Free yourself

Vivre et grandir au coeur de l'Alaska

 

Travaux d’été

Kenny Lake, 18 juillet

Comme on dit par ici, il n’y a que deux saisons en Alaska: « winter time » et « construction time ». Notre trop court été nous donne la chance de faire tous les travaux de l’année entre mai et septembre. Cinq mois donc pour se retrousser les manches et bosser! On a un grand jardin qui nous nourrit toute l’année (photos prochainement), et c’est vraiment Matt le maître jardiner. J’aide principalement avec le désherbage, la récolte et la préservation.

A côté du jardin qui prend un temps fou, nous avons beaucoup de projets en cours, c’est sans fin. La maison n’est pas terminée, mais on est quand même bien installés maintenant que les enfants ont une chambre de jeu. Tandis que Matt va bientôt se mettre à la salle de bain (après 7 ans sans salle de bain, ma patience va enfin être récompensée!) Comme on fait tout nous même, tout avance à petit pas car on ne peut se dédier dans un projet plus de quelques heures à la fois entre les enfants et les impératifs de  notre journal hebdomadaire.

De mon côté, j’ai entrepris cet été de poncer tous les murs du chalet, en commençant par la nouvelle partie (construite il y a 2 ans) afin de protéger le bois de l’humidité et du soleil. Gros travail débuté en mai et que je pensais boucler en quelques semaines! Hum… nous voilà mi-juillet et j’ai enfin fini le ponçage et les premières couches de vernis. Je suis à cours de vernis et par ici il faut tout commander de la ville donc je dois attendre pour continuer. En attendant, je fais les tours de fenêtre pour donner un aspect fini. Ensuite, il faudra sceller tous les joints entre les troncs. Cela s’appelle en anglais « permachink » et c’est aussi un gros travail. Après ça, on sera vraiment bien isolé à l’intérieur et on ne devrait plus avoir de courants d’air glacial en plein hiver.

Pendant la semaine où les garçons étaient partis, j’ai aussi continué l’aménagement intérieur avec des étagères et un peu de peinture. Petit à petit, ça devient plus joli. Je suis maintenant une pro des étagères! Maintenant, j’aimerai bien faire toutes les plaintes et que Matt finisse l’électricité pour les lampes et interrupteurs (plomberie/électricité, pas mon truc du tout).

20170710_10094620170710_100934 La reine des étagères. Plus une étagère géante dans la chambre d’Evan (contre le mur du fond).

20170710_100925 Les garçons font semblant de faire la sieste dans la chambre d’Evan, futur coin laverie. C’est lumineux maintenant que les murs sont finis.

20170707_172219 Deuxième couche de protection. Ce coin de la maison à l’air bizarre pour l’instant, c’est parce que ça n’est pas fini: un jour (pas cette année), Matt construira un étage où l’on aura notre chambre et au bout, une véranda attachée à la maison. C’est en forme d’hexagone mais une moitié seulement pour l’instant. J’ai tellement hâte d’en avoir fini avec ces murs! J’en vois le bout.

 

 

Dans : Non classé
Par judithpuzzuoli
Le 19 juillet, 2017
A 2:33
Commentaires : 3
 

3 Commentaires

  1.  
    Sylvia
    Sylvia écrit:

    Bravo pour ces travaux! C’est très joli. Petite question: je ne vois jamais de volets sur les maisons en Alaska, pour quelles raisons?

  2.  
    judithpuzzuoli
    judithpuzzuoli écrit:

    Bonjour Sylvia,
    C’est vrai, il ne semble n’y avoir aucun volets en Alaska, ni d’ailleurs aux Etats-Unis, du moins là où je suis allée. Je pense que ça ne fait pas partie de la culture. C’est vrai qu’en hiver ça pourrait être bien utile pour garder la chaleur et améliorer l’isolation et aussi l’été pour faire un peu plus d’ombre durant les nuits où il fait jour en permanence. Les gens se servent de rideaux simplement. Peut être un jour j’en ferai pour la maison, ça habille bien les murs extérieurs… et peut être ça lancera la mode dans la région! ;-)

  3.  
    Sylvia
    Sylvia écrit:

    Bonjour Judith et merci pour ces précisions!

Répondre

 
 

Les voyages d'Esteban |
Randonnée Roumanie |
runireland |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jrny
| lacharbonnerie
| Le grand voyage