Free yourself

Vivre et grandir au coeur de l'Alaska

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2012

Waouu..

Kenny Lake, 30 novembre

Je jetais un coup d’oeil sur les statistiques du blog. Je me demande toujours si les nombres affichés sont du pipeau, mais le mois de novembre 2012 éclate tous les records de visites depuis la création du blog! Apparemment, un peu plus de 5000 visites ce mois-ci!

Pas moins de 1800 visiteurs le 1er novembre et 1500 visiteurs le 2, venus vérifiés si Timothy était bien arrivé! Merci!

 

 

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 30 novembre, 2012
A 21:10
Commentaires : 0
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2012

Sortir par -40°C

Kenny Lake, 29 novembre

Timothy fête sa première lune  aujourd’hui !!

On sort très peu, d’autant plus qu’il fait dans les -40°C ces jours-ci ! Après 3 semaines, j’ai enfin pu faire ma première balade en forêt, seule! Malgré le froid, quel bonheur de prendre un vrai bon bol d’air frais, en solo. Autrement, mes seules bonnes raisons de sortir dehors sont : aller aux toilettes (le pot de chambre, ça va bien pour la nuit seulement), vider le sac de couches biodégradables sur le compost « crottes de chiens », aller chercher un truc dans le bus (qui fait office de grenier), nourrir les poules (enfin c’est maintenant fini car elles sont passées à la casserole !), nettoyer les crottes de chiens congelées (mon exercice physique du jour). Matt à d’autres raisons de sortir comme aller démarrer le générateur pour charger nos batteries, couper du bois à la tronçonneuse pour alimenter notre poêle… Sortir est un défi mais quelque soit la température, ça fait toujours du bien une fois qu’on y est. J’aime le froid qui saisit les joues, pas celui qui me gèle les doigts au point de les rendre indolore.

Mais en Alaska, le froid n’arrête personne et quand en France on ne sortirait pas le petit doigt, ici on vit avec, presque comme si de rien. Le ramassage scolaire s’effectue jusqu’à -45°C ! En dessous -30°C, chaque degré compte. Le souffle est coupé et le froid pénètre partout. Et rien ne sert de courir pour aller aux toilettes, l’air n’en est que plus vif ! On n’échappe pas au froid.

Notre chalet est petit (5x9m) et quand Timothy est inconsolable ou qu’on en a marre de tourner en rond, Matt emmène Timothy « prendre l’air ». Enseveli sous plusieurs épaisseurs de couvertures, il est ensuite blotti à l’intérieur du manteau de Matt et une couverture vient par-dessus le tout pour qu’il ne respire pas l’air glacial. Il semble aimer ces sorties, même s’il ne peut rien voir ! Il entend les chiens qui sont excités pas sa présence, et le chand des oiseaux près du mangeoire.

Lors de ma sortie « club tricot » il y a 2 semaines, j’ai eu la bonne surprise d’être accueillie par toutes les amies tricoteuses, venues chacune avec un présent fait main pour Timothy ! Que de beaux cadeaux il a reçu ! Couvertures patchwork, Teddy Bear cousu, bonnet, tricots, saumon fumé, crème pour le froid… Magnifique ! Vive le manuel !

On a dû aller faire une photo officielle en ville pour le passeport de Timothy. La blague : il faut qu’il ait son passeport et sa photo ! Il dormait et sa tête dodelinait alors Matt le tenait sur une couverture blanche pour se cacher. Le passeport est valable dix ans…

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le
A 4:38
Commentaires : 0
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2012

A bundle of Poop, er… Joy

29 Novembre, Kenny Lake

Les journées défilent et il semble qu’il y ait encore moins de temps « libre » à mesure que Timothy reste éveillé plus longtemps ! Mais qu’est-ce que je faisais de mes journées avant son arrivée ?

 Karin et Rod, les grands parents sont repartis après presque 3 semaines de leur aide précieuse et nous découvrons la vie à trois au fond des bois. Comme dis Claire, mon amie Bretonne (du voyage du Manguier),  « ta nouvelle vie ressemble a des quarts en bateau sauf qu’au lieu de changer le cap ou les voiles tu changes les couches! Et en plus y a un capitaine top! »

 Bundle of Joy, « Petit Ange » en Anglais signifie littéralement « Petit paquet de joie ». Quant à « Poop », je vous laisse deviner la traduction !

 Eh oui, quand je ne donne pas le sein, c’est la couche qu’il faut changer (souvent !) ou le linge à laver à la main…  Cela me semble important de vous en parler, car c’est un sujet qui induit des choix. Comment garder une éthique respectueuse de l’environnement avec un bébé ?

 C’est un sujet de réflexion majeur pour moi au quotidien et c’est aussi la direction que je souhaite donner au blog « Free yourself » : se libérer… du compliqué, du superflu, de la consommation à outrance. Comment vivre simple et bien, en accord avec soi même. Il n’y a pas de recette miracle, mais être militant soi-même, c’est déjà une étape vers un monde meilleur, même si rien n’est parfait et que l’on se contredit parfois.

 D’où le choix de couches lavables pour Timothy ! C’est plus de boulot (ça contredit le free yourself !), mais j’ai la satisfaction de ne pas contribuer à créer plus de plastique ni à remplir la décharge locale. J’ai le choix d’utiliser des inserts lavables ou bien en coton 100% biodégradable (sans produits chimiques ni plastique). On alterne donc en fonction de la pile de linge sale. Je ne retourne pas complètement à l’âge de nos grands-mères, car toute la couche n’est pas à laver à chaque fois, juste l’intérieur (l’extérieur quand ça déborde !).

 J’ai aussi cousu des lingettes lavables, petits carrés découpés dans une grande serviette de bain et c’est tout ce qu’on utilise pour laver les fesses de bébé, mouillés avec de l’eau tiède. On nettoie le tout avec du savon naturel, d’autant que notre eau s’évacue près du jardin. Pour la lessive, je nettoie couches et lingettes à la maison, et garde les vêtements pour la laverie locale, une fois par semaine.

 Ça demande du temps et de l’organisation mais j’ai tout mon temps car nous vivons vraiment sans horaire ici ! Tout notre univers est tourné vers Timothy pour l’instant et on a la chance de travailler à la maison. Travail qui pour ma part ne me demande qu’une dizaine d’heures par semaine, une bagatelle.

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le
A 4:25
Commentaires : 0
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2012

On s’organise…

Kenny Lake, 15 novembre

Timothy fête ses 15 jours aujourd’hui! Deux semaines déjà que nous apprenons à nous connaître, à câliner, à dorloter.

 « Love is the most powerful and still most unknown energy in the world ». Pierre Teillard de Chardin

 Mon cœur ne cesse de s’agrandir chaque seconde passé en sa compagnie. L’Amour est réellement un réservoir inépuisable et les heures de sommeil manquées ne sont rien en comparaison de l’énergie reçue -flot d’amour pur qui recharge les batteries instantanément.

 Depuis sa naissance, nous avons eu droit à presque tous les temps d’hiver. Du grand froid (jusqu’à -35°C la nuit) avec ciel bleu pur et nuits étoilées grandioses, et notre première vraie neige. Il est tombé une 15° de cm depuis une semaine. J’aime ses journées blanches où la neige tombe sans discontinuer en flocons épais et dense. Les températures remontent alors et -5°C nous semble vraiment chaud !

Nous avons déjà installé une petite routine. Les journées défilent, hors du temps et du monde, à notre propre rythme. Les matinées se passent à la maison : vers 9h, tandis que je termine la dernière tétée de la nuit, Matt descend du loft pour rajouter quelques bûches dans le poêle, histoire de réchauffer la pièce dont la température s’est radoucie. Il prépare son café, moulu au moulin à main, et place quelques tranches de pain maison à toaster sur le poêle.  Il hisse alors le couffin au son des poulies qui roulent et je dépose bébé une fois le panier en haut et posé sur le lit. A mon signal, Matt laisse redescendre la cargaison précieuse. Au rythme des tétées (espacées d’une à deux heures), le temps de petit-déjeuner,  faire ma toilette de chat, un peu de rangement/lessive à la main, lire mes mails, faire une petite sieste…  l’après midi est déjà bien entamée!

 Après notre lunch tardif, je prends la route avec Timothy pour aller cher Karin et Rod (les grands parents venus nous rendre visite pour quelques semaines), leur chalet n’étant qu’à 10 min. en voiture. Là, baby boy est entre de bonnes mains et je peux aller faire la sieste à l’étage, toujours entre deux tétées. Le soir, c’est souvent Rod qui cuisine le dîner et c’est vraiment ça de moins sur la conscience à penser ! On mange comme des rois, varié et avec les légumes du jardin.

 Les nuits passent vite aussi, même entrecoupées. On essaye d’aller au lit de bonne heure, histoire de dormir un peu avant la prochaine tétée. Ces jours-ci, Timothy se réveille la nuit entre 22H et minuit, parfois un peu plus tard. Les yeux grands ouverts, il a envie de voir le monde et s’impatiente si on le garde au lit. Matt prend alors le relais et descend au salon avec lui, pour s’amuser un peu le temps que je prenne une petite sieste. Il dort alors pour le reste de la nuit, somnolant pour sa tétée. Je reconnais les signes avant coureur de faim, et n’attend pas qu’il pleure pour le nourrir. Nos nuits sont donc calmes, (si ce n’est les ronflements de Matt). Je le nourris au lit, n’ayant qu’à me retourner pour le prendre dans mes bras (il dort dans son lit à la tête du notre), et la station « change » est au pied de notre lit. Frontale sur la tête, je le nettoie après chaque tétée si besoin et il se rendort bien vite, sans jamais avoir ouvert un œil ! Je sombre alors dans les bras de Morphée jusqu’à la prochaine fringale… Sans avoir dormie plus de deux heures d’affilée depuis la naissance, j’ai plutôt la forme !  Je suis reconnaissante de toute l’aide que je reçois, entourée de ma « team de choc ».

 La grande révolution de notre confort intérieur continue : Matt vient de finir d’installer la douche, avec l’aide de Rod. J’ai pu prendre ma première douche 9 jours après la naissance de Timothy ! Avoir l’eau chaude et la douche changent la vie ! Il faut avoir vécu quelques années sans pour apprécier ce confort à sa juste valeur. Chaque goutte d’eau chaude est une bénédiction ! Notre coin douche se case miraculeusement entre la pièce batteries/réservoir à eau et cellier. Son emplacement est temporaire, le temps que l’on ouvre le mur et agrandisse la maison. C’est parfait en attendant !

 Nous profitons de chaque instant de cette nouvelle vie à trois et savourons notre bonheur d’être ensemble, heureux au fond des bois, loin des soucis de notre civilisation et des bruits intempestifs. Timothy à la chance de vivre ses premiers instants dans un environnement sain, calme et naturel. C’est le plus cadeau de bienvenu que nous pouvons lui offrir.

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 16 novembre, 2012
A 21:11
Commentaires : 2
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2012

Bienvenue Timothy!

Kenny Lake, 11 novembre 2012

Chers amis du blog, un grand merci pour tous les mails de félicitations reçus dans les jours qui ont suivi l’accouchement ! Excusez-moi de tarder à vous remercier personnellement ! Je découvre qu’être mère est un job à plein temps et pour l’heure, profite de chaque heure de « libre » pour récupérer quelques heures de sommeil!!

 Je sais que je vous ai laissé en haleine lors de mon dernier message ! Mon travail d’accouchement avait bel et bien débuté ce soir là, pour Halloween ! Pour ceux qui ne savent pas encore la bonne nouvelle, Timothy est né le 1er Novembre à 9h03 du matin. C’est un beau bébé en pleine santé, qui pesait à la naissance 3,5Kg, et mesure 54,6cm.

 Ce fut une belle aventure –profonde- qui n’aurait pas pu mieux se dérouler ! Une naissance au naturel et au calme, comme je le souhaitais, sans complication. Je suis contente d’avoir pu suivre mon instinct jusqu’au bout et prendre les bonnes décisions au bon moment.

 Ce soir là, après avoir fini mon blog, j’ai fait un peu de yoga et relaxation. Je n’étais pas encore sûre si c’était de vraies contractions, mais au cas où, je me préparais. Matt est rentré avec les nouveaux journaux à étiqueter (pour nos abonnés) et on s’est attelé au travail, tandis que je commençais à mettre par écrit l’intervalle entre mes contractions. A 5 minutes d’écart pendant près de 2H, on a commencé à se dire que c’était pour de vrai !

 Après avoir hésité à rester à la maison jusqu’au matin, nous avons finalement pris la route pour Valdez, en ayant auparavant réservé une chambre d’hôtel. Nous sommes arrivés en ville vers minuit, après un beau trajet (la lune éclairant la neige sur les montagnes) et là, plutôt que de filer à l’hôpital, on a opté pour la chambre d’hôtel. Je m’étais bien mis en tête que je voulais y aller « à la dernière minute » !

 J’ai passé 3H dans la baignoire de la chambre et je ne voulais plus en sortir tellement j’y étais bien ! Nous sommes fait à 90% d’eau, j’étais dans mon élément et mon corps se transformait en un océan. J’y serai resté jusqu’au bout si j’avais eu la certitude que tout se passerait bien ! Finalement, nous sommes allés à l’hôpital et 5H plus tard, petit Timothy naissait, sans crier, beau comme un ange.

 Respiration, relaxation et visualisation ont été les maîtres mots de cette aventure et j’ai pu sentir aussi toute cette belle énergie qui m’entourait, encouragements et bonnes pensées n’ayant pas de frontières !

 Je vais essayer du mieux que possible de rester à jour avec le blog et vous raconter comment un nouveau né survit dans ce milieu hostile ! Il faisait -34°C quelques jours après sa naissance. Mais le temps et la météo n’ont plus d’importance dans notre cocon dans les bois, bien au chaud à la chaleur du poêle.

 J’ai beaucoup de chance d’être si bien entourée : Matt est un super papa qui s’occupe de l’intendance (chauffage, électricité, animaux…). Il a même fini d’installer la douche ! Et il prend le relais avec bébé quand la fatigue est plus forte que moi. Les parents de Matt sont également là pour nous aider ces 15 premiers jours : Karin est une nourrice de rêve qui sait miraculeusement garder bébé endormi ou sage pendant que je prends bonnes siestes dans l’après midi. Rod est notre chef cuisinier et nous mangeons comme des rois tous les jours ! Bref, un bon début !

Nous savourons chaque instant le bonheur d’être parents et malgré le nombre d’heure de sommeil réduit, Timothy me rempli de force et de sérénité. Tout se passe à merveille !

 

 

 

 

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 12 novembre, 2012
A 2:57
Commentaires : 4
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2012

Le petit nid d’oiseau

Kenny Lake, 31 octobre 2012

Ça y est, notre couffin en saule homemade a trouvé sa place dans les airs ! On dirait le berceau de Moise ! Ou bien un radeau de sauvetage ! Matt a conçu un système de poulies qui permet de le monter/descendre sans pour autant s’écraser à la descente si la corde venait à nous lâcher des doigts!

Notre petit sera donc en sécurité pour aller se coucher dans la mezzanine avec nous. Et en plus, il peut se balancer gentiment dedans en journée, en plein milieu du salon !

Quant à nous, nous continuerons de grimper à notre tronc d’arbre, à deux mains ! Matt ne peut se résoudre à le changer pour une vraie échelle ! Et c’est vrai qu’on y grimpe comme des singes en 2 secondes !

J’ajoute quelques photos de Sherley la Belle, assise sur notre cellier dehors par un beau matin froid (-20°). De là, elle peut s’assurer que personne ne touche à son butin (un mouton mort qu’on va donner à manger aux chiens sous peu). Les pies et corbeaux n’ont qu’à bien se tenir !

Sur la route de Valdez aujourd’hui, un aigle royal pris sur le bord de la route. Ils sont en voie d’extinction aux States, mais pas en Alaska ! On peut en voir littéralement plus d’une centaine sur quelques kilomètres, le long de la rivière qui borde la route avant d’arriver sur Valdez. C’est simple, ils sont partout !! Dans les arbres, mais surtout sur les bancs de sable formés par la rivière, guettant les poissons, en solitaire ou en groupe. De vraies sentinelles, majestueuses.

Je vous écris entre deux contractions… je crois que c’est pour très bientôt ! Nous sommes impatients de rencontrer notre petit ourson (que j’espère pas aussi poilu que son père, du moins à la naissance !) La nuit va être longue ? J’espère dormir un peu quand même… Nous prendrons la route dès qu’on estime le moment venu. Tout est prêt ! La fin d’une aventure, le début d’une autre et au milieu, un sacré rite de passage !

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 1 novembre, 2012
A 5:48
Commentaires : 5
 
 
 

Les voyages d'Esteban |
Randonnée Roumanie |
runireland |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jrny
| lacharbonnerie
| Le grand voyage