Free yourself

Vivre et grandir au coeur de l'Alaska

 

Freedom

Kenny Lake, 17 avril

Hier, Timothy m’a demandé ce que voulait dire « freedom ». Heu… c’est un grand mot! Comment trouver les mots justes pour un petit gars de 3 ans? Comme je venais de lire ce mot d’un poème lu dans la forêt, je lui ai dit que par exemple, c’était la possibilité d’aller se balader où on voulait, comme maintenant.

 Le mois de mai est très agréable et invite à être dehors tout le temps. Pas la grande chaleur, pas de feuilles dans les arbres ou d’herbe verte, mais un soleil lumineux et pas de moustiques! On peut se poser dans l’herbe sèche sans trop se mouiller les fesses et sentir la chaleur du soleil. Ce sont des moments magiques d’être dans la clairière avec les enfants, à les regarder jouer dehors et parfois à m’occuper dans un projet bricolage ou jardinage. Aujourd’hui je me suis amusée avec la forêt grandissante de saules et trembles (coin que nous avions dégagé il y a bientôt 3 ans mais qui a repris du terrain), pendant que les enfants jouaient tranquillement dans l’herbe. J’ai construit des arches avec les jeunes arbres tout en formant un long chemin en arc de cercle. Les arches ont la taille de Timothy voir plus grandes. D’ici quelques semaines tout sera vert et j’ai déjà hâte de voir ce que ça donnera à la fin de l’été si j’entretiens bien les nouvelles pousses. Au milieu de ce « sentier-tunnel végétal », j’ai rabattu les jeunes pousses en forme d’igloo, juste avec les branches vivantes. Je n’ai pas eu besoin de trop couper, juste un peu au centre pour pouvoir s’assoir plus quelques branches pour donner une forme qui se tienne. L’igloo sera tout vert bientôt et ça fera une cabane parfaite. L’idée me vient d’une cabane de branches de saule que nous avons réalisé chez mon amie Aude dans le Sud de la France lors de notre dernière visite. J’espère pouvoir entretenir ce petit coin tout en gardant le côté sauvage et caché. Espérons que les moustiques ne seront pas trop féroces cet été pour que Timothy puisse jouer dans cet endroit souvent.

Plus que par des mots, j’espère pouvoir transmettre à Timothy et Evan le concept de « liberté » à travers tout ce que nous vivons au quotidien. La liberté, comme le bonheur sont fait de petits riens. De petites choses simples, proches de nous, qui ne demandent ni argent ni matériel. Juste du temps pour vivre tout simplement.

IMG_3820 IMG_3823 IMG_3824 IMG_3826 IMG_3827 IMG_3828 Un autre nouveau coin de Tim: une cabane sur une vieille remorque sur la quelle est posée le toit du truck que nous n’utilisons que très rarement. Timothy peut ouvrir « les fenêtres » et être à l’abri du soleil, vent ou pluie. Mais j’imagine la fournaise en été et sans doute des guêpes qui y feront leur nid. En attendant, c’est parfait et « confortable » comme dit Tim.

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 18 avril, 2016
A 8:33
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

Les voyages d'Esteban |
Randonnée Roumanie |
runireland |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jrny
| lacharbonnerie
| Le grand voyage