Free yourself

Vivre et grandir au coeur de l'Alaska

 

Trois p’tits chats

Kenny Lake, 17 juillet

20170714_151613 20170716_092657 20170717_131641

Me voilà mère de 3 chatons depuis vendredi. La famille s’agrandit ‘temporairement’, le temps qu’on les sèvre et qu’on profite de ses mignonnes boules de poils avant de leur trouver une maison.

Tout a commencé jeudi soir quand j’ai entendu des petits miaulements provenant de la pile de bois en face de la maison. Je me suis approchée et j’ai vu des chatons bien planqués. La mère pas loin sifflait pour me chasser. Le lendemain, plus de mère. J’allais voir de temps en temps si les petits étaient toujours là. J’en comptais 4. Finalement vers midi, les chatons sont sortis de leur trou en me voyant approcher. Je les ai pris à l’intérieur… Il n’y en avait plus que 3, peut être la mère commençait à les déplacer.

Bon, avant qu’on me jette des pierres pour oser voler des chatons à leur mère, il faut préciser le contexte: en Alaska, les chats sauvages ont très peu de chance de survie en hiver car ils ne sont pas natifs de là. La seule espèce de chat adaptée à l’hiver alaskan est le lynx. Donc les chats errants du coin sont des chats abandonnés qui se font souvent mangé par d’autres prédateurs en hiver, ou se font nourrir pas des gens qui ont pitié d’eux l’hiver. Il y aussi ceux qui tirent sur les chats pour ne pas les avoir dans leur voisinage… J’ai donc changé le cours des choses en voulant donner une chance de survie à ces petits et une vie plus facile, il faut espérer.

En attendant, ces chatons ont à peine 3 semaines et il faut leur donner du lait 5-6 fois par jour. Mes voisins on des chèvres et je leur donne donc du lait de chèvre, mieux adapté que le lait de vache. J’ai beaucoup lu sur le sujet pour leur offrir un bon départ. C’est un plus grand défi que je ne l’imaginais, mais pour l’instant tout va bien, ils sont en bonne santé et mangent bien. Il faut les nettoyer souvent car c’est normalement leur mère qui les lèche et leur faire faire leurs besoins en mettant un coton mouillé sous leur fesse. Donc c’est du boulot mais c’est aussi un plaisir de voir ces petits mignons grandir. Je les nourris à l’aide d’une seringue en silicone (qui sert à décorer les gâteaux normalement). ça semble bien marcher. Je commence à introduire de la nourriture petit à petit, en mélangeant de la pâté dans le lait. Ils adorent mais s’en mette partout!

Matt qui déteste les chats est évidemment « ravis », mais les enfants et moi, on s’amuse beaucoup. On a déjà trouvé des noms: Blacky, Milky Way et Tatoo (nom trouvé par Tim). Tatoo a déjà compris où il fallait faire ses besoins: dans la litière! Bien sûr, avec Evan (2 ans), il faut avoir l’œil car il n’est pas très « doux » avec eux!

On ne les gardera que quelques mois sûrement. J’ai déjà peut-être casé un chat.

 

 

 

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 18 juillet, 2017
A 8:28
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

Les voyages d'Esteban |
Randonnée Roumanie |
runireland |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jrny
| lacharbonnerie
| Le grand voyage