Free yourself

Vivre et grandir au coeur de l'Alaska

 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2013

Pour les gourmets gourmants

 Recette gateau chocolat banane

Pour les gourmets gourmants img_08871

A la demande générale… une petite recette de dessert concoctée par papa durant son séjour en Alaska. Plus de gamelles à laver que d’habitude, mais ça en vaut la peine !

Ingrédients :

-          2 grandes bananes bien mûres (ou 3 petites)

-          50 gr de beurre

-          2oeufs

-          150gr de chocolat

-          Crème fluide ou lait, environ 60ml

-         1 pâte brisée, sablée ou feuilletée.

1) Faire fondre le beurre dans une poêle.

Découper les bananes en rondelles et les faire dorer dans la poêle en les saupoudrant d’un peu de sucre. Mettre de côté.

2) Mélanger un œuf entier et un jaune avec le sucre.

3) Battre le blanc d’oeuf restant en neige avec un peu de sel.

4) Faire bouillir la crème fluide et ajouter le chocolat cassé en morceau jusqu’à obtenir un mélange  fluide et homogène. Le verser dans le mélange œufs+sucre.

5) Ajouter le blanc en neige et mélanger.

6) Etaler la pâte  dans un moule à gâteau. (Y verser les bananes et les étaler. Ajouter le mélange par-dessus.

7) Faire cuire 30 min à 170°C dans un four préchauffé à 170°C.

Ici on ne trouve pas de pâte toute faite, mais c’est tellement meilleure de la faire soi-même et ça ne prend que 5 min. Je fais une pâte brisée pour ce gâteau déjà riche (brisée ou feuilletée, c’est pour les jours d’hiver bien froid).

 

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 25 septembre, 2013
A 20:46
Commentaires : 0
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2013

Balade d’automne à McCarthy

Kenny Lake, 24 septembre

Quelques images de notre randonnée sur McCarthy/Kennicott le week end du 13/14 septembre. Les parents ont dormi à l’hôtel historique de Ma Johnson, au village de McCarthy, nous avons campé avec Michel à 2-3 kilomètres au dessus du village, au pied de la moraine et entourés de montagnes. Il faisait nuit une fois notre campement en place, et bien froid. Petit feu de camp, petit apéro et carrés de chocolat pour nous réchauffer. De temps à autre, on pouvait entendre des craquements et des « ploufs », morceaux de glace se détachant de la moraine et venant plonger dans le lac glaciaire, à quelques centaines de mètre de notre tente.

Timothy était comme d’habitude bien excité à l’heure de se coucher mais a fini par s’endormir entre Matt et moi, bien au chaud sous le duvet polaire et les couvertures. Ils ont bien dormi… quant à moi, très peu, car je faisais en sorte que Timothy reste au chaud toute la nuit, faisant un arc avec le duvet au dessus de son visage pour qu’il ne se gèle pas la tête. Au petit matin, une couche de gel recouvrait la tente et la gelée matinale nous a fait rester au fond du duvet un peu plus longtemps.

La pluie matinale a empêché mes parents de faire un vol au dessus des montagnes, mais nous avons bien profité de Kennicott, où nous étions presque les seuls (fin de la saison). Et c’est toujours excitant de marcher sur le glacier. Territoire martien et féerique.

Les photos sont de papa, celles du campement de moi, prise avec le téléphone de Matt.

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 24 septembre, 2013
A 20:23
Commentaires : 0
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2013

Automne

Kenny Lake, 20 septembre

Nous avons raccompagné mardi mes parents et Michel sur Anchorage. C’est dur de dire au revoir quand on ne sait pas quand seront les prochaines retrouvailles.

Les trois semaines sont passées bien trop vite. Il y avait encore tant à faire et à voir. J’espère bien qu’ils reviendront nous voir un de ces jours malgré la distance. En attendant, ils ont sacrément fait avancer nos travaux en tout genre, sans oublier les pâtés de lapins, rillettes, préparation des poulets… La liste serait trop longue, et encore, ils comptaient en faire plus si le temps avait été plus clément. Une aide précieuse qui nous manque déjà.

L’automne s’est installé et nous retrouvons nos petites habitudes avec Timothy. Le chenapan ne veut plus aller se coucher le soir. Il croit que c’est la fête tous les jours et a peur de manquer quelque chose. Depuis le loft, il peut voir tout ce qui se passe en bas, maintenant qu’il a appris à tirer sur le rideau. Hélas, il faudra attendre encore un moment avant qu’il ait sa propre chambre.

Dans trois semaines nous nous envolons pour San Diego, rejoindre notre voilier « Slow Dancer » et naviguer jusqu’à San Francisco, si tout va bien. Nous aurons 5 semaines pour accomplir cette mission et mettre ainsi le bateau à l’abri pour l’hiver.

D’ici là, la liste des choses à faire avant de partir est longue. Tout doit être fin prêt dehors avant notre départ car d’ici à notre retour, la première vraie neige sera sûrement arrivée. Ça veut dire s’activer sur certain travaux urgent avant que la neige ne recouvre tout pour 6 mois. Entre autre, nous allons remettre le voilier Juma sur une remorque. La quille est enfin en place (après 3 ans !), un vrai miracle. Comme neuve, elle attend de reprendre du service. L’opération pour bouger le bateau est délicate car il repose maintenant sur des palettes et un tronc… Et la remorque doit être ajustée pour que la coque s’asseye parfaitement dessus. Bref, ça va se faire, mais ça demande quelques calculs judicieux.

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 21 septembre, 2013
A 6:28
Commentaires : 0
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2013

La croisière s’amuse

Kenny Lake, 16 septembre

Nous avons eu droit hier à notre première journée de grand beau depuis l’arrivée de mes parents et Michel. Il était temps car ils repartent demain! Nous sommes allés sur Valdez faire une belle croisière jusqu’au glacier Columbia. Pas de baleine ou de dauphin ce jour-là mais pas mal de lions de mer et de loutres et des paysages de montagnes superbes.Comme ça fait du bien d’être en mer. Déjà je rêve de revenir avec Juma et découvrir la myriade d’îles et de plages de sable. Un terrain de jeu fantastique.

Aujourd’hui, de retour au boulot, cette fois pour tuer nos poules (6) et deux dindes. ça n’était pas une partie de plaisir mais la besogne est faite et c’est ça de moins à faire avant l’hiver. Heureusement que Michel s’est porté volontaire pour les tuer, car j’en serai bien incapable. Matt devait bosser sur le journal toute la journée… J’ai donc attrapé les poules une par une et à chaque fois fait une petite prière pour chacune pour qu’elles meurt vite et bien. C’est vraiment triste de dire au revoir à ses bêtes, surtout qu’on a eu nos poules étant poussins et que nos dindes sont très sociales. ça a de quoi vouloir devenir végétarien…

Une fois que Michel leur a coupé la tête, nous les passons à l’eau chaude avec maman et déplumage intégral avant que le tonton ne les vide. Puis rinçage et mise au cellier (pour 2 jours avant le congélateur). Un geai, voleur comme une pie ait venu piquer des morceaux de viscères.

Pour l’annecdote « sanglante » , il me semblait avoir attrapé 6 poules et au moment de finir, je n’en compte plus que 5. Michel compte les têtes et n’en trouve que 5. Je me dis que je perd la tête jusqu’à ce que plus tard dans l’après midi, Michel retrouve une poule « presque » sans tête dans le jardin. Elle s’était enfuie en courant bien loin, la pauvre. Les chiens ont eu un festin de rois pour leur dîner. Rien ne se perd.

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 17 septembre, 2013
A 8:20
Commentaires :1
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2013

Les « vacances-chantier » continuent

Kenny Lake, 9 septembre

Toujours un temps de chagrin en Alaska depuis l’arrivée de mes parents. Une éclaircie ici et là mais principalement une chappe de plomb grise reste posée sur la Copper Vallée , nous bloquant la vue sur la chaîne de montagnes Wrangell. Les parents et Michel travaillent à la maison à la plupart du temps et ils ont de quoi faire. Une petite balade de temps à autre pour les « récompenser » de leur dur labeur, et nous redoublons d’idées pour satisfaire leurs estomacs à l’heure du dîner. C’est bien connu, rien de telle qu’une bonne bouffe pour mettre les coeurs en joie. Et les bons vins de Californie pour arroser le tout.

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 9 septembre, 2013
A 20:05
Commentaires :1
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2013

De la main d’œuvre avant l’hiver

Kenny Lake, 2 septembre

 Mes parents et le tonton Michel sont arrivés mardi 27 août. Ils sont là pour 3 semaines. Ils n’ont pas encore vu la chaîne de Wrangells depuis leur arrivée tellement le temps est couvert ! J’espère tous les jours que ça s’arrange. Pour l’instant c’est pluvieux, venteux et pas très chaud. Ça n’empêche que l’on reste bien occupés entre coupes d’arbres (pour faire la charpente de l’extension de la maison), écorçage des troncs, bricolage du bateau et de la petite maisonnette récemment achetée, sans oublier la confection du pâté de lapins, de rillettes, saumon fumé… et comme toujours, la bonne cuisine accompagne nos journées !

Matt a fait la récolte du miel il y a une semaine. Petite récolte car nous ne prenons qu’un peu de miel seulement, mais toujours de quoi faire pour un moment. Nous avons choisi la bonne journée, car les après midi de soleil se font rare désormais.

Au revoir les trois p’tits lapins, bonjour pâtés et rillettes… On s’active à la cuisine ! Je n’avais jamais fait, c’est du boulot, mais c’est bon! Et puis aujourd’hui, confection du saumon fumé. C’est tout un travail, mais ça en vaut la peine. Nous avons décongelé quelques beaux filets, fait une marinade et laisser mariné 6H, puis rinçage à l’eau du saumon, séchage pendant 10h, puis le fumoir pendant 4h. Enfin, découpe et mise en bocaux avant de mettre à la cocotte pendant près de 2h. Il faut bien une journée complète du début à la fin.

Il y a tant à faire avant que l’automne et le froid s’installent que l’arrivée de mes parents et de mon oncle est la bienvenue, d’autant qu’ils veulent vraiment « bosser » et en redemandent! On a une équipe de choc qui font avancer les projets de tous côtés! Et comme le temps est mauvais pour l’instant, on a de quoi les occuper à la maison entre bricolage en tous genre, jardinage et préparation de bocaux variés pour l’hiver.

On espère juste que le soleil arrive enfin pour aller voir les mines de Kennicott, peut être camper, faire du rafting et aller faire un tour à Valdez.

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 3 septembre, 2013
A 6:24
Commentaires : 0
 
 
 

Les voyages d'Esteban |
Randonnée Roumanie |
runireland |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jrny
| lacharbonnerie
| Le grand voyage