Free yourself

Vivre et grandir au coeur de l'Alaska

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 1 mai 2015

Nouvelles abeilles

Kenny Lake, Alaska, 30 avril

IMG_1726 IMG_1729 IMG_1730 IMG_1734 IMG_1736 IMG_1742 IMG_1745

Nous avons reçu nos abeilles samedi. Comme chaque année, nous sommes obligés de racheter un nouvel essaim car les abeilles ne survivent pas l’hiver alaskan, trop rude et trop long. Nos abeilles ont fait un long voyage depuis la Californie ! Le choc thermique pour elles, les pauvres ! Heureusement, il faisait relativement doux dehors pour leur installation et pas de brise.

Je ne fais que suivre des yeux Matt, l’expert, et cette année Timothy était particulièrement intéressé ce qui rend l’opération encore plus excitante. Le procédé est toujours le même mais ça reste fascinant à chaque fois. Matt ne porte aucune protection que sa casquette, ce qui évite aux abeilles de trop se prendre dans les cheveux. Je ne sais pas si j’oserai. Elles se posent sur ses mains et ça doit chatouiller sérieusement. Il ne se fait que rarement piquer, à l’occasion si une abeille vient se glisser dans un vêtement et panique pour s’échapper. Avec Timothy, nous avons observé d’assez et très peu d’abeilles sont venues vers nous. Elles sont trop occupées à suivre la reine, posée au fond de la ruche dans sa petite boîte préalablement ouverte.

A voir le calme de son père, je suis contente que Timothy apprenne à connaître les abeilles sans en avoir peur. Il y en a bien une qui s’est posée dans ses cheveux et il me l’a signalé sans paniquer ou chercher à l’écraser. Il a suffit de souffler pour qu’elle s’envole. Il a fait la même chose de lui-même un peu plus tard lorsqu’il a vue une abeille sur la tête de Matt alors qu’il était sur ses épaules. C’est un bon début. Observer, comprendre, aimer, protéger. Les abeilles sont une belle façon d’apprendre à aimer la vie animale.

Les abeilles ont l’air de s’être bien installée. Il fait encore assez froid dehors, les nuits proches de zéro voir légèrement en dessous, mais elles peuvent sortir dans la journée explorer. Pas des tonnes de pollen et nectar pour l’instant. Elles se nourrissent essentiellement de l’eau sucrée que nous leur donnons régulièrement. D’ici quelques semaines, elles devraient pouvoir se nourrir toutes seules. L’explosion ‘verte’ n’a pas encore eu lieu. On voit les premiers crocus et les premiers brins d’herbes verts qui repoussent. Les premiers insectes ont refait leur apparition : mouches et moustiques ! Et je vois des mulots gros comme des rats traverser le jardin ici et là.

Toute la neige a fondue. Il reste quelques morceaux de glace dans les chemins de forêt abrités. Notre piste voiture est utilisable en grande partie. Juste une grande marre qui vient de finir de sécher à côté de chez nous. On gare la voiture de l’autre côté (200 mètres de la maison environ) pour éviter de creuser des sillons profonds dans la terre molle. Encore quelques jours de patience et la période « boue » sera derrière nous, youpi !

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 1 mai, 2015
A 7:24
Commentaires : 0
 
 
 

Les voyages d'Esteban |
Randonnée Roumanie |
runireland |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jrny
| lacharbonnerie
| Le grand voyage