Free yourself

Vivre et grandir au coeur de l'Alaska

 

Kenny Lake Faire 2016- suite

Kenny Lake, 19 août

La fête continue tout le samedi, dès 9h. On démarre par la « Fun Run » où tout le monde est invité à courir 5km, ou marcher, selon les motivations et possibilités de chacun. C’est vraiment sympa de se retrouver sur la ligne du départ avec des amis de tous les âges. Les jeunes démarrent à fond, nous courons en famille avec Tim, à son rythme. Il est le plus jeune coureur, notre ami CD, le plus âgé (75 ans). Je cours avec Tim à l’aller, main dans la main car il ne veut pas me lâcher. Et puis au moment de faire demi-tour, il veut continuer ! Normalement, il ne doit courir qu’1 mile (1.6km- plus court pour les enfants de moins de 6 ans) mais il à envie de suivre les coureurs devant lui ! On continu en marchant jusqu’à voir les premiers revenir et là Tim est prêt à faire demi-tour pour les suivre. Il s’est mis à courir comme un fou et ce jusqu’à la ligne d’arrivée. Brave p’tit gars. Matt et Evan sont arrivés 10 minutes plus tard et Evan a franchi la ligne en marchant, en portant le brassard de Matt !

Ensuite, bon p’tit déj mérité à la salle des fêtes, organisé par la bibliothèque (où je suis bénévole), dont les profits récoltés vont à l’organisation qui ne marche qu’aux dons et petites bourses. On y a retrouvé les amis de Tim, Ryland et Taj, qui ont joué ensemble le reste de la journée, principalement autour du camion des pompiers- une vraie garderie! Pour moi, la journée est passée entre petites discussions avec tous les amis qu’on n’a peu de l’été, et essayer de goûter à toutes les bonnes choses vendues aux différents stands (tartes, cupcakes, spécialités en tout genre…) plus admirer tous les beaux stands d’artisanat… Des musiciens se succèdent sur la scène, dont certains jeunes virtuoses du chant ou du violon. L’après midi se termine avec les grands jeux  collectifs, tire à la corde, lancé d’œufs, course en sac: une bonne partie de fous rires!

Dans l’ancienne salle des fêtes, on retrouve aussi une exposition d’artisanat en tout genre, objets bois, peintures, photos, patchworks… réalisés par les artistes amateurs des alentours. Un prix est décerné pour chaque catégorie et le public vote pour son favori. C’es très sympa de découvrir les talents des petits comme des grands. Dehors, il y a aussi plein d’animaux, jugés eux aussi, mais qui sont apportés surtout pour amuser les plus jeunes. Nous avions amené l’une de nos jeunes poules, la plus mignonne.

Lors de la remise des médailles pour les coureurs du 5K, il n’y en avait pas assez et Tim étant « hors catégorie » n’a pas pu en avoir. Il était déçu, mais heureusement, une gentille maman a offert la sienne!

Voici une petite sélection de cette belle fête de village. 

IMG_4636 IMG_4637 IMG_4639 IMG_4646 IMG_4649 IMG_4665 IMG_4668 IMG_4675 Les amis ayant aidés à cuisiner et servir le grand p’tit déjeuner de la Kermesse.

IMG_4685 IMG_4687

IMG_4692 Taj peint sur un vrai saumon (vidé) avant d’en faire l’empreinte sur une toile.

IMG_4695 IMG_4699 IMG_4700 IMG_4711 IMG_4705 IMG_4725 IMG_4730 IMG_4734 IMG_4735

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 19 août, 2016
A 23:24
Commentaires : 0
 
 

Kenny Lake Fair 2016 – part 1

Kenny Lake, 19 août

La grande kermesse annuelle du village a eu lieu le week end dernier. Un temps fort pour notre petite communauté où tout le monde se retrouve autour d’un repas dès le vendredi soir, offert et organisé par l’église locale. La soirée est marquée par la vente aux enchères de gâteaux fait maison dont les bénéfices récoltés vont aux étudiants de Kenny Lake (pour aider à couvrir leur frais d’entrée à l’université). Les prix montent vite et il faut se battre pour le dessert convoité ! Nous avons emporté un gâteau absolument énorme (2 étages), recouvert de crème pâtissier… Nous avions apporté une glace fait maison, à la myrtille sauvage et fraîchement faite ! Ensuite il y a la traditionnelle « contra dance » où des musiciens du coin jouent des airs de danses traditionnelles et où tout le monde est invité à se joindre. Il y a un « caller » qui explique d’abord les pas et puis les danseurs se lancent ensuite sur la piste. C’est très sympa et très drôle car se sont des danses de groupe et il y a toujours des gaffes dans les pas. Une ambiance très joyeuse et conviviale que j’aime à retrouver chaque année. Notre seule occasion de danser de l’année !

IMG_4587 Kate, la sœur de Matt a prolongé son séjour de 4 jours et était là pour la fête du village.

IMG_4598 IMG_4599 Les juges sont en train de juger les fruits et légumes des jardiniers de Kenny Lake. Compétition amicale qui permet de voir les belles récoltes des uns et des autres.

IMG_4600 Un beau plateau d’herbes aromatiques récoltées sous serre.

IMG_4605 L’une des 2 tables de desserts avant la mise aux enchères. Dans le sceau en bois, notre glace maison.

IMG_4608 IMG_4625 Salle comble pour la vente des gâteaux. Une jeune de Kenny Lake présente chaque dessert au public pour que chacun puisse choisir son préféré et essayé de l’emporter. Certains gâteaux sont partis pour plus de 100$, la moyenne dans les 50$. C’est pour une bonne cause! IMG_4626 IMG_4627 Le soleil s’est montré en fin d’après midi. Evan s’amuse sur les bottes de foin avec notre amie Tatiana.

 

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le
A 7:32
Commentaires : 0
 
 

Grands Cousins

Kenny Lake, 19 août

Les grands cousins de Tim et Evan, Silas et Henry, sont repartis la semaine dernière après une semaine de visite, trop courte! Ils n’auront pas eu la chance de voir la chaîne de Wrangell, cachée derrière les nuages tout le temps de leur séjour, mais auront fait de belles randonnées, dont une à la Copper Rivière pour essayer d’attraper du saumon à l’épuisette (rentrés bredouille). Un grand moment pour Timothy qui n’a pas l’habitude de jouer avec de « grands enfants »! Ses cousins ont joué avec lui dans le trampoline tous les jours et lui ont appris son premier jeu de cartes (« Crazy 8″), ainsi que le memory. Ils lui auront aussi lu une centaine d’histoires et donné le goût de se dépasser pour atteindre des sommets!

IMG_4584 Silas et Evan

IMG_4585 Les enfants avec leurs grands cousins Henry (à gauche) et Silas qui ont grandi à Milwaukee, dans l’état du Wisconsin (près de Chicago).

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le
A 6:58
Commentaires : 0
 
 

Belle rencontre

19 août 2016, Kenny Lake, Alaska

Nous avons eu la surprise vendredi dernier de recevoir la visite d’une famille Suisse : Cynthia, Sylvain et Cléo (8 ans), en vacances en Alaska pour 1 mois. Ils ont loué un pick-up truck avec un mini camping van posé à l’arrière. Super pratique pour aller partout sur les routes et pistes cabossées d’Alaska.

Cynthia avait découvert mon blog par hasard il y a 1 an lors de leurs premières recherches de préparatifs de voyage. Leur périple les a amené sur la Nabesna Road, pour visiter une partie du Parc National Wrangell St-Elias et ils ont décidé de faire un petit crochet par chez nous après ça.

Ils se sont arrêtés au Mercantile (notre station essence locale) pour demander s’ils connaissaient une certaine Judith, française, qui habite dans le coin… Comme tout le monde se connaît et que je suis la seule française de Kenny Lake, ils ont tout de suite su au magasin qu’on me cherchait et on appelé sur le téléphone de Matt pour savoir si c’était okay de donner notre adresse. Matt a cru au début que c’était des Couch Surfeurs, et moi de demander si j’avais oublié de noter une visite prévue dans le calendrier ! Quelques minutes plus tard, la petite famille arrive, grand sourire et se présente. C’était franchement rigolo d’avoir de la visite de personnes qui nous connaissent à travers le blog mais qui sont pour nous des inconnus ! Pour autant, le courant est vite passé et après une heure à papoter  ensemble j’avais l’impression de revoir de vieux amis. Ils nous ont même offert 2 tablettes de chocolat suisse ! De l’or à déguster ! (Les occasions sont rares par ici de manger du vrai bon chocolat !)

Je devais ouvrir la bibliothèque ce jour-là (où je suis bénévole une fois par semaine depuis mon installation en Alaska) et les nouveaux amis avaient prévus d’aller camper sur Lake Louise (à 1h30 de route). Nous sommes allés ensemble à la biblio et de là je leur ai montré le beau chemin derrière l’école qui mène au Tonsina Bluff avec une superbe vue sur les Chugachs Mountain. En se disant au revoir, ils ont offert pour Evan une petite cloche suisse (qu’on attache traditionnellement au cou des chevrettes) et un vrai couteau de l’armée suisse pour Timothy ! Trop adorable !

J’espère que nos chemins se croiseront encore. Bon vent à vous les P’tits Suisses !

Ps. Et non ! Je n’ai même pas pensé à faire une petite photo tous ensemble !

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le
A 6:38
Commentaires : 0
 
 

Timothy’s mountain

Kenny Lake, 13 août

Nous avons eu la visite de Kate (l’une des sœurs de Matt) et sa famille, Steve son époux, Silas et Henry (beaux fils) pendant une semaine. L’occasion de retourner explorer la Nabesna Road, au Nord du Parc Wrangell St-Elias. Cette fois-ci nous avons loué un autre chalet mis à disposition pour les randonneurs du Parc, plus loin de la route et plus au cœur des montagnes de Mentasta, avec une vue imprenable sur la chaîne de Wrangells.

Caribou Creek Cabin est à 3 miles (4.2km) de marche de la piste de la Nabesna Road, une piste de terre battue qui traverse cette partie du Park. Il y a peu de trafic et on se sent loin de la civilisation. Notre petite troupe est bien chargée, car nous avons une tente (au cas où le chalet serait trop petit pour toute le monde), des sacs de couchage et couverture pour tout le monde, plus un bébé à porter, de la nourriture pour 2 jours pour 7 personnes et le matos pour cuisiner!

Le chemin est magnifique, s’élevant progressivement de 883mètres depuis la piste où nous avons garé la voiture, à 1158mètres jusqu’au chalet, suivant presque tout du long Caribou Creek (un ruisseau de montagne), des champignons et des myrtilles sauvages à l’infini. Le sol en est littéralement recouvert. Une bonne première après midi de marche pour Timothy qui marche de bon cœur jusqu’au chalet, en pensant tout du long aux saucisses grillées et marshmallows qui l’attendent à l’arrivée. Au moment où nous arrivons devant le chalet, que vois-je au loin sur les hauteurs (pas si loin que ça d’ailleurs)? Un ours noir! En entendant notre groupe, on le voit dévaler vers le ruisseau et disparaître. On fait beaucoup de bruit et on ne s’ alerte pas vraiment car les ours n’attaquent en général que s’ils sont surpris. Nous avons emportés 2 « Bear spray » au cas où un ours se montrerait curieux mais n’avons plus revu l’ombre d’une bête. Le ruisseau est à côté du chalet et l’eau est pure et délicieuse. Je fais la vaisselle sous la surveillance de Matt, au cas où l’ours viendrait boire près de nous.

Super soirée au coin du feu autour d’un bon barbecue de saucisses et de marshmallows grillés (le classique « S’more »: marshmallow grillé entre deux biscuits et un morceau de chocolat qui fond au milieu avec la chaleur du marsh.!! Hum..) Timothy dévore 3 saucisses sous nous yeux ébahis suivit par deux S’mores! ça creuse la montagne! Evan apprend à tirer la langue grâce à Henry et nous fait rire un bon moment avec sa nouvelle grimace, étendu dans les bras de Kate, épuisé de fatigue mais heureux. Nous réussissons tous à dormir dans le mini-chalet qui ne compte que 2 lits, mais assez large pour 2 personnes par lit. Matt, Silas et Henry se contentent du sol mais sont confortables au coin du poêle à bois. Evan s’est juste réveillé au milieu de la nuit réalisant qu’il n’était pas dans son lit mais à côté de moi et son frère et a fait « la fête » pendant 1h30 sur le lit, avant de se rendormir enfin!

Le lendemain matin, après une courte nuit (pour moi!) et après un bon p’tit déj de bouillie d’avoine au miel de chez nous et myrtilles sauvages, direction le sommet le plus proche. Il n’y a plus de chemin à partir du chalet et il faut tracer sa route à travers des buissons qui arrivent à mi-cuisses jusqu’à ce qu’on s’élève un peu. La pente est très très raide mais le sommet semble « si proche » que nous y allons avec tout notre enthousiasme. Pauvre Matt porte Evan et sue à grosses gouttes sur cette pente qui semble bien faire du 40-45° d’inclinaison! Timothy est motivé pour rattraper ses cousins déjà presque arrivés! Après une bonne pause à ce mini sommet, Silas et Steve décident d’aller voir un peu plus haut. Timothy décide aussitôt de suivre et je l’accompagne avec Kate, laissant Matt, Evan et Henry faire une plus longue pause. Le « vrai » sommet n’est pas si loin et la crête qu’il faut suivre pour y arriver est plus en « douceur ». Il ne faut pas longtemps aux garçons pour y arriver. Timothy n’a qu’une idée en tête:  atteindre le sommet lui aussi. Impossible de lui faire changer d’avis, non pas que je veuille le faire mais je lui dis que la descente sera longue et qu’il doit prendre son temps pour ne pas trop se fatiguer d’un coup! Il nous faut bien une demi heure car ça grimpe pas mal quand bien même sans plus de végétation, il y a beaucoup de rochers à grimper et de pierre qui glissent. Tim nous épate tout du long, faisant des petites pauses ici et là mais toujours avec sa motivation intacte. Quand nous arrivons enfin, le temps a changé et les nuages sont de l’autre côté du versant, montant à toute vitesse vers nous! Le temps d’une photo et nous décidons de détaler de toute urgence pour ne pas se faire prendre par la brume. Pauvre Tim n’a pas le temps de se reposer un peu! Je lui prends la main pour la descente qui semble interminable! Les nuages semblent rester bloqués sur l’autre versant heureusement et bouchent la vue un peu plus bas sur le chalet mais il nous est facile de suivre notre route. Entre temps Matt est redescendu avec Henry pour ne pas se refroidir à attendre dans le crachin et la brume. Au total, c’est 555 mètres de dénivelé qu’il nous faut redescendre avec un Tim de plus en plus fatigué qui refuse d’être porté! Un sacré petit battant qui même fatigué et avec un mal de pieds, arrive au chalet de lui-même. Un peu grognon sur la fin, mais après un super déjeuner pour assouvir notre grande faim, il est joyeux à nouveau! Nous décidons de nommer ce sommet sans nom « Tim’s mountain » car c’est sa première vraie montagne tout seul et un sacré challenge du haut de ses 3 ans et demi!

Après une vraie bonne pause, on décident finalement de redescendre le jour même à la voiture pour rentrer à la maison. Il y a plus de 4km et c’est un peu fou après ce que nous avons fait le matin, mais on se dit qu’on a le temps et que l’on fera de bonnes pauses pour cueillir des myrtilles et des champignons. Il nous faut plusieurs heures pour retrouver la voiture et Timothy marche tout doucement vers la fin, mais on y arrive! ça fait donc un bon 830 de dénivelé de descente sur une journée! Il n’y a pas que Tim qui dort bien ce soir-là! Arrivés à la voiture, on sort le pâté de lapin pour fêter ça et on va se manger une pizza dans un le bar de chasseur perdu au milieu de nul part!

Une belle aventure en famille qu’il faudra recommencer l’été prochain! Pour la petite anecdote aussi, j’ai bien failli perdre mon appareil photo, laissé en plan sur le bord du chemin durant la cueillette des myrtilles du retour. La chance à voulu que je réalise qu’il n’était plus dans mon sac assez tôt et qu’on le retrouve pas si loin de là! Ouf!

 

 

IMG_4506  »Allez hop, on y va, en route pour l’aventure! »

IMG_4509IMG_4511 IMG_4514 IMG_4517 IMG_4518 IMG_4522 IMG_4523 Chalet et en arrière plan, le premier petit sommet escaladé.

IMG_4524

IMG_4529 IMG_4531 IMG_4533 IMG_4537 IMG_4542 IMG_4548 IMG_4551 IMG_4552 IMG_4554 IMG_4556 IMG_4557 IMG_4563 IMG_4564 IMG_4566 IMG_4568 IMG_4573 IMG_4574 Vue sur notre sommet, ‘Tim’s mountain ».

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 13 août, 2016
A 0:56
Commentaires :1
 
 

Chugachs mountains

Kenny Lake, 9 août

IMG_4499

Une belle image prise à Kenny Lake, dans un champ chez des amis face aux Chugachs. C’est une vue « classique » des belles montagnes qui nous entourent: forêt au premier plan, mer de sapins à perte de vue par delà la Tonsina River et enfin la grandeur des montagnes en fond.

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 10 août, 2016
A 3:54
Commentaires : 0
 
 

Les apprentis jardiniers

Kenny Lake, 9 août

Matt,  qui a vraiment le pousse vert, n’hésite pas à donner des leçons de jardinage aux enfants, avec patience et en donnant toutes les explications avec le mot juste. Petite leçon l’autre jour où il faisait grand beau. Matt et Tim plante des graines de « mixed greens », de la salade variée qui on espère sera prête à manger fin août.

IMG_4494

IMG_4495 Evan aime toujours autant « goûter » la terre.

IMG_4496 Chewy monte la garde près du jardin. On essaye ainsi d’éloigner l’élan qui est venu manger notre rangée de petit pois il y a quelques semaines.

IMG_4498 La fin des épinards, mais tout le reste en plein boom: carottes, navets, brocolis, choux, pois, pommes de terre, oignions et radis.

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le
A 3:43
Commentaires : 0
 
 
 

Les voyages d'Esteban |
Randonnée Roumanie |
runireland |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jrny
| lacharbonnerie
| Le grand voyage