Free yourself

Vivre et grandir au coeur de l'Alaska

 

Cure de sève de bouleau

aKenny Lake, 13 mai 2017

20170508_105648 Une perceuse, un embout, un tuyau et un sceau. Tout ce qu’il vous faut pour extraire de la bonne sève toute fraîche!

Pour la première fois cette année, nous avons tiré de la sève de bouleau. Quel délice ! Il en faut des quantités énormes pour faire du sirop, mais nous l’avons bu tel quel, c’est encore mieux. C’est clair comme de l’eau et ça un petit goût sucré très agréable je trouve.

Ce fût toute une aventure pour aller l’extraire ! Il n’y a pas de bouleaux sur Kenny Lake. Il faut aller vers Chitina, à 20 minutes de route. J’avais repéré un coin depuis un moment, mais les arbres sont sur les hauteurs. Une fois garé sur le parking de Liberty Falls, il faut monter une pente très raide pour atteindre un petit plateau qui surplombe la chute d’eau. Un très beau coin qui se mérite avec de très jolis bruits d’eau. C’est toujours bien de trouver un endroit isolé et tranquille quand on fait ça pour ne pas que quelqu’un vienne déranger les sceaux situés sous les arbres. La montée fut rude pour Evan mais Tim s’est bien amusé. Monter le matériel était amusant aussi…

Mes amis m’ayant prêté deux embouts spéciaux et avec le petit tuyau de raccord pour faire couler le jus dan le sceau, j’ai donc trouvé deux beaux gros arbres. J’aime demander permission à l’arbre, même s’il ne me répond pas, je respecte et remercie la Nature pour tous les bienfaits qu’elle nous donne. A l’aide d’une machine je creuse un trou de 6 cm environ. Le jus coule de suite. Il faut préciser que c’est uniquement à cette période de l’année que l’on peut tirer la sève de l’arbre. Ici, c’est vraiment le mois d’Avril l’idéal, là j’étais un peu tardive et n’ai pas récolté autant sur une journée complète. Une fois le trou percé, on met l’embout et voilà ! Il faut revenir 24h plus tard pour la collecte (pour ne pas que le sceau déborde et avoir un jus frais). Avec deux arbres, j’ai récolté 12 litres environ. Pas mal ! En pleine saison ça pourrait être deux fois plus. Le plus dur était de les transporter pour redescendre à la voiture, avec un petit dans le dos et deux sceaux lourds et encombrants ! On s’est bien amusés avec les garçons mais l’année prochaine, j’irai trouver un endroit plus facile…

Pendant quelques jours, plutôt que de voire de l’eau, je n’ai bu que ça !! On garde le jus dans des bouteilles en verre, au frais (sinon ça fermente). Même les enfants ont fait une petite cure.

C’est bourré de vitamines, potassium, magnésium, calcium, oligo-élements… Tout ce qu’il faut pour se remettre  d’aplomb après un long hiver, et gratuitement en plus !! J’ai vu que dans les magasins bio, ça coûte une fortune ! Donc voilà une nouvelle tradition que je ne manquerai pas l’année prochaine, avec la possibilité d’en congeler pour profiter de ses bienfaits toute l’année.  

Bien sûr, une fois que l’on  a terminé d’extraire, il faut reboucher le trou pour ne pas que l’arbre se vide de sa sève!

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 14 mai, 2017
A 7:22
Commentaires : 0
 
 

Mai, le mois de tous les possibles !

Kenny Lake, Alaska – 13 mai 2017

IMG_5542 Herbe encore gruillée dans la cours mais après l’apparition des premiers brins d’herbes il y a une semaine, ça devrait aller vite maintenant.

IMG_5543 Premières feuilles vertes : vendredi 12 mai, premier brin d’herbe vert : vers le 6 ! Des dates importantes dans notre calendrier ! On attend ce vert avec tant d’impatience !

Bientôt deux mois que je n’ai pas écrit un mot dans le blog. Désolée pour cette longue absence. Nous étions en vacances en France tout le mois d’Avril. Un temps pour se déconnecter, s’entourer de la famille et des amis de toujours et aussi de faire le plein en pâtisserie et fromages !

Comme chaque année, cette coupure permet de prendre du recul avec mon quotidien. Cela fait le plus grand bien et permet de faire le point. Je suis rentrée boostée par toute l’énergie printanière de France. Ici le vrai Printemps commence à peine, mais c’est une période excitante, d’être au cœur de la Nature pour voir chaque plante, chaque brin d’herbe, chaque feuille faire son apparition. C’est comme le début d’un spectacle que l’on attend avec impatience. On sait que ça va commencer et on bouillonne de joie.

Nous sommes rentrés depuis 2 semaines et que de choses nous avons déjà réalisé, que de projets nous avons à accomplir cet été ! C’est le mois de tous les possibles, où l’on peut enfin être dehors sans la neige ou la boue, au soleil (pas encore très chaud, mais qui nous donnent déjà de belles couleurs). LE grand mois où on fait des listes de projets pour nos trop courts 4 mois de l’année où nous pouvons faire des choses dehors (mai-septembre) sans risquer la neige ou le gel. C’est à la fois excitant et paniquant ! Par quoi commencer ? Quelles sont nos priorités ? Bien sûr un été ne sera pas suffisant mais chaque petit pas compte.

Le jardin est au top de la liste car c’est lui qui nous nourrit pour le reste de l’année ! Nous mangeons encore, 8 mois plus tard, nos carottes de l’été dernier !!! Conservées dans des containers en plastiques ou alu dans des couches de mousse des bois. Un vrai miracle. Nos pommes de terre germent un peu mais sont encore mangeables aussi. Et il nous reste encore des brocolis, haricots verts, choux frisés au congélateur. Matt est le chef des opérations, je suis la petite main pour le jardin. Ma spécialité : le désherbage, la récolte et la conservation…. Matt quant à lui sait ce qu’il faut planter, où et comment. Ces jours-ci il arrache à la main de grandes quantité de racines de trembles qui se faufilent partout et sont très dur à déraciner.

Il fallait aussi faire un grand ménage de printemps dans le jardin et la cours. Après presque 8 mois de neige, il y a du boulot… Plastiques qui traînent, bois à ranger, plumes de dindes qui volent partout, sans oublier le nettoyage/curage du coin des chiens, poules, lapins… Un vrai chantier. En même temps cela fait plaisir de redonner de la vie autour de nous, à rendre notre petite ferme belle. Nous avons récupéré nos poules (5) et avons entre 3 et 5 œufs par jour, parfait. Nous aurons bientôt des canards (une première) et des poussins (futures pondeuses et poulets à rôtir). Et puis sans doute un cochon (on essaye une année sur deux).

Côté projets extérieurs, la liste est longue, mais côté priorité ce mois-ci : le ponçage + huile de protection du bois de la maison (partie nouvelle), qui n’avait pas encore été fait. Je mettrai des photos bientôt (avant-après). C’est moi qui m’y attèle. J’aime les projets où l’on voit des résultats immédiats ! Matt a acheté le matériel et fait les plans d’un poulailler dont j’ai la tâche de construire ! Dans le même temps, je fini d’aménager mon atelier bois et suis très contente d’avoir enfin un espace bricolage rien qu’à moi !! Quand c’est projets là seront accomplis, je pourrai penser à la cabane des enfants, continuer de réparer le bateau, aménager la petite maison pour les invités…

A peine rentrés, j’ai recommencé mon boulot d’été de l’année dernière : je suis responsable météo de Kenny Lake ! Deux fois par jour, le matin entre 7h30-8h et l’après midi 13h30-14h, je vais à vélo à la mini station météo faire les relevés pour Department of National Forestry (l’équivalent de l’ONF). La station est à un peu plus d’un kilomètre, donc pas loin, mais deux fois par jour, ça fait du sport ! Rien de mieux pour commencer la journée. Il gèle encore le matin, donc ça revigore avant le p’tit déj! J’y vais avec les enfants l’après midi, Timothy sur son vélo, Evan à l’arrière du mien. J’aime ce petit boulot, c’est intéressant d’observer le temps, et puis sur le trajet nous sommes en forêt et il y a toujours beaucoup à voir et à entendre. C’est 7jour/7, donc c’est un engagement sur tout l’été, mais le jour où on voudra faire du camping, je demanderai à une amie de prendre le relais pour quelques jours.

Je viens aussi de démarrer un groupe d’enfants pour les petits de Kenny Lake : tous les mercredis, 10h-12h, les enfants de 0 à 5 ans se retrouvent à la salle des fêtes et j’organise jeux, travaux manuels, chansons, goûté… On commence tout juste mais c’est prometteur ! Cela me demande beaucoup de logistique pour le moment (j’apporte tout le matériel et prépare le programme pour chaque semaine) mais je vais prendre mon rythme…Il y avait 7 enfants mercredi et je pense que nous serons entre 6-8 en moyenne sur la saison. J’en reparlerais prochainement.

Un autre boulot d’été qui va bien m’occuper également d’ici 15 jours: je vais être Guide Naturaliste sur Kenny Lake ! Une à deux fois par semaine, un tour de 4h. Il me faut apprendre et réviser un tas de choses !! J’essaye d’étudier un peu tous les jours… J’appréhende la première sortie mais il me tarde aussi de pouvoir échanger avec des visiteurs sur la région.

Les enfants sont fous de joie d’être dehors tout le jour et aiment nous aider dans nos projets. Je dois arracher Evan à la terre en début d’après midi pour qu’il aille se reposer, sinon les fins d’après midi sont fatigantes pour tout le monde ! Le petit bout, 22 mois, découvre qu’il peut aller faire ses besoins dehors et s’en donne à cœur joie ! Donc fini les couches de jour ! Encore des accidents, mais ça va de mieux en mieux.

Timothy a reçu une vraie boîte à outils avec de vrais outils taille enfant et se fait un plaisir de bricoler à mes côtés. Il range avec soin sa boîte sur mon établi. On essaye de trouver le temps chaque jour pour une demi-heure de leçon autour de la lecture/écriture et chiffres. Nos petites leçons semblent efficaces et le reste de la journée, il touche à toutes les autres matières !

20170501_102510 The boy and their bike!

20170513_064930 Notre pain de ce jour, au levain maison. La boule bizarre est un assemblage de boules (une d’Evan, l’autre de Tim), malaxée avec amour et pas trop cuite car ils n’aiment pas la croûte!

20170503_075033 Un aigle royal s’invite dans notre cours depuis notre retour. Il grogne des morceaux de caribou (carcasse à l’arrière du jardin) mais bizarrement n’attaque pas les poules (charognard seulement). J’aime l’observer mais je ne le laisse pas trop rester près des poules, ça les rend nerveuses et bruyantes!

20170505_100945 20170505_101017 Timothy construit un pot à crayon, son premier projet réalisé tout seul presque. Sa petite scie coupe mais mini-dents donc ça lui prend un temps fou et demande beaucoup de patience!

20170505_101402 20170505_110245 Pendant que le grand frère bricole, Evan « cuisine » ou monte à cheval!

20170510_115713 Notre « Tot Time » à la salle des fêtes. Les enfants essayent leurs nouveaux crayons, réalisés avec des vieux bouts de crayons fondus dans le four dans des moules à madeleine. Un grand succès! On en mangerait! Du coup la semaine prochaine ils veulent faire de vraies madeleine! ça tombe bien, il y a une vraie cuisine sur place!

20170513_101119 Ce matin, ramassage des ordures le long de la route, avec les enfants. C’est un jour spécial qui a lieu chaque année dans tout l’Alaska. « Spring Clean Up Day ». On a ramassé un sac énorme de plastique (beaucoup de bouteilles jetées), pas mal de cannettes de bière et même une batterie de voiture! On a bien bossé!

20170513_132816 Timothy et son nouveau matériel Montessori: l’alphabet mobile. Super chouette pour écrire des mots facilement. Il connaît maintenant son alphabet. Le b et le d portent encore à confusion mais donnent l’occasion de s’amuser. Je sens que l’on va beaucoup s’en servir et pouvoir faire un ta d’activités autour.

 

 

 

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le
A 6:47
Commentaires : 0
 
 
 

Les voyages d'Esteban |
Randonnée Roumanie |
runireland |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jrny
| lacharbonnerie
| Le grand voyage