Mon appréhension est de traverser la route pour aller chez Annie (je l’ai déjà fait mais en suivant Matt). Je m’arrête en face de son chemin. Sans mettre le croc, je cours à l’avant prendre les deux leaders par le collier pour leur montrer que l’on doit monter le haut talus pour traverser la route. La neige du talus leur arrive au cou et moi au dessus des genoux ! Je tire les chiens de toutes mes forces en même temps que j’essaye de stabiliser mes pas. Mag et Sherley se demandent où je les emmène et se braquent un peu. Derrière, les boys s’impatientent. Arrivée juste au bord de la route, j’attends un moment pour laisser passer une voiture. Je tire un dernier coup sur les colliers, et cette fois, Sherley a bien compris et commence à courir. Pas une seconde à perdre. Le sled me passe devant et je saute dessus en route. C’est toujours une manouvre de cow-boy, d’autant plus quand les bras viennent de tirer dur. Je me demande si j’aurai la force de m’accrocher au sled. Mais oui. Sherley sait très bien qu’il ne s’agit que de traverser et nous voilà déjà sur la piste d’Annie. Les chiens découvrent un nouveau chemin et courent à fond, joyeux. Un vrai régal. 

Arrivés en face de la maison, je plante mon croc, et en ajoute un autre à l’avant pour tenir Sherley. Je décroche aussi les harnais des boys pour qu’ils ne puissent pas emporter le sled, renverse celui-ci sur le côté puis donne une croquette à chacun pour qu’ils comprennent qu’on va rester là un moment. Je ne vois pas de lumière chez Annie et j’ai un mauvais feeling. J’appelle… elle est au lit, malade ! Oooh ! Trop dommage ! Adam, son mari, arrive alors en courant et m’aide à faire demi-tour. Il me dit que je suis « a true alaskan ! »  pour faire mes déplacements en traîneau.

Le retour se fait impeccable. Les chiens connaissent bien le chemin pour rentrer et j’ai le temps d’admirer le paysage. Le jour se lève de minute en minute et c’est un vrai bonheur de voir la brume matinale s’élever des champs, les montagnes couleurs pastel, le calme du petit matin. Il ne fait que -4°C et je n’ai même pas besoin de gants. Conditions de rêve !

Je compte déjà faire d’autres sorties matinales. Le plus dur étant de se motiver à sortir quand il fait encore noir… mais une fois partis, c’est magique !

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le
A 20:30
Commentaires : 0
 
 
 

Les voyages d'Esteban |
Randonnée Roumanie |
runireland |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jrny
| lacharbonnerie
| Le grand voyage